Accueil Actualités Entreprise FCA : pas de réduction ou d’annulation du dividende exceptionnel

FCA : pas de réduction ou d’annulation du dividende exceptionnel

0
45
PARTAGER

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a tenu à indiquer que les termes de sa fusion avec le groupe PSA n’avaient pas changé. Une déclaration qui fait suite aux informations relayées par le journal économique italien Il Sole 24 Ore laissant entendre que le constructeur cherchait à se départir d’actifs pour réduire le versement de dividendes de 5,5 milliards d’euros qu’il prévoyait d’effectuer à ses actionnaires dans le cadre de sa fusion avec PSA.

FCA s’en tient à l’accord conclu avec PSA

FCA a déclaré qu’il s’en tenait à l’accord conclu avec PSA en décembre dernier avant que la crise du Covid-19 ne freine lourdement la demande de véhicules. « La structure et les termes de la fusion sont convenus et restent inchangés », a déclaré un porte-parole du constructeur automobile.

PSA a déclaré pour sa part être resté « lucide face aux spéculations régulières auxquelles ce projet de fusion est soumis ». Ajoutant qu’il mettait en œuvre l’accord contraignant signé par les deux sociétés en décembre.

Rumeurs de réduction voire d’annulation du versement de dividendes exceptionnels

En fin de semaine dernière, le quotidien italien Il Sole 24 Ore indiquait que FCA étudiait les différentes options qui pourraient être envisagées pour pouvoir réduire le dividende exceptionnel qu’il doit verser à ses actionnaires dans le cadre de l’opération. Le journal ajoutant que le constructeur envisageait notamment d’éventuelles cessions d’actifs.

FCA chercherait à contourner le versement du dividende exceptionnel

Selon le quotidien, FCA chercherait à réduire voire même à annuler le versement de ce dividende exceptionnel de 5,5 milliards d’euros afin que la nouvelle entité issue de la fusion puisse disposer d’une meilleure trésorerie pour faire face aux difficultés actuelles générées par la crise du coronavirus.

Le journal économique a déclaré que FCA pourrait chercher ainsi à économiser en réduisant la valeur du dividende exceptionnel, tout en envisageant de remettre des actifs aux actionnaires à titre de compensation.

Il Sole 24 Ore affirmait encore que les pourparlers n’étaient qu’à un stade très précoce et qu’aucune décision n’avait été prise, ajoutant que l’objectif était de maintenir la valeur de 5,5 milliards d’euros du dividende exceptionnel mais de transformer sa « nature » de trésorerie en actifs.

Rumeurs de scission de Sevel

Selon le journal italien, FCA et PSA étudieraient notamment la possibilité de scinder leur coentreprise Sevel, qui produit des fourgons. Sevel, qui produit des camionnettes dans l’usine d’Atessa dans le centre de l’Italie, la plus grande usine d’assemblage de fourgonnettes d’Europe, pourrait être évaluée entre 2,5 et 3 milliards d’euros, selon Il Sole.

La scission de l’entité pourrait également aider à répondre aux préoccupations de l’Union européenne concernant les conséquences de la fusion sur la concurrence dans le segment des petits utilitaires.
Cette option semblerait cependant compliquée, avait ajouté Il Sole, exigeant en effet que PSA transfère sa participation de 50% dans Sevel à FCA.

Rumeurs autour de Faurecia

Autre scénario envisageable selon le journal italien : l’abandon du désengagement programmé de PSA de l’équipementier Faurecia, dont le constructeur sochalien est pour l’instant l’actionnaire majoritaire.

Une source proche du dossier a déclaré que PSA pourrait plutôt vendre sa participation dans Faurecia avant la fusion et conserver en cash le produit de la vente au sein de la nouvelle société fusionnée.

Autre éventualité évoquée par le quotidien : une sortie du groupe FCA des marques Alfa Romeo et Maserati.

Le gouvernement italien frileux pour un versement en cash

FCA vient de consentir un prêt de 6,3 milliards d’euros soutenu par Rome  pour aider son unité italienne et l’ensemble de l’industrie automobile du pays à traverser la crise. Même si cet accord financier n’interdit pas à FCA de verser un dividende, celui-ci ne devant pas être versé avant 2021 et étant payé par la société mère néerlandaise Fiat Chrysler Automobiles NV, la classe politique italienne a toutefois remis en question un tel versement en cash.

Notre avis, par leblogauto.com

L’enjeu du dossier :  la valorisation des titres. Laquelle a grandement fluctué depuis les tractations initiales, suite notamment à la crise du coronavirus et les difficultés accrues du secteur automobile.

Si une révision du contrat s’avère difficile sans remettre en cause le planning initial, les cours boursiers – malmenés par la pandémie – ont modifié l’équilibre financier de l’accord.

FCA a beau démentir …. le sujet pourrait tout de même être bel et bien sur la table  …

Sources : Reuters, Automotive News, FCA, Il Sole 24 Ore

Poster un Commentaire

45 Commentaires sur "FCA : pas de réduction ou d’annulation du dividende exceptionnel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Stabak
Invité
Si j’ai bien compris, SevelSud (Ducato/Boxer/Jumper) qui appartient à 50-50 entre PSA et FCA quitterait le giron à la fusion pour devenir une entreprise indépendante mais qui produira toujours des véhicules pour le futur groupe? J’y vois une façon habile de délocaliser la production vers d’autres usines du groupe et ainsi fermer l’usine. Car aux dernières nouvelles PSA développait le remplaçant des Boxer/Jumper/Movano pour le produire sans Fiat. Opel étant maître d’oeuvre la production aurait du partir en Pologne. Le projet étant suffisamment avancé, on peut imaginer que le futur Fiat Ducato devienne un clone et qu’il rejoigne les lignes… Lire la suite >>
wizz
Membre
Dans le grand groupe PSA, certains domaines sont sous-utilisés, genre l’ex-département R&D de Opel à Russelheim, depuis que Opel utilise des bases de PSA pour développer ses véhicules Certains sites sont sous exploités, mais en attente de changement de produits, en attente d’une décision d’investissement, comme l’usine polonaise, ou anglaise de Opel. D’autres sites sont à peu près bien, voire très bien (proche de 100%, comme à Sochaux…) En revanche, ce qui est sûr, dans le secteur utilitaire, les sites de PSA sont au taquet. Avant la reconversion de Lutton, le site de Valencienne ex-Sevelnord travaillait en 3×8 en semaine….mais… Lire la suite >>
Stabak
Invité

Tout à fait. Cette R&D Opel comme je l’expliquait est mise à contribution pour le développement du future fourgon du groupe ainsi que du future moteur 1.6 essence (source LBA).

Les sites sont au taquet oui. Mais…. Il reste la carte des pays de l’Est, et aux dernières nouvelles ça parlait de la Pologne. Site de production Opel. Donc si on fait le lien entre l’info sur Sevelsud et ça, ça n’augure rien de bon pour le site Italien. Sauf si vraiment le site Polonais est trop petit pour fournir tout PSA/FCA.

zafira500
Invité

@Stabak
Aux dernières nouvelles, l’usine polonaise de Gliwice ne produirait les utilitaires qu’en plus de Sevelsud dont la capacité de production serait au taquet.

« Car aux dernières nouvelles PSA développait le remplaçant des Boxer/Jumper/Movano pour le produire sans Fiat. »
Sources?

Stabak
Invité
Exact. Mais ca c’était pour la génération actuelle avant l’arrivée du nouveau. La source je ne la trouve plus. Mais en voici une d’un autre site d’info auto. https://www.google.com/amp/s/www.largus.fr/amp/actualite-automobile/groupe-psa-opel-annonce-son-avenirtechnique-9215391.html Surtout qu’entre temps les deux partis avaient annoncé poursuivre le partenariat jusqu’en 2023. Ce qui correspondrait approximativement à la date de fin de vie de l’actuelle génération. Si on fait le parallèle avec les infos du premier lien on pouvait en déduire que cela annoncait la fin de l’entente comme avec Sevelnord et que chacun concevrait son fourgon de son côté. Maintenant depuis il y a eu l’annonce de fusion. On… Lire la suite >>
Stabak
Invité

https://www.leblogauto.com/2019/05/psa-produira-grands-fourgons-pologne.html/amp

Et voici le lien LBA qui parle de la Pologne et du contrat jusqu’à 2023.

zafira500
Invité

@Stabak.
C’est peu ou prou ce que j’ai dit. Il faut préciser que l’article que tu cites date d’avant la prochaine fusion des deux groupe. Il était en effet prévu que PSA fasse cavalier seul sur les grands utilitaires après la fin des accords avec FCA. Mais ça c’était avant leur intention de fusionner.

Stabak
Invité

Oui. D’où mon dernier paragraphe : «Maintenant depuis il y a eu l’annonce de fusion. On verra s’ils effacent tout et repartent…» 😉

SAM
Invité

Oui cette fusion sur le papier a tout pour plaire et franchement PSA mérite un partenaire à sa hauteur. Fiat and Co a plein d’atouts mais son actionnariat est naze … Il est loin le temps où les Agnelli se souciaient de la destinée stratégique de leur entreprise. Les descendants ne veulent que du fric facile! J’espère que PSA trouvera la bonne solution sur ce dossier! Avec tous les efforts qu’ils ont font … ça ferait ch.. que ce soit à nouveau PSA qui serre les F…s.

zafira500
Invité

@SAM.
Marchionne l’avait dit à l’époque de la reprise de Chrysler : priorité aux actionnaires. Mais je suis d’accord avec toi que la famille Elkann/Agnelli n’a vraiment aucun esprit d’entreprise.

SGL
Invité

Chez VW (groupe) il y a les marques VW, Seat, Skoda, Audi, Cupra, Porche, Lamborghini, Bentley, qui se portent tous très bien…
Mais qui ont tous énormément d’éléments en commun.
Piëch s’était inspiré de PSA pour la synergie, mais en la poussant au maximum sur 8 marques.
IL faut le reconnaître… C’est une formidable réussite !
PSA-FCA doivent faire la même chose, toutes les voitures doivent être communes d’ici 8 ans au plus tard.
Même Lancia pourra être sauvée en faisant des carrosseries originales.

wizz
Membre
à peu de chose près, relancer Lancia (dans le reste de l’Europe) ou faire renaitre Talbot, c’est quasiment pareil. La nature a horreur du vide, surtout le business, surtout les parts de marché. Edouard Philippe a quitté Matignon, est revenu à sa ville, et avait immédiatement retrouvé son poste de maire. Alpine, Talbot, Lancia, Plymouth ou toutes les marques, automobile ou dans d’autres domaines, une fois qu’on a laissé la place, elle est souvent prise par d’autres, et qui n’ont pas envie de la rendre : Dacia pour le segment populaire, les coréennes pour le segment généraliste….. Quand on n’a… Lire la suite >>
darkargos
Invité
Dans ce cas autant arrêter DS qui fait partie des irrécupérables, notamment en Chine qui aurait dû être son 1er marché et où la marque est à moins de 100 unités par mois… Quand on voit la descente en gamme de Porsche ou Jaguar, Maserati pourrait tout à fait suivre cette voie avec des SUV du segment D voire C, surtout ayant accès à la banque d’organe Jeep et Ferrari (sous licence pour cette dernière). Alfa Romeo doit rapidement voir couler les milliards pour enfin être crédible versus le trio infernal allemand et Tesla. Lancia / DS / Chrysler on… Lire la suite >>
Stabak
Invité

Là où est la blague c’est que DS à réussi à devenir plus connu mondialement que Lancia… Les méventes ne sont juste que le résultat d’une mauvaise politique marketing local. Lancia ne veut plus rien dire en Asie. Ce serait encore plus compliqué de relancer une marque morte que redonner du souffle à DS. À mon avis…

zafira500
Invité

 » Lancia ne veut plus rien dire en Asie.  »
Lancia n’a jamais vraiment vendu en Asie (sauf à une époque au Japon via le réseau Lancia). DS est à l’origine une marque créée pour la Chine. Or ça a été un fiasco.

« Là où est la blague c’est que DS à réussi à devenir plus connu mondialement que Lancia… »
Vu le passé de Lancia, j’en doute fort. Tu crois que les américains – du Nord comme du Sud – connaissent la marque DS?

Stabak
Invité
Fiasco oui. Et ironiquement c’est en Europe que ça marche le mieux. Même avec seulement deux modèles… Et pour l’Amérique du Nord, oui ils connaissent. Mais qui a part les fan de rallye et véhicules historiques? La marque est déjà morte sur son continent d’origine. Même si la dépassée Ypsilon se vends toujours bien en Italie, la marque se traine depuis presque dix ans une image de voiture économique pas chère, «mais un peu mieux qu’une Fiat quand même». Les Delta, Stratos, Hyena…. C’est du passé. La génération actuelle ne connaît pas. Du moins la population qui ne s’intéresse pas… Lire la suite >>
zafira500
Invité
« Et pour l’Amérique du Nord, oui ils connaissent. Mais qui a part les fan de rallye et véhicules historiques? » C’est déjà ça. Ça entretien la « flamme ». « Lancia c’est mort. C’est triste mais c’est comme ça. Et encore une fois, quel positionnement ? Avec à côté Alfa Romeo ? » Alfa Romeo a une image plus sportive que Lancia. De plus, le constructeur milanais grimpe un peu plus en gamme. Lancia a toujours eu une image de marque premium décalée… place qu’occupe actuellement DS. Sinon, pour info, des rumeurs circulent de l’autre cote des Alpes que l’Ypsilon aura une descendante. On parle… Lire la suite >>
Stabak
Invité

Puisse tu avoir raison, et ces infos réelles.
Maintenant, si j’ai bonne mémoire, Tavares à dit qu’aucune marques ne sera sacrifié. Affaire à suivre…

wizz
Membre
darkargos ça dépend si la fusion aboutit, alors oui, arrêter les frais avec DS, puisque l’ensemble aura des marques premium, semi premium dont DS ne fera que doublon mais pour le moment, rien n’est encore fait, et PSA est encore officiellement en solo. Alors il faut persévérer et garder le bout de l’orteil dans ce segment supérieur, sous peine de tout recommencer à zéro Chrysler, non. Pas du tout. Il faut conserver cette marque : c’est le généraliste de l’autre côté de l’océan qui est devenu « mono culture » faute d’investissement. Conserver Chrysler pour sa notoriété. Il y a encore peu… Lire la suite >>
SGL
Invité

Arrêter DS… La marque qui progresse le plus chez PSA… C’est tellement français ! 😀

zafira500
Invité

@SGL
DS progresse en Europe. Il n’est pas dit que la marque percera dans le monde (il n’y a qu’à regarder en Chine, pays ou la marque avait spécialement été créée), ou elle n’a pas d’image. Contrairement à Alfa Romeo et Maserati.

SGL
Invité
Ils progressent globalement (avec que 2 modèles !) … c’est ça que je regarde avant tout ! Qu’elle marque Française qui progresse en Chine depuis 5 ans… c’est un fiasco total, il faut arrêter de regarder les chiffres de la Chine. D’abord, plus PSA vend moins en Chine mieux ils se portent !!! Sur la plupart des Marchés DS, dépasse Alfa… je ne dis pas ça pour critiquer Alfa auquel j’ai un profond respect mais ce n’est qu’un constat. Même à Jaguar sur certains marchés, DS fait bonne figure. Dans les ventes de produits de luxe, la France est très… Lire la suite >>
zafira500
Invité

« c’est un fiasco total, il faut arrêter de regarder les chiffres de la Chine. »
Je te rappelle quand même que c’était son marché d’origine.

« Sur la plupart des Marchés DS, dépasse Alfa… »
Alfa Romeo est plus haut en gamme, les prix ne sont pas les même. De plus, Alfa Romeo est victime de la politique désastreuse de FCA. Si la marque milanaise avait été rachetées par VW par exemple, comme le voulait la rumeur d’il y a quelques années, aujourd’hui cela aurait été une autre paire de manche.

retrouvé le retour
Invité

C’est sur WW aurait illico installé des capteurs !!

wizz
Membre
ce n’est pas « moins PSA vend en Chine, mieux il se porte » Ce serait valable uniquement si PSA importe tous ses véhicules ET avait confié la distribution de ses voitures à des tiers. Or, PSA produit aussi en Chine pour le marché chinois, a un réseau de distribution, a des concessions. Et vu le niveau des ventes, certaines usines avaient tourné en dessous de 2% de leur capacité, tout en gardant tous les couts fixes. Un concessionnaire qui a perdu 98% de ses ventes, normalement, ça ferait depuis longtemps qu’il aurait mis la clé sous le paillasson. Et si ce… Lire la suite >>
retrouvé le retour
Invité

La marque soit disant premium sera une voiture vendue au poids pour Madame ProutProut.

Henley
Invité
Alfa Romeo vend moins que DS. Maserati idem. Alfa Romeo c’est juste une marque qui consomme des ressources pour rien. Elle n’a jamais gagné un centime d’euro depuis des dizaines d’années, l’argent qu’elle a pour produire et developper des modèles viennent des marques américaines. Maserati c’est exactement la même chose. Des marques qui en fait sont exactement comme Lancia, des énormes flops industriels qui sont des pertes d’argent énormes. Hors Tavares, il déteste perdre de l’argent, c’est la clé du quccès de son style de management. Supprimer les gammes déficitaires et se concentrer que sur le rentable. Alfa Romeo, Maserati… Lire la suite >>
wizz
Membre

zafira

vu le niveau des ventes de Alfa, en Chine, alors son image devrait être à peu près translucide….

darkargos
Invité
@SGL tu bosses chez DS pour être aussi myope et brainwashed sur l’avenir de la marque? DS marche bien en France et fort peu ailleurs en Europe. La nouvelle DS3 Crossback n’intègre même pas le top 20 de sa catégorie des SUV urbains… Entre le facelift Q2 cette année, le nouveau Ford Puma, la Yaris Cross et le cannibalisation interne du nouveau Mokka, l’avenir va être très sombre pour cette voiture à peine lancée. Même BMW va lancer un SUV de 4.10 en 2022. Bref comme on dit en anglais too little too late. Il fallait dépenser plus plus vite… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

@SGL : « Chez VW (groupe) il y a les marques VW, Seat, Skoda, Audi, Cupra, Porche, Lamborghini, Bentley, qui se portent tous très bien… »
Et Bugatti ça compte pour du beurre ? 😀

SGL
Invité

Oui @ gigi4lm, j’ai oublié volontairement Bugatti.
Je ne pense pas que Bugatti soit vraiment rentable, c’est un bijou du groupe que financent les dividendes des autres marques du groupe.
Peut-être que plus tard, il aura une synergie avec les marques Bentley et Lamborghini et Porsche pour les plateformes et les GMP ?

Olive911
Invité

15 ans pour vendre des veyron…… Ça doit être rentable 😁😁😁😁

SGL
Invité

…10 ans de 2005 à 2015.
En attendant, la Chiron reprend l’ensemble, en mieux, de la Veyron.
L’amortissement et la possible rentabilité deviennent réels !?
L’avantage de la persévérance germanique qui finit par payer à long terme.
… à méditer pour DS Automobiles.

AXSPORT
Invité
SGL
Invité

Bah oui… Ils préparent doucement la succession et font de la place pour la suivante.
Une des meilleures autos aujourd’hui proposé.

Thomas
Invité

Qu’est-ce que ça devient compliqué tout ça, alors que ça devait être à la base une fusion qui apporte beaucoup aux deux entités, PSA et FCA 🙁

SGL
Invité

Les économies sur les fournisseurs seraient de l’ordre de 4 milliards par an dès la 1re année avant d’avoir les avantages des synergies.

wizz
Membre

comment peux tu faire des économies avec les fournisseurs de 4 milliards sans qu’il y ait une synergie entre PSA et FCA???

SGL
Invité

Je me suis mélangé les pinceaux @wizz
En fait, je voulais parler des économies avant partage de plateforme et GMP en les groupes, mais des commandes des aciers et autres matières premières… et on parle également de synergie même dans ce cas.
Qui plus est, les 4 milliards espérés, ne sont qu’au bout de quelques années.
Là, j’ai donc tout faux, sauf sur le principe où il devra avoir des économies possibles au bout des 12 premiers mois de fusion… Mais pas de 4 milliards, malheureusement.

wizz
Membre
il y a des chances pour que les fournisseurs soient différents, surtout à l’échelle mondiale. Les fournisseurs d’acier pour RAM et Dodge aux USA peuvent ne pas être les même que pour Fiat et/ou PSA en Europe. et pour PSA et Fiat en Europe, avoir le même fournisseur, ça permettrait de faire un petit chantage, mais sans plus. Si les aciers sont différents entre Fiat et PSA, difficile de demander une forte remise parce que le fournisseur ne peut pas appliquer le principe d’économie d’échelle PSA ou Fiat pourrait changer la spécification de leur acier, mais ça ne se fait… Lire la suite >>
retrouvé le retour
Invité

On va voir à l’œuvre la synergie des trous dans la caisse.

wpDiscuz