Accueil Constructeurs La Russie va soutenir financièrement son secteur automobile

La Russie va soutenir financièrement son secteur automobile

0
1
PARTAGER

La Russie soutient son secteur automobile. Le Premier ministre russe a en effet promis jeudi de débloquer des fonds en ce sens. Alors que l’industrie automobile russe avait pu attirer d’importants investissements avant la crise de 2014, elle se voit de nouveau durement frappée, durement impactée par la vertigineuse chute de la demande engendrée par la crise du coronavirus.

Aide de l’Etat de 322 millions d’euros pour le secteur automobile russe

Lors d’une réunion de cabinet, Mikhaïl Michoustine a déclaré que le gouvernement russe continuait à soutenir les industries et les entreprises touchées par la propagation du coronavirus. Ajoutant : « au nom du président, nous allouerons 25 milliards de roubles (322 millions d’euros) pour soutenir l’industrie automobile ».

Sur le montant alloué, 5 milliards de roubles seront destinés à l’achat d’ambulances, des fonds seront également utilisés pour des achats de matériel automobile par des sociétés publiques.

Effondrement historique des ventes automobiles en Russie

Cette annonce intervient alors que les ventes de voitures neuves ont connu un effondrement historique de 72,4% en valeur glissante annuelle en avril en Russie. Il s’agit du premier mois durant lequel des mesures de confinement ont été mises en place pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus.

2020 s’annonce comme une année très dure pour le secteur automobile russe, qui a déjà connu une baisse de 2,3% des ventes en 2019, plombées par un pouvoir d’achat déprimé.

Si la Russie avait pu un temps constituer un des principaux moteurs du marché automobile européen, son marché se remet difficilement de son effondrement survenu durant la période 2012-2016. S’il est certes repassé dans le vert en 2017, grâce à un rebond de l’économie, la baisse du pouvoir d’achat des ménages russes l’a fait replonger.

Si les grands constructeurs mondiaux avaient massivement investi en période de croissance, le marché automobile russe, a diminué de plus de moitié entre 2012 et 2016.

La semaine de 4 jours pourrait devenir la règle

C’est dans un tel contexte que Avtovaz, contrôlé par l’alliance Renault-Nissan, et constructeur de Lada va introduire la semaine de quatre jours pour les 35.000 employés de son usine de fin juin jusqu’à la fin de l’année 2020. Cela devrait lui permettre d’affronter la forte baisse de la demande.

L’usine Volkswagen de Kalouga, située dans la région de Moscou, devrait introduire les mêmes mesures, si l’on en croit les syndicats.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que les pays membres de l’Union européenne voient leur secteur automobile espectif frappé de plein fouet par la crise économique due au coronavirus, l’industrie automobile russe  pourrait quant à elle faire face à de graves difficultés, étant d’ores et déjà bien malmenée avant que ne survienne la pandémie.

Sources : AFP

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La Russie va soutenir financièrement son secteur automobile"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RBC
Invité

espectif -> respectif 😉
Sinon merci pour l’info. Il est juste que le secteur automobile russe a durement subi les sanctions de l’UE mais avait su rebondir grâce à son marché domestique (au sens large en comprenant Kazakhstan et Bélarus). Mais là, c’est catastrophique. Et cela l’est d’autant plus pour la France que Renault a investi énormément là bas (pour remettre à niveau Lada).

wpDiscuz