Accueil Finance PSA : record de rentabilité en 2019 et 4100€ de prime

PSA : record de rentabilité en 2019 et 4100€ de prime

1188
31
PARTAGER
LOGO PSA

Le groupe PSA Peugeot Citroën DS Opel publie un résultat financier 2019 au beau fixe malgré un recul des ventes. Grosse prime à la clé pour les plus bas salaires.

  • 74,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires du Groupe
  • 8,5% de marge opérationnelle courante pour la division Automobile
  • 3,2 milliards d’euros de résultat net part du Groupe
  • 4 100 € pour les plus bas salaires de PSA

En 2019, on savait déjà que PSA avait vendu moins de voitures qu’en 2018 avec 3,5 millions de véhicules soit -10%. Cependant, le chiffre d’affaires du groupe ressort en hausse de 1% à 74,7 milliards d’euros. Surtout, la marge opérationnelle continue sa progression.

« Compétentes et engagées, nos équipes ont une fois de plus fait la différence et nous avons obtenu des résultats records en 2019, grâce à notre agilité, notre approche centrée sur le client et socialement responsable. Nous sommes prêts pour la transition énergétique et toutes les équipes sont concentrées pour offrir à nos clients une mobilité propre, sûre et abordable. Fort de notre business model et de notre combativité qui ont démontré leur efficacité, nous sommes impatients d’entrer dans une nouvelle ère avec le projet de fusion avec FCA. »

Carlos Tavares, Président du Directoire du Groupe PSA

Marge opérationnelle à 8,5%, Opel déjà dans les clous du plan PACE

Concernant le CA de la division automobile, il s’élève en 2019 à 58,943 milliards d’euros, en hausse de 0,7%. Cela signifie que si PSA vend moins de voitures, elles sont globalement vendues plus chères. Une hausse du prix moyen (le mix produit + hausse du prix) donc, volonté de Carlos Tavares.

Surtout, le résultat opérationnel courant du groupe PSA s’élève à 6,324 milliards d’euros en hausse de 11,2%. Rien que la division automobile représente 5,037 milliards d’€ soit +12,8%). Cela représente un niveau de rentabilité record de 8,5%. Selon PSA, il est dû « à un mix produit favorable et la poursuite de la baisse des coûts, en dépit de l’impact négatif des taux de change et des augmentations des coûts de matières premières ».

La marge opérationnelle du groupe est elle aussi de 8,5%, en hausse de 0,8 point par rapport à l’année 2018. Il est à noter que Opel avait pour objectif une marge opérationnelle d’au-moins 6% en 2025 (Plan PACE), c’est déjà atteint avec 6,5% en 2019.

+13,2% pour le bénéfice net du groupe

Ainsi, le résultat net consolidé du Groupe atteint 3,584 milliard d’€, en progression de 289 M€ par rapport à 2018. Le résultat net – part du Groupe – est de 3,201 milliard d’euros. C’est une hausse de 374 M€ (+13,2% !) par rapport à l’année précédente.

Dans les activités « non automobiles », Banque PSA Finance présente un résultat opérationnel courant de 1,012 milliards d’euros, en hausse de 7,8%. A l’inverse, celui de Faurecia s’établit à 1,227 milliards d’€, en baisse de 2,9%.

Le sacro-saint Free Cash-Flow (ou flux de trésorerie disponible) des activités industrielles et commerciales s’établit à 2,745 milliards d’€ dont 3,265 pour la division Automobile. PSA a également diminué son stock (incluant celui du réseau indépendant et des importateurs) 606 000 véhicules au 31 décembre 2019. C’est une réduction de 74 000 véhicules par rapport au 31 décembre 2018.

Ces bonnes nouvelles financières permettent au groupe PSA de proposer un coupon de 1,23 euro par action. Il sera soumis au vote lors de la prochaine Assemblée Générale le 14 mai 2020. L’an dernier, il était de 0,78 euros.

Autre récompense, elle est pour les salariés aux plus faibles salaires. Sur RTL, Carlos Tavares a annoncé une prime d’intéressement de 4 100 € (brut ou net ce n’est pas clair). le terme « plus faibles salaires » englobe tout les salaires inférieurs à deux fois le SMIC. Cela représente pas loin de 2,5 mois de salaire.

Perspectives pour 2020

Pour cette année, PSA prévoit 3% de baisse en Europe (son principal marché NDLA) ainsi qu’un marché russe en berne de 2%. « Le Groupe PSA s’est fixé l’objectif d’atteindre une marge opérationnelle courante » moyenne supérieure à 4,5% pour la division Automobile sur la période 2019-2021″.

S’il continue sur cette lancée, les 4,5% seront donc largement dépassés. Surtout, PSA croit en sa gamme, avec le lancement des citadines électriques. Mais il y a également les motorisations hybrides rechargeables sur ces SUV et grandes berlines. Le groupe devrait poursuivre sur sa lancée d’amélioration du prix moyen de chaque véhicule vendu. L’image des marques du groupe devrait aider à cela.

La grande interrogation vient de la fusion avec FCA Fiat Chrysler et de toutes les inconnues qu’elle comporte.

Groupe-PSA-Rapport-annuel-2019

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "PSA : record de rentabilité en 2019 et 4100€ de prime"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

4100€ de prime pour faire avaler la pilule de la fusion aux salariés?
Sur le papier cette fusion est pleines de promesses … j’en parle avec de nombreux rouleurs Peugeot ou Citroën … la majorité n’en veut pas. Donc PSA tout seul, peut s’en sortir? Moi je dis oui. Honda seul, BMW seul, Subaru un peu aidé par Toyota, GM seul, Ford seul … ne vont pas mourir.

nouh
Invité

Ce ne sont pas les « rouleurs » Peugeot ou Citroën qui feront de cette fusion une réussite, mais les méthodologies à mettre en œuvre pour remonter le groupe FCA en Europe mais aussi dans le reste du monde et là PSA étant lui-même un mauvais élève en la matière, il va falloir que Tavares respecte les produits américains et italiens car ceux-ci ont un vrai plus si l’on sait les développer intelligemment et pas seulement pour faire des dividendes pour les actionnaires comme le fait actuellement la famille Agnelli!!!

SAM
Invité

Ah ben si. L’avis des clients ça compte tout de même?
En l’occurrence ce sont les clients actuels qui font les bénéfices de PSA et pas ceux de FCA.

pat d pau
Invité

« des clients » ? quelle méthodologie avez vous suivi pour votre sondage ?

zitra
Invité

Et quid des ventes de Chrysler aux US !??? Lol

zitra
Invité

Et le naufrage d’Alfa Romeo dans toute l’Europe ?
Et quid de Lancia bloquée sur le seul marché italien, avec l’epsilon ?
Et Fiat dépourvu d’un vraie gamme depuis 10 ans ?
Il est où le « vrai plus » ?

Kaizer Sauzée
Invité

Quel rapport avec les résultats de Peugeot en 2019 ???
Quant au vrai « plus », il est dans les perspectives d’avenir, pas aujourd’hui alors que rien n’est encore signé.
Mais dîtes-moi, çà vous fait autant chier que çà que Peugeot réussisse ?

miké
Invité

GM et Ford sont au bout du rouleau, Ford s’associe avec vw pour les elctriques?

zitra
Invité
Attention, il faut comparer ce qui est comparable…! PSA : trop dépendant du seul marché européen, et galère en Chine et Amérique du Sud (atout de FCA). Fiat : FCA est plutôt performant aux US (RAM et Dodge) Honda : un cas japonais à part et remarquable (mais inexistant en Europe, et très fort au Japon). BMW : un cas allemand historiquement fort et individualiste (entreprise familiale Quandt) et succès dans le monde entier. Subaru : très présent aux US, inexistant en Europe et dans la galaxie Toyota. GM : en pleine déconfiture, ralentissement aux US, disparition de la marque… Lire la suite >>
NIC084
Invité

Il y avait des primes l’année dernière aussi. Meilleure année meilleure prime rien de plus pourquoi toujours être négatif en France …
et je pense que si ils sont un minimum intelligent au sujet de la fusion 80% voir plus des futurs modèles de ce nouveau groupes sera du psa donc les travailleurs psa n’ont pas à s’inquiéter c’est plutôt ceux du groupe fca qui devraient s’inquiéter

Julien
Invité
Comme pour BMW dont l’avis unanime des internautes prédisait un declin certain sur le marché, les chiffres de PSA vont à contre courant et font valider la stratégie de PSA. Rien de mieux que la rentabilité certaine pour pouvoir hisser encore plus le niveau. Nous sommes certe sur une gamme en pleine « adolescence », avec un style clivant et une montée en gamme de chaque marque du groupe, un positionnement identitaire propre ainsi qu’un MarketPlan ambitieux, mais au vu des résultats, on peut dire que les consommateurs jouent le jeu et font quand même confiance à la marque. Oui, il y… Lire la suite >>
SGL
Invité
SGL
Invité

..désolé 😀
Surtout que les Allemands ne partagent pas cet avis

Scott
Invité

Pour info c’est 4100e brut de plus la prime Macron de 600e es incluse dedans alors oui sa reste des sous mais je tenais à détailler quand même

amiral_sub
Invité

Macron donne 600€? peux-tu expliquer?

Scott
Invité

C’est la prime gilet jaune que l’employeur donne à son bon vouloir.psa la donne mais la noie avec la prime d’intéressement d’où la Somme plus importante…

wpDiscuz