Accueil Justice Bardinon : la Ferrari 250 GTO réintégrée à la succession

Bardinon : la Ferrari 250 GTO réintégrée à la succession

1699
15
PARTAGER
Ferrari 250 GTO Le Mans 1964 Bardinon

Rebondissement dans la succession de Pierre Bardinon. La Ferrari 250 GTO que Patrick, l’un des fils, avait vendue en 2014 pour 48 millions de dollars, doit réintégrer la succession.

Un cadeau de son père ?

Pierre Bardinon est un industriel creusois qui a eu le nez creux. Alors que tout le monde considérait les voitures de course comme des « outils » bons à jeter une fois leur carrière sur piste finie, Pierre Bardinon avait décidé de les racheter pour une bouchée de pain. Au fil du temps, il a accumulé une collection de Ferrari impressionnante. Cette soixantaine de voiture, ainsi qu’une petite fortune personnelle lui ont permis d’entretenir une autre de ses marottes : le circuit du Mas du Clos.

Pierre Bardinon disparaît en 2012 et s’ouvre alors sa succession. Avec sa femme Yanne, il a eu 3 enfants : Anne, Patrick et Jean-François. Surprise en 2014, Patrick vend une Ferrari 250 GTO 1964. Elle devient alors la voiture la plus chère du monde. La vente à un milliardaire Taïwanais (pour 38 millions de dollars) surprend tout le monde. Surtout, il la vend pour son propre compte, clamant que son père lui avait donné la voiture en 1978, en cadeau suite à un accident.

Evidemment, la fratrie explose et Anne et Jean-François attaquent leur frère. Patrick Bardinon avait gagné en première instance. Le 7 mars 2019, le Tribunal de Guéret (Creuse) a débouté sa soeur et son frère, considérant que la voiture était bien la sienne.

Achetée moins de l’équivalent de 1 000 €

Mais, la cour d’appel de Limoges vient d’infirmer le premier jugement. Patrick Bardinon est condamné, mercredi 7 janvier, à réintégrer plus de 52 millions d’euros dans la succession de son père.

Dans son arrêt du 8 janvier, la cour d’appel estime que Patrick Bardinon a commis une faute civile au préjudice de ses cohéritiers en vendant la Ferrari alors qu’elle faisait partie de la succession. Aux 48 millions de dollars de la vente (+frais), il faut ajouter les intérêts depuis 2014 ce qui donne 58 millions de dollars soit 52,3 millions d’euros au cours actuel.

Contrairement au tribunal de Guéret, la Cour d’appel de Limoges considère que Patrick Bardinon ne peut prétendre légitimement à la donation, par son père, de la fameuse Ferrari, en mai 1978 selon lui.

La Ferrari 250 GTO 1964 est sans doute la plus belle pièce de la collection qui compte d’autres chefs-d’oeuvre pour plus de 200 millions d’euros. Il n’est pas sûr que les Bardinon aient passé de bonnes fêtes de Noël tous réunis en famille. Tout cela pour, après tout, un « tas de métal ».

La voiture, Pierre Bardinon l’aurait achetée pour une centaine d’euros (l’équivalent) puis restaurée pour 1500 euros environ. Un peu plus de 2000 € de frais pour une voiture dont la cote a explosé au fil du temps.

Illustration : la Ferrari 250 GTO #24 aux 24 heures du Mans 1964

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Bardinon : la Ferrari 250 GTO réintégrée à la succession"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Motörhead
Invité

« Il la vend » serait mieux

wizz
Membre

puisqu’on est à la correction d’orthographe…

La Ferrari 250 GTO que Patrick, l’un des fils, avait venduE en 2014 pour 48 millions de dollars, doit réintégrer la succession.
(C.O.D placé devant le verbe)

Cette soixantaine de voitureS, ainsi qu’une petite fortune personnelle lui ONT permis d’entretenir une autre de ses marottes : le circuit du Mas du Clos.

wizz
Membre

ah, -1
je vois que mon fan club est de retour

n’oubliez pas de cliquer, beaucoup cliquer
c’est bon pour les stats de LBA…

fredditfre
Invité

Formidable collection de voitures de course sauf 1 qui était un proto de route de couleur bleue sur base 375MM de 1954 avec le v12 4.5 de 340cv

DinoSP
Invité
Je vais apporter mes précisons car le cas Bardinon m’a toujours passionné : cette GTO 5573GT à été achetée en 1972 (lors du Mans) par l’intermédiaire de Roger Penske. Restaurée plus tard par Fantuzzi car la 1ere resto avait été bâclée et la voiture avait mis du temps à traverser l’Atlantique. Au décès de Mr Bardinon une vidéo était dispo sur le site Chaptal, datée des années 70, où il faisait faire les réglages des Weber par son mécano et après il attaquait sévère sur le circuit. Sublime… Il est à la base regrettable d’avoir vendue cette voiture, la dernière… Lire la suite >>
DinoSP
Invité

Également je ne sais pas si dans un tel cas que ce soit une GTO ou une Twingo la vente n’est pas rendue caduque du fait que le bien ait été vendu alors que la succession n’était pas réglée? Car sinon on peut envisager que n’importe qui vende un bien de valeur à un tiers pour limiter les frais de succession ?
Je suis moins expert la dedans si quelqu’un à la réponse d’avance merci!

wizz
Membre
vendre avant la succession ne change rien, parce que la valeur financière du patrimoine est inchangée. J’ai 10 immeubles totalisant 100 millions d’euros, et mes héritiers se partageront ces 10 immeubles. On a vendu 1 immeuble pour 40 millions. Alors les héritiers se partageront 9 immeubles et 40 millions. Dans les 2 cas, le fisc prendra sa part sur 100 millions Pour payer moins de droit de succession, il y a des cas pour cela, comme les dons (limités) de son vivant. Parfois, c’est très intéressant, spécialement lorsque le patrimoine VA varier (à la hausse). Ex: j’ai des propriétés à… Lire la suite >>
wizz
Membre

I pouvait donner la voiture, mais cela fera parti de la succession . Cela aurait été dans la part (N+1, à la date du donnation) du patriarche, dont il est libre de disposer en héritage

DinoSP
Invité

@wizz et Thibaut, merci messieurs pour toutes ces précisions je vois que ça alimenté le débat en plus!

labradaauto
Invité
les partages, dons , biens, numéraires même du vivant du patriarche doivent être équitables aux risques de voir un enfant héritier lésé ester en justice pour iniquité et à raison. ..et même bien après la déclaration de la succession. La cour d’Appel n’a fait que réparer une décision de justice biaisée de par la valeur de ce don, dont le fisc et les héritiers lésés ont eu connaissance après vente du véhicule , montant médiatisé. Le Père Bartinon aurait du vendre lui même la voiture , faire don d’une partie de la vente . Le tout devait être stipulé dans… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
…sur le sujet, le notaire est au parfum des droits des enfants du vivant et post décès , des legs possibles, dons en argent à inclure en succession, sachant qu’il est impossible d’exhéréder un membre au profit d’un autre. Pas facile de couper en morceau le prix intégral d’une telle voiture, sauf si elle est en vente à l’enchère dans le but du partage. Dans le monde de l’automobile on aime plus l’auto que l’argent …et ils sont des problèmes difficiles à résoudre si on se refuse à la vente. Dans ce cas précis si l’auto est vendue, c’est simple… Lire la suite >>
wpDiscuz