Accueil F1 F1 Italie 2020 : Pierre Gasly, au nom d’Anthoine Hubert

F1 Italie 2020 : Pierre Gasly, au nom d’Anthoine Hubert

0
73
PARTAGER

Pierre Gasly remporte le Grand-Prix d’Italie 2020 marqué par un drapeau rouge. Il casse la « malédiction » française et remplace Olivier Panis comme « dernier Français à avoir gagné ».

Ambiance forcément étrange à Monza. Ce n’est pas la fièvre de l’an passé avec la victoire de Leclerc et des Rouges. Cette année, les moteurs Ferrari ne sont que l’ombre d’eux-même et cela va être très

Départ

Très bon départ de Hamilton. Pas de Bottas qui se fait passer par Sainz et tasser par Norris. Norris passe à la chicane. Bottas se rate un peu plus loin et Perez passe. Ricciardo aussi ! Y a-t-il une crevaison sur la Mercedes de Bottas ? En tout cas, cela glisse énormément.

Au départ, Ricciardo est passé dans l’herbe, Albon a shunté le premier virage. C’était un peu confus. Stroll passe Verstappen à la fin de la ligne de départ à l’orée du 2d tour. Très bon départ d’Ocon qui est 9e alors qu’il était 12 sur la grille. Verstappen repasse Stroll, toujours dans l’enchaînement 1er/2d virage. Bon, Hamilton est parti… Déjà 2,7 secondes d’avance sur les McLaren après 4 tours.

Soucis de freins sur la Ferrari de Vettel qui n’arrive pas à ralentir suffisamment pour prendre le 1er virage et explose les blocs de polystyrène en allant tout droit. Allez, on remballe pour Seb qui va pouvoir aller regarder le GP avec les quelques tifosis qui ont eu un ticket d’entrée (des soignants de la Covid).

Tour 10/53

Perez est dans l’aileron arrière de Norris depuis plusieurs virages. Perez est lui-même sous la menace de Ricciardo, lui-même sous celle de Bottas. Après 13 tours, Hamilton dispose d’un matelas de 9 secondes sur Sainz qui s’accroche à cette 2de place. Bottas n’a pas eu de crevaison comme il le pensait, mais a endommagé son fond plat et n’arrive pas à revenir sur Ricciardo.

Visiblement, à la radio, Bottas découvre les joies des moteurs sans mode attaque ou fête. « Je ne peux pas courir avec ce moteur, c’est une blague ». Magnussen est au ralenti au 20e tour. La Haas a « cassé ». La monoplace est sur le côté, mais à un endroit où on peut la mettre en sécurité rapidement. Mais va-t-on avoir une voiture de sécurité virtuelle ? double drapeau jaune ? Et bien non c’est la voiture de sécurité qui est carrément sortie. Juste après que Gasly soit passé au stand !

Hamilton plonge dans les stands alors que Sainz et Norris ou Perez sont restés en piste. Hamilton est reparti derrière Sainz et une McLaren est en tête de la course. La grande question est : la ligne des stands était-elle ouverte ? Si non, Hamilton ou Giovinazzi seraient face à une pénalité. La voie des stands est fermée car les commissaires poussent la voiture de Magnussen posée à l’entrée de la voie des stands.

Tour 23/53

Bon, c’est totalement confus. Hamilton et Giovinazzi ont clairement « pité » alors que les signaux étaient au rouge. Ensuite, une fois la ligne des stands ouverte, tout le monde ou presque a fait un « double stack », on fait entrer les deux pilotes et on de débrouille pour perdre le moins de temps possible. Pas simple. Le pire ? La SC est rentrée à la fin du tour où tout le monde a changé les pneus.

Hamilton a retrouvé la tête mais va sans doute recevoir un « drive through ». Mais terrible sortie de Leclerc ! Le pilote est indemne visiblement mais la voiture est encastrée dans les pneus. Leclerc a perdu l’arrière dans la parabolique. Voiture de sécurité de nouveau en piste. Giovinazzi reçoit une pénalité de 10 secondes d’arrêt. Hamilton devrait recevoir la même.

Tour 26/53 : Drapeau rouge !

La course est suspendue le temps de réparer les pneus dans la parabolique. La pénalité pour Hamilton tombe aussi : « stop and go de 10 secondes ». Cela donne 30 secondes de parte environ. Et Stroll sera alors en tête provisoirement. Normalement, Stroll aura des gommes neuves (changées pendant le drapeau rouge). Hamilton devra observer sa pénalité sous 3 tours et laissera Stroll ou potentiellement Gasly en tête devant Räikkönen et Giovinazzi ! Finalement on a un GP d’Italie 2020 intéressant.

Norris est sous enquête car il a trop ralenti avant d’entrer aux stands pour laisser du temps à son équipe de changer les pneus de Sainz et faire le « double stack ». La direction de course indique que le départ sera arrêté, après un tour de mise en grille. Sacrée pression mise sur les pilotes et on pourrait avoir un premier virage chaotique.

Tour 28/53, une nouvelle course

Deuxième départ dans ce grand prix d’Italie 2020 à Monza. On est à mi-course et théoriquement on va au bout avec les gommes médiums. La piste a considérablement perdu en degrés avec le soleil qui descend. Le premier virage va être tendu avec des pneus froids.

Très bon départ de Hamilton et Gasly. Stroll recule à la 5e place. Stroll a filé dans l’échappatoire à la deuxième chicane mais ne perd pas de place. En un tour, Hamilton colle 2 secondes à Pierre Gasly ! Il entre dans les stands pour servir sa pénalité. Gasly est en tête du grand-prix. Sainz a passé Stroll. Kimi va-t-il aider Pierre en bouchonnant un peu les poursuivants ? On l’espère. Grosjean a fait un nouveau départ canon, de même que Ricciardo et Ocon (8 et 9e).

Hamilton est ressorti bon dernier. Giovinazzi va faire sa pénalité lui aussi. On a donc Gasly, Räikkönen, Sainz, Stroll, Norris. Au 31e tour, Verstappen doit abandonner. Il est furieux visiblement. Gasly augmente son avance sur Kimi : 3 secondes. Du côté de Faenza on croise les doigts. Mais Sainz passe Räikkönen avec autorité. Sainz a une grande chance de l’emporter vu le rythme qu’il avait. 4 secondes, 20 tours.

Stroll passe aussi Räikkönen. L’Alfa Romeo ne fait qu’illusion que grâce au talent du Finlandais. Gasly, Sainz, Stroll. Podium improbable non ? Hamilton enchaîne les records du tour et remonte sur Albon 14e. Norris a passé aussi Iceman. Bottas le fait un peu plus tard. De même que Ricciardo un tour après. L’espoir de points pour Alfa Romeo s’éloigne de nouveau.

Tour 40/53

Hamilton réussit enfin à passer Albon. Tant qu’il n’y a personne, la Mercedes est très rapide, mais dès qu’elle suit une autre voiture, c’est un autre débat. Hamilton est 14e, remonter dans les poins semble mission impossible. Russel est moins un souci et voilà Hamilton 13e.

Sainz remonte sur Gasly et n’a plus que 2,5 secondes de retard et 10 tours pour doubler. Ocon passe Räikkönen pour la 7e place derrière son coéquipier Ricciardo. Kvyat passe aussi Kimi qui se retrouve 9e sous la pression de Perez. Finalement, Hamilton va rentrer dans les points. C’est fait, il passe Kimi Räikkönen qui sort des points. Du côté de Alpha Tauri, on autorise Gasly a moins lever le pied (lift and coast). 1,7 secondes entre les deux premiers à 5 tours de la fin.

Gasly fait la figure du dragon comme Pagenaud aux 500 Miles d’Indianapolis 2019. Il zig-zague pour couper l’aspiration à Sainz. Hamilton a passé Perez et est 9e. Il passe 8e en passant Kvyat. Pendant ce temps, Gasly résiste à Sainz qui se trouve dans la zone d’air sale et n’arrive pas encore à passer sous la seconde.

Sainz a le DRS ! On est dans le dernier tour. Allez Pierre ! On a le souffle coupé, on peut l’avouer.

Arrivée

Pierre Gasly remporte le grand prix d’Italie 2020 juste devant Carlos Sainz et Lance Stroll. Pour Alpha Tauri c’est forcément une grande joie. Carlos Sainz sera sans doute frustré de n’être « que » second, si proche de la victoire. C’est son meilleur résultat.

On tient sans doute le TOP4 le plus jeune de l’histoire de la F1 (même le podium) avec Norris 4e. Bottas avec une Mercedes diminuée n’a pas pu le passer. Bon résultat pour les Renault qui espéraient pourtant mieux. Ocon se fait passer dans les derniers tours par Hamilton. Pour Alpha Tauri, la 9e place de Kvyat sera aussi célébré ce soir, n’en doutez pas. Perez récupère le dernier point alors que son coéquipier Stroll est sur le podium.

P#NAME
110P.GASLY
255C.SAINZ
318L.STROLL
44L.NORRIS
577V.BOTTAS
63D.RICCIARDO
744L.HAMILTON
831E.OCON
926D.KVYAT
1011S.PEREZ
116N.LATIFI
128R.GROSJEAN
137K.RÄIKKÖNEN
1463G.RUSSELL
1523A.ALBON
1699A.GIOVINAZZI
1733M.VERSTAPPEN
1816C.LECLERC
1920K.MAGNUSSEN
205S.VETTEL

Classement pilotes

Lewis Hamilton reste évidemment en tête du championnat. Bottas repasse Verstappen après son abandon (souci moteur). Lewis possède 47 points d’avance. Stroll remonte à la hauteur de Norris avec 57 points. Avec sa victoire, Gasly remonte 8e et talonne Charles Leclerc et Alexander Albon (qui parle de revanche ?).

Pos.PilotesPoints
1Lewis Hamilton164
2Valtteri Bottas117
3Max Verstappen110
4Lando Norris57
5Lance Stroll57
6Alexander Albon48
7Charles Leclerc45
8Pierre Gasly43
9Daniel Ricciardo41
10Carlos Sainz Jr.41
11Sergio Pérez34
12Esteban Ocon30
13Sebastian Vettel16
14Nico Hülkenberg6
15Daniil Kvyat4
16Antonio Giovinazzi2
17Kevin Magnussen1
18Nicholas Latifi0
19Kimi Räikkönen0
20George Russell0
21Romain Grosjean0

Classement équipes

Mercedes reste largement devant puisque Red Bull n’a pas marqué de point. McLaren profite du podium de Sainz et de la 4e place de Norris pour creuser un peu l’écart sur Racing Point. Renault dépasse Ferrari de 10 points avec les 14 compilé aujourd’hui.

Pour le dernier GP des Williams à la tête de l’écurie éponyme, pas de miracle, pas de point. C’est passé proche pour Latifi.

POSTEAMPTS
1MERCEDES281
2RED BULL RACING HONDA158
3MCLAREN RENAULT98
4RACING POINT BWT MERCEDES82
5RENAULT71
6FERRARI61
7ALPHATAURI HONDA47
8ALFA ROMEO RACING FERRARI2
9HAAS FERRARI1
10WILLIAMS MERCEDES0

Poster un Commentaire

73 Commentaires sur "F1 Italie 2020 : Pierre Gasly, au nom d’Anthoine Hubert"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Quand je dis qu’une erreur d’Hamilton est le seul moyen d’avoir une course hors norme, ce podium est historique
https://uploads.disquscdn.com/images/85a9f91f56c99af19c289f0688d52cce731d727fa142720edb682d8dc5cd741f.png?w=800&h=256

wizz
Membre

Une pensée pour Sainz, qui profite ce qu’il peut….(parce que l’année prochaine…)

C Ghosn
Invité

Quel GP…. Pensée à Horner et Marko. Gasly dans la RB l’année prochaine ?

Dire que certains ici se demandent qui regardent encore ca….. ils ont loupé quelque chose…..

Quel remontada d Ham, ke grand gagnant de ce GP, Vers out, Bottas hors podium,

Et en bonus les fiat out oh purée.

La fin du mode fête ne reussit pas à RB ^^

Kaizer Sauzée
Invité

Bah, un seul GP intéressant sur l’année, j’vais pas m’priver d’aller à la plage pour çà.

Invité

6 constructeurs différents sur le podium, 1 de plus que l’année dernière et 2 de plus que 2017-18

Membre

si on met Mercedes de côté, la bagarre est super intense derrière, il n’y a qu’à voir les classements des championnats !

wizz
Membre

c’est comme en motoGP. Si on met Marc Marquez de côté, alors la bagarre devient intense pour les victoires, pour le titre….

Commandant Tour
Invité

@Thibault, c ‘est pour se rassurer tes chiffres… au final, du spectacle en piste, il y en a peu et c’est pas le nombre de vainqueurs, de pilotes marquants…. qui fait l’intérêt.

Commandant Tour
Invité
@thibaut, on est tout a fait d’accord, cela fait au moins 20/30 ans qu’il ne se passe pas grand chose en F1 : entre la domination d’une écurie, d’un pilote,…, des circuits sans intérêt et des règles bien compliquées à suivre et jamais dans le sens de l’objectif avoué…. D’où mon post en réponse a ton idée des grilles inversées avec l’introduction de lest pour les écuries qui gagnent… il me semble que le wtcc ou une autre discipline de supertourisme l’avait introduit… cela permettrait au moins de niveler les perf (certes par le bas) mais donnerait peut etre un… Lire la suite >>
Commandant Tour
Invité

mon propos est juste de dire qu il faut arreter de faire croire qu’il se passe des choses et de se gargariser de faits pas tres enthousiasmant ; la F1 est insipide, point, mais pas plus ou pas moins qu’avant…

salociN
Invité
Le spectacle dans le sport auto, c’est quoi au juste ? Beaucoup de dépassements ou bien juste plein de vainqueurs différents ? A mon sens, il faut un peu de tout ça dans l’équation : – Des batailles épiques, de l’adversité avec de belles passes d’armes, et parfois des coups plus ou moins tordus qui font le débat (couler de l’encre si on veut) – De l’indécision, de l’imprévisibilité, de la surprise, un destin qui ne semble pas écrit à l’avance (tout le contraire d’un type qui aligne en procession 5 ou 7 titres consécutivement comme un robot) – Des… Lire la suite >>
ema_
Invité

Et oui, en F1, comme dans tous les sports, ce qui compte c’est l’intensité dramatique (assez bien décrite par salociN). C’est vrai en pétanque, en cyclisme, au foot, au rugby (le match Clemont- Toulouse d’hier soir était un sommet d’intensité dramatique).

labradaauto
Invité

oui, mais, bas les masques,et j’embrasse tous les écolos qui ont vibré de patriotisme, joie hier. Si, si, il doit y en avoir un peu, même avant qu’on ait droit au bolide électrique.

robert
Invité

Ghosn quel fiat ?

Lolo
Invité

Surtout pas un retour chez RB, pourquoi pas chez Renault ?

seb
Invité

Il manquerait plus que les STOP à la fin de phrase et j’aurais l’impression de lire un télégramme. :’-)

wizz
Membre

bon, l’autre débat, c’est de savoir si la tête de Binotto va tomber la semaine prochaine. Parce que les 880 « invités » pourraient vite se transformer en 880 révolutionnaires jacobins furax…

zafira500
Invité

Un grand bravo à Gasly – ainsi qu’à Sainz – le français a démontré qu’il a du talent (n’en déplaise à ses détracteurs) avec son Alpha Tauri et prouve que chez RB on favorise un pilote au détriment d’un autre. J’espère pour lui que ce sera la première d’une longue liste de victoire, il le mérite.

Zak
Invité

Tout à fait d’accord. Quelle persévérance malgré de forts vents contraires… Grâce à Pierre Gasly Alpha Tauri rejoint le clan très select des écuries qui se sont imposées en Grand Prix dès leur première saison et cet exploit très peu d’équipes l’ont réalisé (même pas la Scudéria).

zafira500
Invité

Première saison? Pas vraiment puisque Alpha Tauri n’est qu’un renommage de Toro Rosso, elle même de Minardi.

seb
Invité

@zafira500, ça existe encore des écuries qui ne sont pas des renommages? Elle date de quand la dernière écurie non issu d’un renommage?
Je ne suis la F1 que de (très) loin, et à chaque fois j’ai l’impression que ce ne sont que des renommages de renommage d’ancienne écurie.

Lolo
Invité

ok c’est pas une nouvelle équipe mais il y a rachat et renommage, c’est quand même un peu différent.
Ici c’est clairement la même équipe (même dirigeants, même actionnaire, même ingénieurs etc.) avec juste un changement de sponsor.

zafira500
Invité

@seb.
Ferrari, Mclaren, Williams. Oui, il y en a encore.

wpDiscuz