Accueil Smart Ineos bien parti pour arriver à l’usine Smart de Hambach

Ineos bien parti pour arriver à l’usine Smart de Hambach

0
34
PARTAGER

L’opération de cession de l’usine Smart de Hambach à Ineos Automotive serait sur la bonne voie. Selon le media France Bleu,
Ineos Automotive aurait en effet acté l’intérêt d’acheter le site de production, propriété actuelle de Mercedes-Benz (groupe Daimler).

Un Comité social et économique (CSE) s’est tenu cette semaine

Un Comité social et économique (CSE) s’est déroulé mercredi 25 août, sur le site de l’usine de Hambach. D’autres réunions sont prévues entre les membres du CSE et la direction, notamment pour discuter des demandes des syndicats concernant la garantie de l’emploi et les activités complémentaires, qui pourraient être intégré au site.

Garantie de 6 mois pour Ineos

Selon le délégué syndical CFDT Patrick Hosezkowiz, « c’est déjà signé pour Ineos, il ne reste plus qu’à ce que Daimler signe à son tour ».

Selon Mario Mutzette, délégué CFE-CGC du site et porte-parole de l’intersyndicale, Ineos Automotive a obtenu « une garantie de six mois ». Ce qui signifie que « pendant cette période, aucun autre acquéreur ne peut prétendre avoir un intérêt sur l’usine ».

« Maintenant, la suite du processus continue » a poursuivi le syndicaliste.

Mercedes veut se séparer du site de Hambach

Pour rappel, à l’été 2020, Mercedes avait provoqué l’émoi des élus, syndicats et employés en annonçant son intention de se séparer du site inauguré en 1997.

Ineos et Mercedes partenaires pour produire le Grenadier

La branche du groupe de pétrochimie Ineos était en discussions avancées depuis début juillet avec Mercedes. Objectif pour le groupe britannique : la production et le lancement du futur Grenadier. 

En février 2018, Ineos Automotive a signé un accord avec MBTech Group, détenu à 35 % par Daimler, maison-mère de Mercedes, pour concevoir le Grenadier, présenté par Ineos comme le successeur du Land Rover Defender. L’accord prévoyant l’allocation de 200 ingénieurs au siège de MBTech Group à Stuttgart avec pour mission de déterminer les caractéristiques techniques et produire les premiers prototypes du 4×4 Grenadier  qui devait être lancé en 2020, mais reporté à la suite en 2021.

Le futur Grenadier reposera sur un châssis échelle comme le Land Rover Defender et sera disponible avec plusieurs empattements et carrosseries comme le légendaire Land Rover. Ineos prévoit de le commercialiser avec des motorisations essence, diesel et hybrides.

1314 emplois seraient conservés …. jusqu’en 2024

Selon l’intersyndicale, 1314 emplois seraient conservés par le groupe britannique en l’état actuel des négociations. A comparer aux 1600 salariés et sous-traitants du site.

On imagine que les discussions sur le dossier ont fait l’objet d’âpres négociations, et que élus et syndicats ont veillé au grain.

Demeure toutefois une ombre au tableau : ces postes ne seraient conservés pour la production de la Smart que jusqu’en 2024.

Ineos n’a pas donné de chiffre précis sur le nombre d’emplois repris pour sa propre marque au-delà de cette date.

Désormais, les syndicats souhaitent obtenir le maintien d’un maximum d’emplois après mai 2024, date à laquelle la production de la Smart sur le site prendra fin.

Mais le niveau de production mis en œuvre par Ineos pour produire le nouveau Grenadier devrait en toute logique être nettement inférieur à celui mis en place par Mercedes pour produire la Smart.

La production des planchers avants des futurs SUV électriques de Mercedes maintenue sur site

Tout l’enjeu actuel consiste donc à maintenir ou trouver de nouvelles activités pour préserver un maximum d’emplois sur le site.

Daimler a d’ores et déjà accepté de maintenir sur le site la production des planchers avants, des futurs SUV électriques de Mercedes – les « frontbau ». Lesquels devaient au départ assurer la pérennité du site. La mesure permet de maintenir 65 emplois sur le site, selon l’intersyndicale.

Notre avis, par leblogauto.com

Au final, la reprise par Ineos du site de Hambach n’a rien de vraiment surprenant, si on examine attentivement les participations financières. Puisque dès 2018, Ineos Automotive a signé un accord avec MBTech Group détenu à 35 % par Daimler pour concevoir le Grenadier …

Sources : France Bleu, Syndicats Hambach

Plus sur le futur Grenadier : ici

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "Ineos bien parti pour arriver à l’usine Smart de Hambach"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Un pied de nez aux écolobobos du gouvernement 😀

zeboss
Invité

dire n’importe quoi n’importe comment pour faire bien semble devenue une malheureuse règle sur la plupart des sites ouverts aux commentaires…
Celui là allonge la longue liste des raisonnements sans fondement juste écrits pour décrire une soit disant réalité..
Pénible.

Miké
Invité

Quels écolos au gouvernement ? Pas vu

zafira500
Invité

Mme Pompili? Ah ben non, même pas, elle s’est assise sur ses convictions pour avoir une bonne place. Comme son ex-camarade chez EELV De Rugy.

AQW
Invité

Quels chiffres de vente prévus ?

zitra
Invité

Les moteurs seraient BMW et non Mercedes : bizarre quand même , non ?

lelillois
Invité

BMW est supérieur à Daimler, en tous les points tout le Monde sait ça voyons !!

zitra
Invité

20 000 / an au début peut-être, et après 50 000 !
En tous cas, une bonne nouvelle pour cette usine située à 85 km de la capitale européenne !

Mwouais
Invité

Je ne dispose pas de chiffres mondiaux mais je vois que la meilleure année aux US, un Defender c’est 2500 ventes (1997), les dernières années malgré la pénurie annoncée, c’est quelques centaines en Europe.

20.000 Ineos ? C’est un nombre pour leur plan comptable ou pour un appel à investissement ?

Avec la concurrence de Rivian et d’autres électriques, de Land Rover, le maintien de Toyota, … Laissez Ineos produire quelques centaines à un millier d’exemplaires annuels pour le privé, un millier pour les armées puis péricliter et fermer l’usine sous la responsabilité d’Ineos et non de Mercedes.

zeboss
Invité

En effet 20000/an pour un enfin rustique produit dans un pays à fort cout de revient semble assez surprenant, pour le moins…
Les marchés potentiels de matériels rustiques sont moins les armées (qui s’équipent de véhicules hybrides pour certains), que les forestiers ou les mineurs, en général des pays du tiers voir quart monde.
Si les moteurs peuvent supporter l’alcool (plus que le chauffeur) voir les huiles végétales transformées rapidement, certains pays américains leur sont ouverts, mais pour le reste ça me semble quand même optimiste (bien que pas impossible non plus).

Bizaro
Invité

@Mwouais, Oui ce chiffre me parais bien surprenant ausi.

AXSPORT
Invité

Pour l’Europe de l’Est certainement !!

zitra
Invité

Non, pour les Anglais, Allemands et Néerlandais, peut-être aussi pour les Italiens.
Voire pour des Belges ou Suisses !
Pour les Français, cela sera plus compliqué, avec le malus..!

beniot9888
Invité

Parce que tu crois qu’il n’y a ni malus ni taxes, à l’étranger ?

zitra
Invité

Pour mémoire, 20 000 Euro en France.
Avant une future nouvelle taxe écolo liée au poids du véhicule.
Ce n’est pas le cas ailleurs..!

wizz
Membre

zitra
es tu sûr que l’herbe est plus verte ailleurs?

https://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/budget/danemark-tesla-electriques-ventes-chute-libre-taxes.html
« Tesla et tous les autres constructeurs de voitures électriques ont vu leurs ventes fondre comme neige au soleil depuis 2016 au Danemark. Le Royaume avait décidé de supprimer les avantages fiscaux et de les taxer comme toute autre voiture, c’est-à-dire à 180 %……. »

wizz
Membre
Au Pays Bas, il y a une taxe sur le poids du véhicule, sur les pollutions, sur l’émission de CO2, puis autres taxes variables pour remplir les caisses de l’Etat et des régions. La France à côté? On en est encore loin… https://www.vendezvotrevoiture.fr/magazine/taxe-automobile-europe/ « 8. Pays-Bas : Wegenbelasting Le montant de la taxe dépend de plusieurs facteurs. Dont : Le poids du véhicule : plus le véhicule est lourd et plus il l’est pour les routes. Les dégâts sont donc plus importants. C’est cette logique que nous retrouvons par rapport au fait que ces véhicules doivent payer plus de taxes. Vous… Lire la suite >>
zafira500
Invité

@zitra.
Il y a d’autres formes de taxes à l’étranger. En Italie par exemple, il y en a une pour les voitures de plus de deux litres de cylindrée. Ça va forcément handicaper ce type de véhicule.

greg
Invité

Dans les pays concernés (excepté les pays-bas) les taxes CO2 sont négligeables.
Et souvent il est possible d’homologuer ce genre de véhicules comme des utilitaires. Comme aux Pays bas justement 😉

wizz
Membre

https://www.moniteurautomobile.be/conseils-financiers/calculer-tmc-taxe-de-mise-en-circulation-et-taxe-annuelle.html

Belgique
entre la taxe d’immatriculation et la taxe de circulation annuelle, rapportée à la durée de vie du véhicule, on doit revenir au même qu’en France où on ne paie qu’au moment de l’achat neuf

wizz
Membre
Certains pays taxent la voiture fortement au moment de l’achat. D’autres seulement l’utilisation. D’autres les deux. Vous achetez une voiture occasion, ne payez pas de malus CO2, pas de taxe donc. Mais lorsque vous faites le plein de votre véhicule chaque semaine, vous contribuez bien au système fiscal automobile français Que vaut il mieux? -payer une taxe à l’achat de 10000€, mais bénéficier ensuite d’un carburant sans « surtaxe » (c’est à dire rien d’autre qu’une petite TVA), moins d’un euro actuellement -pas de taxe à l’achat, mais un carburant à 2€, et que l’on doit faire 20000km par an…. . https://www.automobile-entreprise.com/Fiscalite-automobile-la-France,7974… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
@ wizz Tout est mélangé ici. D’ailleurs l’article en lien tire une conclusion qui n’a rien avoir avec les données présentées. La conclusion : la France est le pays qui taxe le plus les automobilistes. Les données : La TVA et toutes les taxes liées à l’automobile en général par rapport aux seules immatriculations vp. D’un autre coté tu nous fais un mélange tout aussi savoureux, en mélangeant toutes les taxes et tous les véhicules. On verra bien comment cela retombe… Tout cela pour savoir qui taxe le plus. Dans les deux cas vous ne démontrez pas qui taxe le… Lire la suite >>
wizz
Membre
@bizaro j’avais bien dit que leur conclusion est erronée, en ne se basant que sur le nombre d’immatriculations oui, j’ai fait un mélange global, et c’était déjà un pavé j’aurais fait en détail???, par type de véhicule, par gamme, immatriculation vs vignette annuelle vs famille nombreuse vs célibataire vs toto, alors ça ferait quelques dizaines de pages. Ce serait illisible à moins de vouloir y passer des journées entières à lire Sur ma feuille d’impôt, comme toi sur la tienne, je m’en fiche de savoir si ce sont des taxes de Bercy, ou des taxes de la région, ou des… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
@ zitra Merci d’avoir ,précisément, cité les pays. Effectivement comme vous dites, ce sera plus compliqué en France avec un malus de maximum 20000€ dès l’immatriculation. Mais on ne connaît pas encore les rejets de ce véhicule, un z4 avec un 6 en ligne BMW c’est 168g. Mais finalement les véhicules sont tellement différents que cela n’a pas de sens. Plus facile en Belgique et en Suisse, En Belgique la note max du malus est de « seulement » 2500€ et en Suisse c’est noyé dans la taxe automobile. Son montant et son calcul varie en fonction des cantons, ne prenant pas… Lire la suite >>
Allegra
Invité

« 1314 emplois seraient conservés …. jusqu’en 2024 »

Soyons réalistes, même en étant décliné en essence, diesel, hybride, etc. le Grenadier a peu de chances de représenter les mêmes volumes que feu-Smart, à court ou même moyen terme. On se retrouve dans 4 ans pour un nouveau plan social à Hambach ?

wizz
Membre

sauf que cette fois ci, l’employeur ne sera pas « aussi solvable » que Mercedes pour un plan social à la hauteur de l’espérance des futurs ex-salariés

Mwouais
Invité

…wizz : ce sera en effet moins cher de fermer de la sorte cette usine. L’image de Mercedes ne sera même pas écornée quelques jours en France. Tout bénéf….

zitra
Invité

Donc autant fermer l’usine alors ?
Merci les pisse-vinaigre !

Mwouais
Invité
Je crois même qu’il serait plus intéressant pour les ouvriers de bénéficier d’indemnités Mercedes que d’une faillite Ineos. (Je n’ai évidemment pas le plan comptable de Ineos pas plus que j’avais celui de Exagon GT, Prato Orage (quel nom !) ou celui de Delage pour la suite et d’autant de pseudo start-up qui permettent à leurs lanceurs de vivre bien un certain temps). Si Ineos devient une belle marque pérenne à production française, j’achète une DS. Pourquoi pisse-vinaigre quand tout pousse à croire à une manœuvre déguisée ? Ne peut on donc jamais critiquer négativement quelque chose improbable en France… Lire la suite >>
Invité
Effectivement il y a eu trop de cas de pseudo-rachat d’usines par des sociétés sorties de nulle part,plus intéressées par les subventions versées par les départements ou les régions pour « sauvegarder les emplois », et mettant la clé sous la porte, une fois le pognon encaissé et sans avoir investi un centime dans les usines en question. Dans le cas d’Ineos on peut espérer que cela soit un peu plus sérieux car la société emploie dans la chimie environ 17000 personnes, a un CA d’environ 80 milliards de dollars, a racheté l’OGC Nice et le FC Lausanne, sponsorise…Mercedes en F1, bref… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
Dison, Google …ont arrêté les frais sauf erreur. QOROS devait beaucoup, Borgward faisait encore l’objet d’un article ici…tous en peine pour lancer des modèles ou des projets automobiles. Alors vendre un 4×4 rustique est-ce encore une possibilité économiquement rentable ? Le marché très particulier existe-t-il seulement encore ? Je n’en n’ai pas idée. Mais pour 20.000/ans je serais très très très surpris. Quelque chose me dit qu’il existe plus de restaurants qui auraient pu acheter des Twizy pour leurs livraisons que de gardes forestiers pour préférer cette voiture à une autre. Pourtant le succès annoncé du Twizy est un flop… Lire la suite >>
Miké
Invité

Typiquement le genre d’entreprise qui fait ce genre de coups donc..

wizz
Membre

oui sigma

mais ici, c’est Ineos Automotive.

quelles sont les liens, les obligations entre Ineos Automotive et le groupe Ineos?

et puis, dans le « pire » des cas, il suffirait à Ineos de procéder à une scission, de se « recentrer sur ses activités de base », de vendre Ineos Autmotive (qui doucement va couler 2 ans après)

gustave
Invité

Franchement, comment croire à ce plan totalement Bidon !! Ineos en constructeur…mais bien sur ! Ils sont sponsors sur la Mercedes pour faire Joli, mais n’ont aucune experience automobile.
Si seulement un constructeur plus sérieux pourrai reprendre l’usine, ce serai une bonne nouvelle…mais l’industrie automobile ne vas pas si bien qu’on veut nous le faire croire..

wpDiscuz