Accueil Hydrogène Taxis hydrogène : Hype rachète Slota, et l’équipe en Toyota Mirai

Taxis hydrogène : Hype rachète Slota, et l’équipe en Toyota Mirai

0
12
PARTAGER

La compagnie de taxis à hydrogène Hype a annoncé mardi le rachat de Slota, opérateur historique parisien. L’opération a été réalisée grâce à une levée de fonds de 80 millions d’euros. Les véhicules diesel actuellement utilisés par l’entreprise seront progressivement remplacés par des Toyota Mirai.

600 véhicules diesel remplacés par des Toyota Mirai

« La flotte de 600 véhicules diesel opérée aujourd’hui par Slota sera progressivement remplacée par des Toyota Mirai – berlines à pile à combustible – et sera opérée par Hype », précise ainsi le groupe dans un communiqué.

Avec cette « plus grande flotte au monde de taxis à hydrogène », Hype « cherche à prouver que l’écosystème de l’hydrogène a du sens », a déclaré à cette occasion Loïc Voisin, président de HysetCo.

Levée de fonds de 80 millions d’euros

HysetCo, société fondée par des pionniers de l’hydrogène et qui chapeaute Hype, a levé 80 millions d’euros auprès des fonds RGreen Invest, Mirova, RAISE Impact et Eiffel Investment Group.

Air Liquide, déjà partenaire de HysetCo et producteur d’hydrogène, a renforcé ses engagements. Désormais, ces investissements dans HysetCo s’élèvent à 100 millions d’euros.

Toyota, qui vient de lancer sa deuxième génération de Mirai, est également actionnaire d’HysetCo, aux côtés de la Caisse des dépôts, du groupe énergétique Idex et du fonds Kouros.

Hype passe à une phase d’industrialisation

Depuis sa création en 2015, Hype gérait une centaine de taxis. Elle entre désormais en phase « d’industrialisation » avec l’acquisition « d’un des acteurs majeurs du taxi parisien », Slota, indique Loïc Voisin. Cette dernière, fondée en 1932, est passée sous le contrôle du fonds Naxicap en 2012.

Le service Hype a été interrompu à cause de la pandémie. Son retour dans les rues se fera « en fonction du rythme de reprise de l’activité économique », avec l’idée de déployer prochainement une application dédiée, a précisé le dirigeant.

Nouvelles stations de recharge

Cette levée de fonds permettra également de construire de nouvelles stations de recharge. Pour renforcer le parc des quatre stations existantes, deux nouvelles seront ajoutées avec le soutien de fonds publics : un sur un site de la Ville de Paris Porte de Saint-Cloud, et un autre chez Slota à Porte de la Chapelle, un électrolyseur permettra de produire de l’hydrogène.

L’objectif de l’entreprise est d’utiliser à terme de l’hydrogène vert ou certifié bas carbone.

HysetCo prévoit d’opérer une vingtaine de stations hydrogène d’ici fin 2024, qui pourraient être ouvertes aux automobilistes séduits par cette énergie alternative offrant notamment une grande autonomie.

Notre avis, par leblogauto.com

Très bonne opération pour Toyota qui au passage signe un contrat portant sur 600 véhicules. Le tout lui offrant une formidable portée publicitaire. Notamment durant les jeux Olympiques organisés dans la capitale française …

Partenaire officiel des Jeux olympiques Paris-2024, le constructeur entend profiter de cette vitrine planétaire pour vanter ses véhicules à hydrogène, une technologie à laquelle le géant automobile japonais croit depuis longtemps.

Sources : AFP, HysetCo

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Taxis hydrogène : Hype rachète Slota, et l’équipe en Toyota Mirai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Emmanuel
Invité

Je me demande qu’elle peut bien être la rentabilité économique d’un taxi électrique à PAC hydrogène par rapport à des batteries ?
Les véhicules sont plus couteux, tout comme le carburant et sans doute l’entretien !

SGL
Invité

80 k€ par véhicule, mais avec une tendance à la baisse, comme le carburant et les stations de recharge.
Avec l’hydrogène, on fait un plein en 5 mn, pour 600 km d’autonomie.

Emmanuel
Invité
5 min le premier véhicule, mais combien le second ? il ne faut pas oublier que l’hydrogène doit être compressé à 700 bars, qu’il faut un circuit parfaitement étanche (sinon boum ! et il n’y a plus de voisins) Un exemple : la station de Orly permet de distribuer 200 kg d’hydrogène par période de 24 h … soit un plein 5 kg pour 40 Mirai, et pas une de plus … pour 500 km chacune. UNE borne Tesla, dernière génération c’est 15 min pour passer de 10 à 80% d’une batterie de TM3, ce qui permet environ 500 km… Lire la suite >>
Théo
Invité

Donc une voiture hydrogène à une durée de Vie de 5000h soit grand max 400 000 km pour des non-urbains. Une Tesla c’est de 500 000 à 800 000. Jusqu’à 1 600 000 pour dans quelques mois/annés.

Emmanuel
Invité
Il me semble me rappeler que les premières PAC c’était 3500 h. Les fabricants de PAC promettent 10 000h pour bientôt. J’ai déjà vu des calculs réalisés par des utilisateurs de VE, en ne réalisant que des charges lentes complètes, ils obtenaient quasi 1 000 000 de km avant que les batteries soient à 75% de leur capacité. Il existe des témoignages et retour d’usages, sur les Tesla taxi, avec beaucoup (une sur deux) de charges très rapides, les batteries sont à remplacer vers 400 000 km, avec uniquement des charges lentes (à domicile) c’est plutôt le double. C’est pour… Lire la suite >>
amazon
Invité

ils sont financés par les constructeurs car c’est un excellent beta test!

SGL
Invité

Oui
…un peu comme les 508 PSE de la BRI !? 😉

Joledemago
Invité

L’impact écologique de la batterie est gommé. Production de H2 possible en local…
Économiquement parlant tout technologie innovante coûte cher au départ.
J’imagine qu’ils ont du toucher les mirai à moindre coût et cela fait un joli coup de pub j’imagine

SGL
Invité

« Hype lève 80 millions d’euros pour créer la première flotte de taxis à hydrogène du monde »
https://www.bfmtv.com/economie/hype-leve-80-millions-d-euros-pour-creer-la-premiere-flotte-de-taxis-a-hydrogene-du-monde_AN-202101190028.html

SGL
Invité

Ce sont des sociétés comme celle-là qui font permettre de démocratiser l’hydrogène pour tout le monde au-delà de 2030.
Dommage qu’il n’y a pas de modèles français.

AFLC7
Invité
Il faut bien commencer… En matière de voiture électrique, le véhicule à pile à combustible me semble largement plus pertinent que l’engin à batteries que l’on connaît aujourd’hui. Je citerai un exemple : avec une Fiat 500 électrique, sur une prise domestique, il faut 8h30 pour récupérer 20 % de batterie. Chargée à 100%, cette même Fiat 500 à une autonomie d’environ 350 km. Dans le cas d’une voiture à hydrogène, pour la même autonomie (voire beaucoup plus), la durée du plein, qui ne peut être partiel, est de moins de cinq minutes. Cette technologie gomme le principal défaut de… Lire la suite >>
SGL
Invité

Pour simplifier @AFLC7, les essences peuvent être remplacées par des VE batterie et les diesels par des VE PAC H2… Enfin à l’horizon de 2030.

wpDiscuz