Accueil Karma Karma souhaite vendre sa plateforme à tout faire E-Flex

Karma souhaite vendre sa plateforme à tout faire E-Flex

111
11
PARTAGER
Karma E-Flex (2020)

Occupé à développer de nouveaux modèles, Karma met aussi au point ses propres technologies. Mais ne compte pas les garder pour lui. La plateforme e-Flex sera ainsi proposée à d’autres constructeurs.

  • Plateforme adaptée à différents types de véhicules…
  • … et à différents types de motorisations

Depuis le rachat des actifs de Fisker, Karma a fait évoluer la berline Revero (née Fisker Karma). A présent que le modèle est remis sur le marché, le constructeur prépare le lancement de nouveaux modèles. Pour cela, il a retravaillé sur la plateforme de la Revero, pour la faire devenir modulaire, sous le nom de E-Flex.

Modulaire dans tous les sens du termes. Elle est ainsi adapte à différents types de véhicules : berline, coupé, SUV… Mais aussi à différents types de motorisation. Soit électrique avec prolongateur d’autonomie comme la Revero, soit tout électrique. 22 configurations différentes sont ainsi évoquées.

Mais ce développement onéreux sera aussi partagé. Karma compte proposer à d’autres constructeurs. Tout comme d’autres technologies qu’il développe actuellement.

Karma E-Flex (2020)

Notre avis, par leblogauto.com

Nombreux sont les nouveaux petits constructeurs à proposer leur plateforme à d’autres constructeurs. Tous évoque le coût prohibitif d’une nouvelle plateforme, mais tous ont quand même développé leur propre base… Un seul a pour le moment réussi à vendre sa plateforme, Rivian. Le cas s’annonce ici délicat. La plateforme E-Flex est en effet modulaire, mais sa base accuse déjà les 10 ans.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Karma souhaite vendre sa plateforme à tout faire E-Flex"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

ça pourrait intéresser les chinois, ça

greg
Invité

Pas sur. Un truc aussi ancien bien que modernise, je ne suis pas sur qu’ ils y voient un interet…. Soit ils feront eux-memes, soit ils acheteront un truc plus moderne.

Mwouais
Invité

Plateforme : disponible,
Moteurs : pas,de difficulté
Media et interface + aides à la conduite : qui pourrait fournir un service ‘clef en mains ‘ ?

Car, alors, il ne reste plus qu’à trouver un carrossier !
Et là ça devient sympa.

wizz
Membre

https://cdn.motor1.com/images/mgl/BMlEe/s3/karma-e-flex-platform.jpg

https://images.hgmsites.net/hug/karma-e-flex-extended-range-ev-platform_100740974_h.jpg

Ce sont des plaques de tôle à peine embouties et des poutres IPN soudées. Regardez attentivement les épaisseurs!!! Cette plateforme doit être lourde comme pas possible…

Pour comparer, voici la plateforme EMP2. Les pièces embouties sont très élaborées…
https://www.largus.fr/images/images/plate_forme_PSA_EMP2.jpg

https://blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2013/01/plateforme-emp2.2-1200×796.jpg

wizz
Membre
greg
Invité

Mais encore?

wizz
Membre

c’est le complément d’un précédent commentaire, en attente de validation,

greg
Invité

L’ epaisseur peut s’ expliquer par l’ implantation des batteries en « T » ce qui n’ est pas le cas chez PSA.
https://www.hybridcars.com/wp-content/uploads/files/A123Batt.jpg

wizz
Membre
Mwouais
Invité

@wizz : j’ai beau regarder, je n’en vois pas de poutrelle IPx. Cela semble une construction par profils rectangulaires plus adaptés aux contraintes sur 2 axes. Ce qui ressemble à l’âme verticale sur la photo se situe en avant de la jonction de làpoutrelle. Mais je veux bien dire que ça semble fort bricolé.

Maintenant, 2t3 ou 2t500, finalement, bof 😉

Je m’en vais disquer une Tesla pour la proposer à un carrossier ensuite, ce sera plus simple 😉

wizz
Membre

oui, des profilés (mais le terme poutre IPN est plus parlant pour les gens)

c’est à peine le niveau d’un prototype construit pour se disposer d’un véhicule et tester les autres composants

wpDiscuz