Accueil Actualités Entreprise Hybrides rechargeables: arnaque ! indique une étude

Hybrides rechargeables: arnaque ! indique une étude

0
170
PARTAGER

Les hybrides rechargeables : une simple poudre aux yeux pour cacher ces émissions que l’on ne saurait voir ? C’est ce que semble indiquer le canton suisse du Valais qui vient de supprimer les subventions pour ce type de motorisation. L’étude d’impact qu’il vient de financer montre que les hybrides rechargeables offrent peu d’avantages en matière d’émissions et de consommation de carburant sur les routes montagneuses.

Hybrides rechargeables : très peu d’avantages voire aucun par rapport au thermique

L’étude a été réalisée à la demande des autorités valaisannes par la société Impact Living, intervenant en tant qu’assistant maître d’ouvrage. Selon son rapport, « les résultats quantitatifs (mesures de la consommation réelle de carburant) montrent que les véhicules hybrides plug-in sont très éloignés de leurs promesses et ne présentent que de très légers avantages (voire aucun )  par rapport à une voiture thermique conventionnelle ».

Une « anarque aux normes CO2 »

L’un des auteurs de l’étude, Marc Muller, ingénieur en énergies, a déclaré à RTS, la radio suisse publique, que ces véhicules sont « une arnaque aux normes CO2, aux objectifs climatiques et aux consommateurs! ».

Des émissions x 4 par rapport aux chiffres annoncés

L’étude montre que les hybrides rechargeables, une fois confrontés aux « dures » réalités de la région très montagneuse du Valais émettent jusqu’à presque 4 fois plus de CO2 qu’annoncé par les constructeurs.

Pire encore, selon le rapport, « même un conducteur avec des bornes de recharges à la maison et au travail et effectuant des petits trajets n’atteint pas les valeurs des constructeurs ».

Une consommation très largement supérieure aux données constructeurs

« Les véhicules hybrides sont souvent annoncés par les constructeurs comme des véhicules à 1,5 à 2,5 litres aux 100 kilomètres, mais dans la réalité, ils consomment entre 4 et 7 litres, comme des véhicules diesel », a par ailleurs souligné M. Muller, à la RTS.

Des chiffres constructeurs souvent bien au-delà du réel

En 2020, l’ONG Transport & Environment (T&E), après avoir analysé le comportement de trois des modèles les plus vendus, avait d’ores et déjà affirmé que les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables restaient supérieures à ce que les constructeurs annoncent officiellement.

Des études de l’ONG International Council on Clean Transportation (ICCT) ont également conclu que les émissions de CO2 des hybrides rechargeables mesurées en conditions réelles étaient généralement plus élevées que les mesures communiquées lors de leur processus d’approbation.

Les hybrides rechargeables : le cumul des pires inconvénients des thermiques et des électriques

Pour nombre d’experts, l’hybride rechargeable cumule le pire des deux types de motorisation, reprenant à la fois les côtés négatifs des moteurs thermiques (pollution de l’air) et ceux des moteurs électriques (poids et prix élevés).

Notre avis, par leblogauto.com

Déjà en 2020, leblogauto dénonçait le « scandale des PHEV, hybrides rechargeables ».
Un véhicule hybride rechargeable ou PHEV pour « plug-in hybrid electric vehicle est rappelons-le un véhicule avec un moteur thermique, essence ou diesel, aidé pour mouvoir le véhicule par un moteur électrique. Ce moteur électrique est alimenté par une batterie, généralement lithium-ion. Et dans un PHEV, contrairement à un « mild hybride » MHEV, ou hybride léger, on peut recharger cette batterie. Jusque là, rien de scandaleux.

Là où le scandale fiscal commence, avions-nous indiqué, c’est avec la procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers (WLTP). En effet, le parcours, qui se veut plus représentatif d’une conduite réelle, a un énorme « trou dans la raquette » dans lequel les constructeurs de PHEV se sont engouffrés à cœur joie. Avec la batterie et les kilomètres en 100% électrique, ces véhicules affichent fièrement, et le plus légalement du monde hélas, des émissions de 20 à 30 grammes de CO2/km !

Ce qui est évidemment totalement erroné puisque ce n’est valable que sur les premières dizaines de kilomètres parcourus, à condition d’avoir chargé la batterie avant de partir.
Une fois la batterie déchargée, un PHEV se comporte comme un véhicule thermique, et même comme un très lourd véhicule thermique. En effet, les 15 kWh de batterie ajoutent de 120 à 150 kg de batterie, sans compter le moteur électrique et la gestion électronique. C’est comme avoir en permanence 200 kg de bagages dans le véhicule. Le véhicule consomme en fait bien plus que son homologue thermique, mais l’administration fait comme s’il était très vertueux.

En outre, on pourra ajouter que la batterie li-ion ajoute une pollution à la production de la voiture par rapport à une « simple thermique ». Et que les constructeurs mettent de « gros » moteurs thermiques pour accompagner ces PHEV. Rien donc de vertueux dans tout cela.

Mais pourquoi les pouvoirs public ferment les yeux me direz-vous ? Les PHEV sont très intéressants pour les constructeurs pour faire baisser leur moyenne d’émission de CO2 de leur gamme et ainsi éviter les sanctions prévues par l’Europe. La loi CAFE (Corporate Average Fuel Economy) prévoit que tous les constructeurs passent en moyenne sous les 95 g/km à partir de 2021. Avec un véhicule affichant 30 g/km la moyenne va drastiquement, mais artificiellement, baisser. Un avantage « accordé » aux constructeurs permettant à l’Etat – financièrement engagé dans Renault et PSA (via Bpifrance) – de leur faire avaler – à leur tour – quelques couleuvres ?

Sources : AFP, RTS, Transport & Environment

Poster un Commentaire

170 Commentaires sur "Hybrides rechargeables: arnaque ! indique une étude"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité
Encore un pseudo groupe qui sert à rien. On le sait tous qu’il y a une différence entre les tests et la réalité. Et alors ? Il faut bien faire une homologation à un moment. Et puis la plus part des gens roulent en moyenne à moins de 40km/h et souvent sur du plat en ville où périphérie. Si c’est pour nous dire que dans certains on est à 5/7 fois la consommation réelle alors fait aller jusqu’au bout et nous dire que cela ne représente que 5% des cas par exemple. Ils veulent quoi des VE purs et puis… Lire la suite >>
Joledemago
Invité

Ils disent juste qu’ils arrêtent de subventionner des véhicules faussement moins émetteurs. Logique. Cela fait maintenant 2-3 ans que l’on sait que les PHEV sont une vaste arnaque. Les fautifs ne sont pas les constructeurs mais les subventions pour ce genre de véhicules et les taxes pour les thermiques classiques. Au final : ça coûte un bras au consommateur, aux contribuables, ça émet probablement autant, les constructeurs sont contents de vendre une blinde et les politiques contents pcq ils auront cocher la case « politique écologique »

sgasp
Invité
Les chiffres donnés par les constructeurs sont très optimistes car basé sur le cycle d’homologation. Sur genre de véhicule c’est hyper dépendant de l’utilisation. En ville on ne roule qu’à l’électrique et la c’est proche des cycles d’homologation. Si on fait moins de 50 km par jour en ville on sera à zéro l. Je fais très peu de ville depuis 5 mois avec des grands trajets autoroutes (à 130) 1200 kms d’autoroutes 1000 kms d’autoroutes 3 fois 500 kms d’autoroutes 2 fois 200 kms d’autoroutes et route de montagne. Environ 200 kms de ville (la tout électrique) Bilan 5,5… Lire la suite >>
manu928
Invité

L’affichage des résultats aux tests d’homologations sont une obligation légale.

On ne peut pas reprocher aux constructeurs de le faire.

JMC63
Invité

Possesseur d’un Kuga PHEV depuis mai 2021, j’habite en Auvergne à 700 m d’altitude, je fait des AR vers la ville à 300 m, et des sorties ski de rando en passant par des cols à 1300 m. 8500 km dont 7800 en électrique !!!!!! Une Arnaque ??? 35 €/mois et 80 € d’essence pour 8 mois : vous avez qque chose à ajouter ?

Plouf
Invité

T&E n’est pas un pseudo groupe, c’est le relai de communication de la Commission Européenne pour imposer le tout BEV dans le transport … T&E est majoritairement financé par ton argent, via un massif subventionnement de la commission européenne.

wizz
Membre

pourquoi plouf?
pourquoi n’es tu pas dedans?
tu ne paierais pas d’impôt par hasard…
parce que sinon, ça aurait dû être « T&E est majoritairement financé par NOTRE argent »

wizz
Membre

-5!
je constate qu’il y a beaucoup de non imposables ici, trop même…

SGL
Invité

L’intérêt des PHEV est de faire 95 % des trajets sous les 50 km pour l’utiliser comme une VE après recharge.
Si l’on ne comprend pas cela, ce n’est pas utile de s’y intéresser.

Thibaut Emme
Admin

Prenez un veb léger et un thermique…
Les PHEV ce sont les velos tout chemin de l’auto. Ni bons sur route, ni bon hors piste…un course et un VTT permettent de faire mieux.

Un peu comme vouloir des bottes de pluie et des tongs dans une seule paire de chaussures.

LucR
Invité
Tout le monde ne peut pas se payer un vélo de course/une thermique ET un VTT/un veb léger, surtout au prix des voitures électriques… Une PHEV permet de parcourir 95% des trajets de moins de 50km en zéro émissions et les 5% restants en consommant légèrement plus qu’une thermique équivalente (personnellement 7,5L sur autoroute avec une BMW 225xe). A chaque type d’utilisation, un type de véhicule idéal. On se doute bien qu’une utilisation en montagne ne sera jamais idéale, pas besoin de faire une étude approfondie. Par contre pour celui qui fait principalement en semaine des trajets en ville à… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Sauf qu’il n’existe aucune chaussure ouverte comme une tong qui protège de la pluie comme une botte…
Le PHEV c’est plus lourd et plus cher qu’un VT équivalent. Avec la différence il y a de quoi se payer un edpm ou un AMI par exemple. Deux moyens de déplacement plus efficient que le PHEV.

Mais je reconnais totalement qu’il rassure ceux qui font de courts trajets tous les jours et veulent faire 500 km à 130 km/h d’une traite qq fois par an.

ema__
Invité
c’est ce que je croyais. Mais il faudrait que je fasse le calcul comparatif, en intégrant le CO2 de fabrication de 2 voitures (un petit VE « léger » pour commuter + un grand VT pour week-ends et vacances versus un PHEV) Il est possible que le PHEV soit au global un meilleur compromis que 2 véhicules (en terme d’émissions globales, de consommations de ressources) Option A : un VE à 10 tC02+ un VT à 6tCO2 puis 5000 km/an en VE (15kwh/100km) , 7000 km en VT (6l/100km) Option B : un PHEV à 12 tCO2 puis 6000 km/an en mode… Lire la suite >>
Ema__
Invité
application numérique (avec électricité origine France) Profil 12000 km /an (dont 5000 faisables en tt électrique) Reference (VT) : 2.4 tCO2 / an (29 t sur 12 ans) Option A : 2.6 tCO2/an (31t sur 12 ans) Option B : 2.2 tCO2/an (27 t sur 12 ans) Option C : 1.4 tCO2/an (17 t sur 12 ans) (en considérant 15 tCO2 pour fab + transport et 19 kwh/100 km) Profil 20000 km / an (dont 7000 faisables en tt électrique) Reference (VT) : 3.7 tCO2 / an (44 t sur 12 ans) Option A : 3.5 tCO2/an (42t sur 12… Lire la suite >>
patdpau
Invité

Option d : une hybride. Idee souvent exclue. Pourquoi ?

Christophe
Invité

@Ema__
mini. « 1.4 tCO2/an » donc supérieur au crédit carbone d’un membre du foyer de la neutralité carbone.

wizz
Membre

ema
c’est bien

maintenant, recommence avec cette fois ci la durée de vie complète du véhicule, que l’on fixera arbitrairement à 300.000km

donc CO2 total = CO2 à la fabrication + CO2 de 300.000km au roulage

Christophe
Invité

@wizz
ema
c’est bien

maintenant, recommence avec cette fois ci la durée de vie complète du véhicule, que l’on fixera arbitrairement à 50.000km puisque tu dis « Reste les particules fines… » ce qui implique une nécessaire réduction du trafic automobile et plus particulièrement dans les villes.
Et bien évidemment les 50 000 km devront être parcourus avec un minimum de km en ville uniquement pour en sortir et y rerentrer pour des usages sans autre moyen pertinent.

donc CO2 total = CO2 à la fabrication + CO2 de 50.000km au roulage

Christophe
Invité

Donc l’option A se résume à un VT. L’option B n’a aucun intérêt. Et l’option C concerne un VE à forte autonomie.

https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/conseils/achat-vente-vehicule/recherche-auto-comparaison.php
Tesla Model 3 LR « Fabrication 20.9 t CO2eq » –> 20,9/12 = 1,74 t / an — NON COMPATIBLE avec la neutralité carbone.

VT 583 kg / an alimenté à l’énergie renouvelable < 700 kg / an — TOUJOURS NON COMPATIBLE avec la neutralité carbone mais tout de même beaucoup mieux que l'enclume électrique qui ne permet même pas le même usage et notamment en pollution de la ville en sortant et reretrant.

Emmanuel
Invité

@Christophe
Mais pourquoi fixez vous la durée de vie d’un véhicule à 50 000 km ?
En France, on est proche de 200 000 km avant mise au rebut des véhicules thermiques. Et certains sont beaucoup plus kilométrés.

Pour votre démonstration pro thermique et anti électrique vous devriez utiliser 12 500 km, ce serait encore plus parlant 😆

Christophe
Invité
@Emmanuel Parce que pour réduire la pollution dans les villes, il faut réduire drastiquement la circulation automobile pour réduire les émissions de particules. Particule = polluant le plus tueur sans seuil d’innocuité. Donc si tel est le cas, le kilométrage parcouru ne peut que baisser. Mais le pire c’est que pour les kilométrages restants, une VE devra avoir une grosse autonomie, donc plus d’émissions de GES à la fabrication et plus d’émissions de particules à l’usage, donc nécessité de réduire encore plus son usage, le beau cercle vicieux. Mais cela évidemment les lobbyistes de la bagnole électrique ne veulent pas… Lire la suite >>
Amazon
Invité

???? pourquoi limiter le kmage à 50000? c’est ridicule!
ce qu’il faut diminuer c’est l’usage de chaque personne, pas l’usage du véhicule!
Donc de l’autopartage, ou conserver son véhicule 40 ans.

Christophe
Invité

@Amazon
Donc de l’autopartage mais pas pour des usages locaux mais seulement pour des distances longues.
Donc VE pas du tout adaptée à l’autopartage.

Castan
Invité

Si on compte les émissions de CO2 sur la production d’électricité il faut aussi compter les émissions de CO2 de l’extraction et acheminement du pétrole jusqu’au réservoir….

SGL
Invité

@Castan, oui vous avez raison… et qui plus-est avec le peak oil de 2005 sur le pétrole, la tendance de la production quand le baril est cher est de rabattre vers les pétroles non-conventionnels … Qui sont au moins plus polluants à extraire que le lithium montré souvent du doigt par les anti VE… Sauf que le lithium est recyclable… Pas le pétrole déjà brûlé !!!!
Le bilan de pollution de la VT s’aggrave progressivement d’année en année.

Christophe
Invité

@Castan
Oui mais c’est fait.
A ce propos sans consommation de carburants auto, combien auront nous encore besoin de pétrole qui je le rappelle permet de synthétiser les 2 molécules les plus utilisées en pharmacie (paracétamol & aspirine) dont les émissions vont augmenter puisque les émissions de l’extraction, du transport et du raffinage ne pourront plus être répartie sur les carburants qui en plus seront des déchets à traiter.
Encore une fable des lobbyistes de la bagnole électrique pour retarder l’échéance de la réduction drastique de la circulation automobile.

Amazon
Invité

le différentiel est intéressant dans un pays comme la France qui a une électricité très décarbonée.
le même calcul avec une élec à 500 g CO2/kWh changerait surement le calcul.
j’ai suivi le même raisonnement et j’ai acheté une Tesla, j’économise 160g/km de CO2 à raison de 30000 km/an, 4.8 tonnes économisées par an. le différentiel d’émission de CO2 à la construction sera effacé au bout de 2 ans, il restera sur la vie du véhicule une économie d’environ 50 tonnes de CO2.

Christophe
Invité

Heureusement que tout le monde ne fait pas 30 000 km/an et d’autant plus en lourde Tesla parce que sinon la pollution dans les villes exploserait.

Thibaut Emme
Admin

@Christophe : pourquoi 30 000 km/an en Tesla créerait de la pollution en ville ?
Rouler en ville ok, épandre dans les champs à l’ouest d’une ville, ou chauffer plein de maison ok…mais si je fais village à village, pourquoi cela polluerait une ville ?

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« village à village » vous le dites vous-même.
Alors on a plus le droit de polluer les habitants des villages que ceux des villes ?

Amazon
Invité

@Christophe, vous êtes étonnant! vous n’avez même pas penser à répondre à Thibault qu’entre ses 2 villages il pouvait passer par une ville!
vous auriez fait avancer positivement le débat.

Thibaut Emme
Admin

A ce compte là mon cher Christophe, ne parlez pas de ville vous même 😉
Même en ne bougeant pas de chez vous, vous polluez vos voisins, des gens loin de chez vous pour ne serait-ce que vivre dans nos sociétés 🙂

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Oui mais au moins moi j’en suis conscient et je fais ce qu’il faut pour réduire.
Cependant moi aussi j’ai des déplacements pro à faire pour faire vivre ma boite, mais tant qu’il y aura des lobbyistes de la bagnoel électrique pour défendre leurs déplacements perso, ils ne seront jamais propres.

Thibaut Emme
Admin

« j’ai des déplacements pro à faire pour faire vivre ma boite » >> Ca c’est un choix. 😉

Emmanuel
Invité

et comment effectuez vous vos déplacements professionnels ?
à pieds (mais quid de l’usure des semelles), à vélo ?
ou à cheval ? et dans ce cas il n’y a qu’usure de fers donc pas de micro particules !!!
Nous sommes sauvés ! déplaçons nous à cheval !

wizz
Membre

usure des fers = particules

ne pas oublier que lorsqu’on freine sa voiture, avec les freins à disque ou à tambour, il y a usure des plaquettes de frein, mais aussi usure des disques ou tambour…

donc si on doit changer ces fers de temps en temps, alors il y a usure, donc particules…

Amazon
Invité
et oui… en effet tout le monde ne fait pas 30kkm par an. Moi c’est ce qui me permet ( et je ne parle pas des trajets en Avion qui alourdissent bien plus le bilan CO2) de donner du travail à mes 8 employés. Je ne peux pas ne pas faire cette dépense (si en 2020, j’ai moins roulé et 0 vol, mais -45% de CA et -80k€ de résultat). Donc pour moi qui suit obligé de faire ces voyages si je veux faire vivre ma société, le choix de l’électrique s’est imposé. cela me permet une économie de CO2… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Amazon
« Quant à la pollution dans les villes que mes déplacements génère, c’est au plus 10% de mes trajets » donc vous reconnaissez qu’une Tesla cela pollue aussi les villes et que c’est bien un problème.
Mais finalement tout le monde a une bonne excuse pour ne pas se remettre en question mais de demander aux autres de le faire.

Joledemago
Invité

SGL a raison, si vous êtes commuters la semaine et que vous souhaitez être « libre » le weekend de prendre la route c’est probablement la bonne solution. Encore que les nouvelles électriques vont pouvoir le faire à la stricte condition de pouvoir recharger.

Thibaut Emme
Admin

Le souci n’est pas là. Le souci, et pourtant SGL est le premier à changer d’avis…heu…non 😉 à fustiger la moindre taxation (qu’il appelle faussement subvention) du gazole vis à vis de l’essence.
Pourquoi là, les PHEV sont avantagés alors que si on les homologuait en conduite réelle ils auraient une conso en baisse mais quand même bien au-dessus des 1,3 à 2 l/100 km annoncés ? 🙂

SGL
Invité
@Thibaut Emme, je comprends la subvention à la base des PHEV… Mais comment le législateur pouvait deviner « l’utilisation à la con » du PHEV ???? Là, on utilise les PHEV comme des gros cons… Et après ont dit que c’est de la merde… Vous trouvez ça logique ? Un PHEV, normalement, est une VE …. Puis devient, quand la batterie est vide, une mauvaise VT. Évidemment qu’il faut favoriser le côté VE, sinon il n’y a pas d’intérêt. Le législateur sait, tout comme nous, que normalement les trajets sont généralement sous les 50 km… et là, le PHEV semble… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Cela n’a RIEN à voir avec l’utilisation….c’est encore une fois (j’ai l’impression d’être un perroquet) le cycle WLTP qui est foireux. On s’est tapé NEDC foireux pendant des années avant de faire les offusqués sur les arrangements avec le cycle d’homologation (genre des moteurs qui émettent plus de NOx, de particules, etc. que durant l’homologation). Et là on fait quoi ? Rebelotte…on a un cycle WLTP qui ne correspond qu’à une toute petite frange d’utilisation d’un PHEV. Le souci n’est pas que l’on affiche une conso de 1,5 l/100 km au lieu de 5 ou 6 l. Ca on s’en… Lire la suite >>
JMC63
Invité

une fois la batterie vide, un phev ne devient pas une mauvaise VT mais une très bonne Hybride, car la régénération recharge la batterie

Plouf
Invité

Et pour ceux qui ne veulent pas encombrer leur garage avec plusieurs voitures parce qu’ils n’ont pas la place ou une conscience écologique?

C’est tout l’intéret du PHEV … n’acheter et donc ne produire qu’une seule voiture qui permet tous les usages … et donc de polluer deux fois moins à la production.

wizz
Membre

plouf
acheter 2 voitures (VE + VT) ne signifie pas obligatoirement polluer 2 fois plus qu’un autre qui aurait acheté un PHEV

en utilisant 2 voitures, A TOUR DE ROLE, chaque voiture sera moins utilisé, roulera moins. Son propriétaire pourra les conserver 2x plus longtemps. Le bilan final reviendra au même que le voisin en face, qui roulera à chaque fois avec son PHEV, qui arrivera en fin de vie plus rapidement

Emmanuel
Invité
@Thibaut Tout le monde n’a pas les moyens d’avoir un véhicule par usage, sinon, dans les garages ça donnerait : un cabriolet pour les virées en célibataire/couple une sportive pour se faire un p »tit plaisir solitaire le weekend un break pour les vacances en famille un monospace pour aller avec les amis à la plage un pickup pour affronter les embouteillages matinaux en allant bosser une camionnette pour les déménagements et aller à la déchetterie … un couple que je connaissais par le travail : Monsieur était infirmier libéral => un scénic remplacé par un ionic 28, puis ionic 38… Lire la suite >>
wizz
Membre

Quitter la Bretagne pour la Dordogne, ça s’appelle réfugié climatique (trop de pluie….)

Thibaut Emme
Admin

Cela dépend où en Bretagne…en Dordogne, il pleut en moyenne 860 mm par an contre 771 mm en Ille-et-Vilaine.
Bon le Finistère c’est 1270 mm (derrière les Pyrénées Atlantique à 1334 mm) et les Côtes d’Armor 9e avec 967 mm (chiffres 2020).

wizz
Membre

thibaut

moi, en tant qu’humain, et non paysan, je raisonne en nombre de jours de pluie, ou nombre de jours de soleil….

https://www.caminteresse.fr/environnement/pleut-il-vraiment-plus-en-bretagne-quailleurs-1119050/

Thibaut Emme
Admin

@Wizz : L’avantage c’est que dans le Finistère il fait beau plusieurs fois par jour….ca fait beaucoup 🙂

Emmanuel
Invité

@Wizz
« moi, en tant qu’humain, et non paysan, je raisonne en nombre de jours de pluie, ou nombre de jours de soleil…. »
Dans ce cas, les journées en Bretagne font entre 700 et 1000 jours 😆
alors que du coté de Lille ça doit plutôt être 150 jours !
et en Picardie profonde, là ne poussent que les betteraves, c’est 200 jours !

Emmanuel
Invité

zut, triple zut !

@Wizz
« moi, en tant qu’humain, et non paysan, je raisonne en nombre de jours de pluie, ou nombre de jours de soleil…. »
Dans ce cas, les années en Bretagne font entre 700 et 1000 jours 😆
alors que du coté de Lille ça doit plutôt être 150 jours !
et en Picardie profonde, là ne poussent que les betteraves, c’est 200 jours !

Foulasse
Invité

Ok mais quid des Porsche Panamera et autres limousines pour faire seulement 40 Kms? Ce système est a réserver aux petites citadines.

MickMp
Invité
Totalement d’accord avec SGL. Dans mon foyer il y a 2 voiture aujourd’hui : une electrique qui fait 90% des trajets et un scenic diesel qui nous sert à partir en vacances (environ 5000km sur l’année)… et tous mes petits trajets de la semaine (typiquement faire 15km par jour pour aller prendre mon train pour aller bosser car c’est ma femme qui va travailler avec l’electrique car 50km par jours). C’est une aberration pour moi de sortir mon scenic pour de si petits trajets. Entre la pollution et l’usage du véhicule qui va à l’encontre de sa bonne utilisation, ça… Lire la suite >>
wizz
Membre

mickmp

en attendant, vous avez fait le bon choix: le véhicule électrique pour celui qui fait le plus de km journalier (beaucoup de km, hein!).

quant à toi, c’est ralant de faire une si petite distance en thermique, mais c’est peu en distance et peu en consommation, qui demeurera acceptable

ensuite, si c’est 15km par jour, donc trajet moins de 8km, tu pourrais envisager un vélo élect, ou une trottinette élect.

Emmanuel
Invité
@Wizz J’ai le même problème actuellement : travail à 5 km de chez moi ! Mais 2 problèmes rendant l’usage du VAE trop compliqué : – une route non éclairée, en pente descendante à l’aller, en ligne droite, avec de nombreuses voitures circulant rapidement (100 /110 par moment alors que limitée à 80 km/h puis 70 km/h dans un hameau) sans aucun dégagement possible sur les accotements qui sont des fossés – un travail en équipe : 5h/13h ou 13h30 / 21h30, pas vraiment les meilleurs horaires pour circuler en vélo en campagne en janvier Résultat, je vais travailler en… Lire la suite >>
Laportino
Invité

1/ De base T&E s’attaque à tout ce qui a un moteur thermique, donc aucune surprise ici.
2/ Avec les hybrides rechargeables, on peut faire dire ce qu’on veut tellement les degrés de liberté d’usage de la motorisation sont grands. La seule chose rigoureuse serait de réaliser des moyennes sur toute la flotte, en récupérant des données OBD.

sweeck
Invité

Ils peuvent être un choix raisonnable pour des urbains et périurbains qui vont les utiliser quotidiennement comme véhicule électrique et occasionnellement pour partir en week end et en vacances en consommant l’essence du réservoir.

Mais y a quand même un truc qui cloche avec les PHEV c’est que l’état encourage les entreprises via la tvs à les acquérir en masse pour des commerciaux qui vont rouler à 90% en thermique : ça c’est parfaitement idiot.

Joledemago
Invité

Commerciaux qui en plus vont se la jouer écolo, et pour lesquels les ZFE leur ouvrent grandes leurs portes… Belle politique socio-écologique

lym
Invité

Le sénat avait bien tenté de repousser le début de l’échéancier à 2030, voyant sans doute les ennuis arriver, sans succès hélas.

On aimerait entendre un peu les candidats à la présidentielle sur ce sujet: Le pot de pus laissé en héritage sera en effet pour eux et il ne risque pas de passer crème.

lym
Invité

Commerciaux qui ont la carte Total payée par la boite et n’ont donc aucune raison de brancher le PHEV de fonction à leur domicile avec une conso électrique qui ne leur sera pas remboursée! Chose pas vraiment dénoncée ailleurs que sur LBA…
On remplace des pures hybrides qui étaient déjà bien moins efficientes qu’annoncé par, à l’usage, la même chose en plus lourd.
Vu la réaction politique après le scandale VW, gare à celle à venir quand celui-ci va éclater.

wizz
Membre

lym

vu ce que ça coute en recharge élect pour une PHEV, franchement, ce n’est pas ça qui va ruiner le guss

à la limite, une petite augmentation, une prime forfaitaire pour couvrir les kwh consommés chez eux…

lym
Invité
Bin voyons! Une prime pifomètre qui va se retrouver soumise à l’impôt alors qu’une note de frais exacte ferait l’affaire… si on avait juste pensé à intégrer un comptage des kWh localisé avec le lieu de parking (dernier relevé GPS avant arrêt) au véhicule: Tout ce qui est chargé à domicile sur le véhicule précis étant dès lors connu. C’est ballot, on oblige à mettre ces véhicules en flotte entreprise et personne au ministère des transports n’a pensé à imposer cela, alors que cela ne coûte pas grand chose (juste un peu de soft et de test), sur les VE… Lire la suite >>
wizz
Membre
une recharge complète d’un PHEV de 10kWh, ou 15kWh, ça couterait dans les 2€, à faire toutes les nuits (si le trajet à faire est suffisamment long) on bosse 225 jours par an, pour faire rond cela ferait 450€ (ps: lorsqu’une personne bénéficie d’une voiture de fonction en France, son salaire net est facilement dans les 100x plus élevé…) une note de frais, ça implique des appareils homologués pour le comptage exact des kWh consommés, de la paperasse…Tout cela a un cout de gestion. Il vaut mieux orienter cet argent vers le cout d’utilisation (kWh consommés). Pour des faibles sommes… Lire la suite >>
C.Ghosn
Invité

La carte TotalEnergies va devenir une carte multienergies et non plus simple pétrolieres.

Klogul
Invité

Alors bon quelque soit le moteur il est impossible de tenir la consommation. sur cycle en route de montage avec une text faible…

Bref on enfonce des portes ouverte avec une bande de pseudo scientifique a deux francs.

Quand a l etude T&E ils sont renommes pour leur position pro ve et de trafique leur rapport et manipuler les chiffres pour obtenir le résultat qui les arrangent (par exemple l etude sur les bio carburants)

wpDiscuz