Accueil Actualités Entreprise Stellantis-GAC va fermer l’une de ses deux usines

Stellantis-GAC va fermer l’une de ses deux usines

0
25
PARTAGER

Selon une déclaration du constructeur Chinois GAC (Guangzhou Automobile Cie) à Reuters, coentreprise Stellantis-GAC fermera l’une de ses deux usines en Chine d’ici mars  2022.

C’est la conséquence logique de la restructuration des opérations de Stellantis en Chine. Cela a beau être le plus grand marché automobile du monde, FCA (Fiat Chrysler) avait des « difficultés » (euphémisme) avec ses ventes, ainsi que PSA. L’ensemble Stellantis, né en janvier dernier de l’union de FCA et PSA, a décidé de tailler dans le vif.

La coentreprise est une ancienne collaboration entre GAC et la FIAT, puis entre FCA et GAC. Par rapport à une capacité de près de 330 000 véhicules par an, Stellantis-GAC n’a vendu qu’à peine plus de 12 000, que des Jeep, depuis le début de 2021. L’usine de Canton fermera donc et la production sera transféré à Changsha. Cela permet de faire remonter le taux d’utilisation de l’unique usine et donc réduire les coûts.

Abandonner la Chine ou repenser l’offensive ?

Après cette fermeture, la capacité de Stellantis-GAC tombera à 164 000 véhicules par an. Largement suffisant. L’autre « branche » de Stellantis, l’ex-PSA, était, lui, en coentreprise avec Dongfeng Motor Group. Un peu moins de 50 000 véhicules ont été vendus par la coentreprise sur les sept premiers mois de l’année.

Stellantis repense intégralement (encore) sa stratégie pour la Chine. Ce plan doit être dévoilé et mis en place d’ici la fin de 2021. Opel devrait être introduite en Chine, via des véhicules uniquement électriques. Stellantis est loin d’être le seul groupe automobile non Chinois a avoir de grosses difficultés sur ce marché et à revoir sa stratégie. Mazda, Renault, Suzuki, mais aussi Hyundai ont soit terminé les coentreprises, soit réduit la voilure en fermant ou cédant des usines. Mais certains relancent de nouvelles jointventures comme Renault avec Geely.

Pour beaucoup, la question qui se pose est : sonner la retraite et accepter la défaite, ou faire un replis tactique pour mieux contre-attaquer ? Vite, il faut lire Sun Tzu !

Alors que de nombreux constructeurs voyaient la Chine comme un nouvel eldorado pour l’automobile, force est de constater qu’ils se sont presque tous cassé les dents. A l’inverse, les constructeurs chinois peinent à conquérir l’Europe par exemple, même si certains ont des succès d’estime comme MG, et même si on peut considérer que Volvo est un constructeur chinois qui réussit en Europe.

Illustration : Stellantis

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Stellantis-GAC va fermer l’une de ses deux usines"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

D’un point de vue pragmatique… C’est plutôt une bonne nouvelle !?
Le marché chinois n’a jamais réussi depuis 2014, autant limité les dépenses.
C’est une sorte de Bérézina, qui contrairement à la légende était une petite victoire d’une retraite réussie sous fond de désastre de l’invasion ratée de la Russie.
De plus, lié ou pas, Dongfeng Motor réduit sa participation dans le groupe… Le titre déguste, mais sur le long terme cela peut se transformer en deux bonnes nouvelles !? 😉

SGL
Invité

MG et Volvo, deux marques au nom bien Européen… Quelle misère !
Pour attaquer le marché européen en tenaille à la « Joukov »

amiral_sub
Invité

MG reste vraiment petit mais ils ont une voiture réussie. Volvo reste tout de même très Suédois. Par contre aiways, nio et xpeng arrivent avec des voitures désirables

paul
Invité

Sun Tzu ca a déjà été tenté avec Dongfeng qui recarrosse des Peugeots, sans grand succès

versdemain
Invité

Entre 2014 et 2020 le marché Chinois a été ouvert et augmenté puis c’est contracté pour certains occidentaux, alors que d’autres tel les Allemands ont su garder leur position (groupe Volkswagen) voir même faire de forte croissance (Bmw, Mercedes…).
https://www.leblogauto.com/2016/01/bilan-2015-chine.html
https://www.leblogauto.com/2021/01/bilan-2020-chine.html
Par contre pour Renault absent en 2014 et 2020 retour à la case très faible 0.018 Millions
Quand à PSA+FCA c’est le pire de tous 2014 (0.73+0.016) -> 2020 (0.049+0.040 Millions)

versdemain
Invité
chine 2014 -> 2020 en xx Millions de ventes Ford 0.802 -> 0.28 PSA 0.730 -> 0.050 Hyundai-Kia 1.766 -> 0.70 GM 2.531 -> 2.30 Mitsubishi 0.073 -> 0.070 Nissan 0.959 -> 1.16 Toyota 0.956 -> 1.54 BMW 0.028 -> 0.61 Daimler 0.139 -> 0.62 VW Group 3.507 -> 3.58 JLR ? -> 0.058 Gagnant Japon et surtout Allemagne, perdant Américain Francais et Coreen
SGL
Invité

Oui @versdemain, c’est ça, et c’est pour cela que je dis que vu la situation depuis 2014 cela ne peut pas être une mauvaise nouvelle… Même si c’est un demi-aveu d’échec !
Autant repartir sur des meilleures bases (pas évident non plus)

Rakihoney
Invité

2 JV ça reste beaucoup pour 100 000 voitures par an et 0.5% de part de marché.

SI finalement conservées, peut-être l’occasion d’en dédier une (GAC?) aux VU qui semble un marché moins compétitif et une force de Stellantis? Mais il faudra une license.

zeboss
Invité

VU : Renault ferme sa JV avec jinbei…
Vendre des Ducato et Expert aux Chinois : pourquoi pas, le Ducato revu mode US se porte pas trop mal..
Mais pour dégrader encore un peu l’image de marque ?

Rakihoney
Invité

Ah zut, j’ai raté l’info. Ça fait longtemps ?
Car effectivement Renault et ses 3 JV c’était encore pire.
Mais j’aurais pensé qu’ils seraient sortis d’abord de celle avec Dongfeng et Nissan pour la Kwid. Elle suivra peut-être après la fin de la Spring.

Pourquoi les VU degraderaient l’image de marque? C’est aussi le moyen de communiquer sur la robustesse comme VW le fait en Europe.
Et ils peuvent vendre des Traveller en monospaces haut de gamme comme Mercedes avec son V.

wpDiscuz