Accueil WEC Porsche 911 RSR 2019 : une championne très affûtée

Porsche 911 RSR 2019 : une championne très affûtée

1605
7
PARTAGER

Championne du monde FIA WEC pilotes et constructeurs en titre, la 911 RSR reçoit une importante évolution pour défendre sa couronne en catégorie GTE lors de la prochaine saison. C’est quasiment une nouvelle voiture qui a été développée par les ingénieurs de Weissach.

Pascal Zurlinden, responsable du programme Porsche GT, l’a dit clairement : « Nous ne nous reposons jamais sur nos lauriers ». Par conséquent, 95 % de la voiture est nouvelle, les ingénieurs ayant cherché à optimiser tous les domaines pour améliorer la conduite, l’efficacité, la fiabilité et la facilité de maintenance. Seuls les phares, le système de freinage, l’embrayage, les sièges et une partie des suspensions ont été conservés.

Du mieux partout

Le 6 cylindres à plat Boxer atmosphérique bénéficie d’une augmentation de cylindrée à 4,2 litres et développe 515 chevaux (10 de plus que la version précédente) C’est le plus grand moteur Boxer jamais monté sur une Porsche 911 d’usine, avec un positionnement optimisé juste devant le train arrière. La plage d’utilisation est plus large et la boîte de vitesses à 6 rapports, plus légère, permettra des passages de vitesse plus rapides. Les deux tuyaux d’échappement sortent maintenant de chaque côté devant les roues arrière, ce qui a permis d’optimiser le diffuseur pour générer plus d’appui aérodynamique et sans nul doute améliorer l’usure des pneumatiques.

Le poste de conduite a été revu pour le confort des pilotes, avec un effort porté sur l’ergonomie des commandes et les dispositifs de sécurité.

Un long travail de développement

«Nous travaillons sur le concept de la nouvelle Porsche 911 RSR depuis 2017.  En août 2018, la meilleure 911 à ce jour a effectué ses premiers kilomètres sur la piste d’essai de l’usine à Weissach », explique Pascal Zurlinden, en décrivant les étapes importantes du développement de la voiture. 6000 kilomètres ont également été parcourus en mars au Castellet sur 30 heures de roulage pour compléter ce programme, qui s’est poursuivi à Monza puis Spa-Francorchamps.

Dévoilée en grande première à Goodwood ce 6 juillet, la nouvelle 911 RSR fera ses grands débuts en compétition à Silverstone en septembre pour l’ouverture de la saison 2019-2020 du WEC. Les  équipages sortants sont reconduits, à savoir Michael Christensen et Kévin Estre, ainsi que Gianmaria Bruni et Richard Lietz. Le modèle débutera ensuite l’an prochain en IMSA. Les équipes clientes enfin y auront accès dès la saison 2020-2021.

L’avis de leblogauto.com

Une vraie bête de course, avec en plus un son du Flat 6 absolument magique à pleine puissance. La concurrence est prévenue, il faudra être très fort pour contrecarrer les 911 RSR. Mais soyons sûrs que la Bop s’en chargera !

Source et images : Porsche Media

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Porsche 911 RSR 2019 : une championne très affûtée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Sympatoche !!!
👌

MINI_Stig
Invité

V6 de la 911 ?! Tout fout le camp !! 😀 (faut vite corriger ça ^^)

Sinon toujours un peu de mal à suivre leur logique, entre les 991.2 et la 992…
Les feux arrière de la 991.2 font en tout cas plus modernes que sur la suivante à mon sens… !
Mais pour la logique, ils auraient pu aussi restyler cette RSR ! (les deux partageant la même base).

akouel
Invité

On reconnaît la mélodie du flat 6 lors des rétrogradages, mais le tracé empêche les envolées aigües dont est capable le moteur, à moins que la position des échappement aient complètement changé le son ?
Sur que la bop rééquilibrera le tout, hors bop et avec le retrait de Ford, on aurait eu un duel ferrari/porsche !

labradaauto
Invité
akouel : vous avez plus d’oreille que moi . justement je ne reconnais plus les croisements typés Porsche perceptibles aux échappements. C’est là un Moteur qui semble totalement repensé, asservi à la technologie qui donne le meilleur sur la piste. on ne se contente plus de sortir les watts au ban . A ce niveau de compétition, on l’a vu au Mans cette année, c’est de l’endurance mais au rythme allure soutenue de Grand Prix. Porsche a investi pour reconcevoir une auto entière. C’est dans la mentalité des gagneurs. Voici certainement la voiture enviée de qui possède une Porsche. Et… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

….pour qui affectionne Goodwood, hormis la présentation de cette GTE, il y avait du beau monde cette année, et des énervés aussi. j’ai regardé qq vidéos

mde
Invité

Pitié ça n’est pas un V6 (ou une V6 à 180°) mais un flat 6 !!!

labradaauto
Invité
….quant à avoir UNE Porsche : autant que ce soit celle-ci et rien d’autre ! Me fait songer à la fiche DTM du championnat allemand . je cite en exemple une Audi – Pas idiot non plus chez Audi , comme pour les M4 BMW, l’Audi est une pure PROPULSION sans assistance de conduite qui je pense souffre la la comparaison en catégorie légèrement inférieure à cette Porsche RSR – Fiche technique Audi RS5 DTM Moteur : V8 atmosphérique central avant, 32 soupapes Transmission : propulsion, séquentielle 6 rapports Puissance : + 500 ch Couple : + 500 Nm Long.xlarg.xhaut.… Lire la suite >>
wpDiscuz