Accueil Daimler Daimler accélère ses réductions de coûts, pertes attendues

Daimler accélère ses réductions de coûts, pertes attendues

0
9
PARTAGER

Daimler va accentuer sa politique de réductions de coûts en raison d’une perte d’exploitation attendue au deuxième trimestre déclaré mercredi son Directeur Général. Et ce, malgré certains signes d’une reprise de la demande de véhicules Premium.


Chute des ventes de Mercedes (filiale de Daimler) de près de 19 % au 1er semestre

Daimler a déclaré que les ventes de sa marque Mercedes-Benz avaient chuté de près de 19% à environ 870 000 voitures au premier semestre, bien que la marque ait réalisé ses meilleures ventes à ce jour en Chine au deuxième trimestre.

Les pertes de Daimler pas récupérées avant fin 2020

Malgré le rebond enregistré sur le territoire chinois, les pertes commerciales accumulées ces derniers mois ne seront pas récupérées d’ici la fin de l’année, exigeant davantage de réductions de coûts, a déclaré le DG Ola Kaellenius aux actionnaires.

«Nos précédents objectifs d’efficacité couvraient la transformation à venir, mais pas une récession mondiale. C’est pourquoi nous affinons davantage notre cap », a déclaré le dirigeant, ajoutant que la société était en pourparlers avec les représentants des syndicats sur les économies.

Baisse significative des ventes attendue pour le 2eme trimestre

Daimler, qui publiera ses résultats du deuxième trimestre le 23 juillet prochain, a par ailleurs indiqué qu’il s’attendait à une baisse significative des ventes pour la période, à un résultat opérationnel ajusté du groupe négatif et à un flux de trésorerie disponible négatif .

La société s’attendait à retrouver ses niveaux antérieurs avant que la crise des coronavirus ne survienne. En guise d’arguments destinés à ses actionnaires, Kaellenius a tenu à rappeler les prévisions du Fonds monétaire international pour 2020 s’attendant à la pire récession mondiale depuis près d’un siècle.

« Les ventes unitaires, les revenus et les bénéfices du groupe devraient être inférieurs cette année à ceux de 2019 », a d’ores et déjà averti le DG, ajoutant que Daimler pourrait augmenter rapidement sa production une fois que la demande aurait repris.

« Déjà en juin, les livraisons mondiales de véhicules particuliers étaient à nouveau légèrement supérieures au niveau de l’année précédente », a déclaré Kaellenius.

Mercedes devrait faire mieux en 2020 … grâce aux charges exceptionnelles de 2019

Si le groupe automobile allemand a certes annoncé qu’il s’attendait à des résultats opérationnels dans le rouge au deuxième trimestre 2020, suite à l’impact économique de la crise du coronavirus, fin avril il demeurait confiant pour sa filiale Mercedes. Prévoyant que sa division voitures et utilitaires légers dégage en 2020 un bénéfice d’exploitation supérieur à celui de l’an dernier.

Daimler avait alors de nouveau indiqué qu’il s’attendait à ce que le chiffre d’affaires et le bénéfice du groupe avant intérêts et impôts (EBIT) soient inférieurs aux niveaux de 2019, mais que, compte tenu des charges exceptionnelles importantes enregistrées l’an dernier par Mercedes, la division des voitures et camionnettes affiche désormais un EBIT supérieur à celui de l’année précédente.

Comme quoi, il convient toujours de comparer ce qui est comparable et tenir des compte des éléments avec charges exceptionnelles pour obtenir une vision réelle de la situation en cours.

Notre avis, par leblogauto.com

Malgré les propos de Kaellenius qui se veulent rassurant pour les actionnaires, tentant de les faire « patienter » en leur faisant « miroiter » un retour vers de meilleures performances, il n’en demeure pas moins que le temps semble compté pour Mercedes, désireux de contrer Tesla coûte que coûte. Et le plus tôt possible … sous peine d’être confronté à de sérieuses difficultés.

D’où notamment un nouveau partenariat entre Mercedes et Nvidia qui viennent d’annoncer qu’ils allaient développer en commun un système dédié aux véhicules, défini par logiciel. Lequel permettra les mises à jour des fonctionnalités de conduite autonome et offrira d’autres applications de sécurité et de commodité.

A suivre également : les velléités de Renault de renforcer son partenariat avec Daimler. Selon son patron, Jean-Dominique Senard, le constructeur automobile devrait pour cela annoncer prochainement “une étape supplémentaire” dans le rapprochement amorcé. Objectif affiché : optimiser les synergies entre les deux constructeurs à un moment charnière .

Sources : Reuters, Daimler

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Daimler accélère ses réductions de coûts, pertes attendues"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

C’est très bon pour Renault.
Car quand Mercedes essaye de baisser les coûts tous seul, cela se termine plutôt mal sur la finition et la fiabilité.

SGL
Invité

Une révolution : de plus en plus de moteurs Renault chez Mercedes !
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-auto/une-revolution-de-plus-en-plus-de-moteurs-renault-chez-mercedes_1769411.html
« Un choix étonnant de la part de Mercedes ? Pas tellement…
Très simple : ces dCi sont d’excellents moteurs ! »

SGL
Invité

« Les Mercedes allemandes sont parfois des Renault »
https://www.ouest-france.fr/economie/automobile/les-mercedes-allemandes-sont-parfois-des-renault-4858348
« Ils sont très performants. Et surtout 30 % moins chers à produire que les Mercedes.»

amit
Invité

De plus en plus de moteur Daimler chez Renault : le nouveau 1.3

Pierre13
Invité

Mercedes, comme les autres allemands, se fera écraser par Tesla. Quand Mercedes réduit ses coûts, Tesla investit. Ils devraient commencer par s’inquiéter des résultats de l’EQC et agir.

greg
Invité

Mercedes investit aussi….

greg
Invité

Faut pas confondre reduction des couts fixes (ce que Tesla fait egalement) et reduction des investissements.

SAM
Invité

Ben si comme Audi/VW la priorité c’est le volume … ben des fois ça baisse. Rien d’étonnant pour Mercedes.

wpDiscuz