Accueil F1 F1 2019 Autriche-GP : Verstappen bat Leclerc sur le fil

F1 2019 Autriche-GP : Verstappen bat Leclerc sur le fil

1973
27
PARTAGER

Après trois heures d’attente suite à une investigation des commissaires sur son contact avec Charles Leclerc, Max Verstappen a été confirmé vainqueur sur le Red Bull Ring, après avoir réalisé une prestation grandiose.

Ce grand prix d’Autriche restera dans les annales comme une des meilleures courses de ces dernières années, avec un suspense haletant jusqu’au bout. Comme quoi, la F1 moderne est encore capable de faire vibrer.

1er tiers de course : Leclerc domine

Au départ, Max Verstappen manque de caler et se retrouve en 8e position à l’issue du premier tour, avant de passer son équipier Gasly dès le tour suivant. ! Charles Leclerc s’est parfaitement envolé et devance Bottas. Lando Norris est un magnifique 3e mais il s’incline rapidement face à Lewis Hamilton puis  Kimi Raikkonen avec l’Alfa Romeo, après une passes d’armes musclée avec le jeune pilote Mclaren.

Vettel et Verstappen doublent Raikkonen et Norris en quelques tours, puis le jeune pilote McLaren se défait aussi du vétéran finlandais. Par contre, Pierre Gasly, visiblement en manque de vitesse de pointe, n’arrive pas à doubler Raikkonen et reste bloqué en 8e position.

Au 21e tour, Bottas et Vettel s’arrêtent aux stands pour chausser des pneus durs. Bottas est gené au moment de repartir quand Vettel déboule…et ce dernier perd plusieurs secondes, car les mécaniciens n’étaient pas prêts avec les pneus ! D’ailleurs, un mécanicien Ferrari a manqué de se faire harponner par Bottas. Vettel perd 3-4 secondes dans l’affaire. Au 22e tour, Leclerc s’arrête à son tour sans souci.

2e tiers : soucis pour Hamilton

Lewis Hamilton se retrouve en tête et prolonge son relais en mediums jusqu’au 30e tour. L’anglais se plaint d’un problème à l’aileron avant, conséquence apparemment de multiples passages un peu trop généreux sur les vibreurs. Quand le champion du monde s’arrête aux stands, Mercedes lui change également l’aileron avant. l’arrêt dure plus de 11 secondes, Hamilton se retrouve désormais derrière Vettel et décroché de la tête. ON ne le reverra plus…

Verstappen change de pneus au 31e tour pour passer les durs, alors que Gasly parvient enfin à se défaire de Raikkonen. A la mi-course, Leclerc dispose de 5 secondes d’avance sur Bottas, dix sur Vettel, 13 sur Verstappen et 20 sur Hamilton. Alors que les Mercedes semblent souffrir de surchauffe, Verstappen adopte alors un rythme impressionnant. Le néerlandais commence à fondre sur le trio de tête, car la stratégie pneus de Red Bull pourrait d’avérer payante.

3e tiers: festival Verstappen

Revenu au 48e tour dans la zone DRS de Vettel, Verstappen, qui aligne les meilleurs tours, bataille deux tours avec l’allemand et parvient à le passer au virage 3 sur un gros freinage. Vettel effectue alors un second arrêt en tendres et repart à la chasse d’Hamilton.

Au 56e tour, Verstappen dépose Bottas, qui ne semble même pas s’être défendu. A 15 tours du but, Max la menace n’a plus que 5 secondes de retard sur Leclerc, dont le train de pneus a 10 tours de plus dans les jambes, ou plutôt les jantes ! La course poursuite est intense, au milieu d’un trafic assez intense où Leclerc perd quelques dixièmes de-ci de là. Pierre Gasly concède un tour de retard à Verstappen…

Au 66e tour, Verstappen accroche la zone DRS. Au 69e tour, la 3e tentative est la bonne pour le pilote Red Bull qui plonge au freinage du virage 2. Leclerc n’a pas fermé la porte et essaie d’enrouler par l’extérieur. Ils se retrouvent côte à côte dans la courbe mais à la sortie du virage, les deux monoplaces se touchent ! Le néerlandais tasse légèrement le monégasque vers l’extérieur pour prendre le leadership et personne ne pourra le rattraper ! Pendant ce temps là, Vettel soigne son moral en effectuant un joli dépassement sur Hamilton, complètement à la rue.

71e tour : Max Verstappen remporte une incroyable 6e victoire en F1, devant des tribunes tapissées d’orange. Le contact avec Leclerc suscite une nouvelle fois la controverse, mais les commissaires décident de le classer en incident de course. Une décision qui fera jaser après les pénalités tombées lors des courses précédentes….On peut enfin se réjouir d’avoir un grand prix plein d’action et dont le résultat se joue définitivement sur la piste !

bilan

Détermination, audace, attaque, maîtrise des pneus : Verstappen a accompli une course éclatante, la victoire est d’autant plus belle qu’elle semblait fortement compromise après le départ raté. Déjà victorieux ici en 2018, le néerlandais a confirmé qu’il avait désormais l’étoffe d’un champion du monde. Christian Horner et Red Bull peuvent être heureux, car Verstappen dispose dans son contrat d’une clause de performance qui pourrait, en cas d’insuccès de Red Bull-Honda, le libérer, ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd chez Mercedes ! Honda fête son premier succès depuis…la Hongrie 2006 (Button !) et peut respirer après des années de souffrance. Le « GP2 engine » est bien loin !

ça promet à Zandvoort !

Charles Leclerc devra encore patienter pour sa 1ère victoire, mais son weekend a été impressionnant. Il lui a sans doute manqué un peu d’expérience dans son duel final et peut-être trop de politesse dans sa défense… Le pari en tendres était risqué et Ferrari l’a peut-être arrêté trop tôt, en voulant couvrir Bottas et en oubliant peut-être trop vite Verstappen…

Bottas sauve les meubles de Mercedes avec le podium, d’un cheveu, car Vettel termine sur ses talons. Entre des pneus fatigués et un aileron capricieux, Lewis Hamilton a été  absent de cette course, déclarant après course que ce grand prix avait « montré les limites » de la Mercedes…

6e, Lando Norris est le meilleur des autres. Il devance Pierre Gasly, dont la course a encore tviré au cauchemar pneumatique. Le français a mené quelques jolies batailles dans le peloton mais l’écart de rythme avec son équipier est sans appel. Le tour concédé à Verstappen fait très très mal…et les dernières déclarations sèches d’Helmut Marko, qui a jugé les résultats du français « inacceptables », font passer définitivement le curseur au rouge. Tous les jokers sont grillés et il y a fort à parier que si Gasly ne rectifie pas le tir d’ici la pause estivale, on risque de ne pas le voir terminer la saison chez Red Bull…

Carlos Sainz, 8e, a réalisé une superbe course à l’abri des cameras, réalisant une très belle remontée. Il devance les deux Alfa Romeo, ce qui permet à Giovinazzi d’ouvrir enfin le score au championnat.

Les Renault sont à la rue, 12e et 13e. Et pour Haas, l’enfer continue. On a même vu les monoplaces américaines se faire attaquer par la Williams de George Russell, c’est dire…

Classement du grand prix d’Autriche 2019

Pos # Pilote Ecurie
1 33 Max Verstappen RED BULL RACING HONDA
2 16 Charles Leclerc FERRARI
3 77 Valtteri Bottas MERCEDES
4 5 Sebastian Vettel FERRARI
5 44 Lewis Hamilton MERCEDES
6 4 Lando Norris MCLAREN RENAULT
7 10 Pierre Gasly RED BULL RACING HONDA
8 55 Carlos Sainz MCLAREN RENAULT
9 7 Kimi Räikkönen ALFA ROMEO RACING FERRARI
10 99 Antonio Giovinazzi ALFA ROMEO RACING FERRARI
11 11 Sergio Perez RACING POINT BWT MERCEDES
12 3 Daniel Ricciardo RENAULT
13 27 Nico Hulkenberg RENAULT
14 18 Lance Stroll RACING POINT BWT MERCEDES
15 23 Alexander Albon SCUDERIA TORO ROSSO HONDA
16 8 Romain Grosjean HAAS FERRARI
17 26 Daniil Kvyat SCUDERIA TORO ROSSO HONDA
18 63 George Russell WILLIAMS MERCEDES
19 20 Kevin Magnussen HAAS FERRARI
20 88 Robert Kubica WILLIAMS MERCEDES

Classement du championnat pilotes

Au championnat, Lewis Hamilton limite la casse en ne concédant que 5 points à Bottas (197 pts contre 166).

Verstappen repasse Vettel pour la 3e place (126 pts contre 123), Charles Leclerc est à 105 points.

Position Pilote Points
1 Lewis Hamilton 197
2 Valtteri Bottas 166
3 Max Verstappen 126
4 Sebastian Vettel 123
5 Charles Leclerc 105
6 Pierre Gasly 43
7 Carlos Sainz 30
8 Lando Norris 22
9 Kimi Räikkönen 21
10 Daniel Ricciardo 16
11 Nico Hulkenberg 16
12 Kevin Magnussen 14
13 Sergio Perez 13
14 Daniil Kvyat 10
15 Alexander Albon 7
16 Lance Stroll 6
17 Romain Grosjean 2
18 Antonio Giovinazzi 1
19 George Russell 0
20 Robert Kubica 0

Classement du championnat constructeurs

Pas de changement chez les constructeurs, mais McLaren fait le break face à Renault pour la 4e place (52 points contre 32).

Position Ecurie Points
1 MERCEDES 363
2 FERRARI 228
3 RED BULL RACING HONDA 169
4 MCLAREN RENAULT 52
5 RENAULT 32
6 ALFA ROMEO RACING FERRARI 22
7 RACING POINT BWT MERCEDES 19
8 SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 17
9 HAAS FERRARI 16
10 WILLIAMS MERCEDES 0

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "F1 2019 Autriche-GP : Verstappen bat Leclerc sur le fil"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zak
Invité

La meilleure course depuis pas mal de temps. Max Verstappen a vraiment été très bon, Sainz aussi avec une superbe remontée. Encore raté pour la Scudéria…

Moi.
Invité

Et voilà ! La maFIA a encore frappée…
Ça va commencer à se voir.

Papa Jos a dû donner une sacré liasse.

zafira500
Invité

À propos de quoi ? La petite touchette entre Verstappen et Leclerc ? Désolé mais c’est un simple incident de course (et pourtant je suis ferrariste).
Un grand bravo à Max et à Charles – qui n’a pas démérité, la victoire sera pour la prochaine fois – pour ce magnifique Grand Prix. Avec ces deux là la relève est assurée.

Moi.
Invité

Tu veux discuter 5min de Vettel au Canada ?

Jc juncker
Invité

Qui sous la pression coupe la chicane et tasse hamilton . Allons y gaiement ? Ça rapelle un peu Bakou quand vittel est sous pression

Kaiser Sauzée
Invité

Elle existe en pression la Vittel ???

JC Juncker
Invité

A chaque fois qu Ham le suit de trop près …

On l a encore vu hier au dernier virage du dernier tour …. il nious a fait une Alesi #afondafondafond. :ptdr:

Seb
Invité

Arrête les pleureuses de service vont encore dire que c’est du favoritisme envers Mercedes 😂

pat d pau
Invité

quoi?!? la formule 1 est une mafia ? ah bon?!?
Et l’eau ? ca mouille ?

tétaux 80
Invité

les réglements f1 ne sont pas les memes suivant les pilotes
cela est regretable et ternit l’interet

pat d pau
Invité

non est plus dans les 90, ca fait un bout de temps que c’est plus le meme spectacle

Guallaume
Invité

Il ne faudra pas qu’il, Verstappen, se plaigne quand Charles lui fera la même chose.

zafira500
Invité

@Guallaume
Ce sera le jeu. 😉

Kaiser Sauzée
Invité

Vérstappen est sacrément bien protégé. Depuis ses débuts en F1 il aligne les bourdes et passages en force sans que personne ne lui dise rien.
C’est Vettel qui doit être vert. À lui on lui pardonne rien.

Moi.
Invité

Oulà malheureux, ne dîtes pas ça…

Raymond le barbu
Invité

Moi, j’ai surtout de la peine pour Gasly. Ok, Verstappen connaît l’écurie par cœur et a toute l’équipe pour lui. Mais quand même… je crois qu’il n’a pas réussi un seul vrai bon week-end (Canada ?), et est complètement largué par son coéquipier. Et là se faire prendre un tour… C’est très dur, il va sacrément falloir se ressaisir.

Rowhider
Invité

Le souci de Gasly: ce sont les pneus… L’année dernière il réalisait des merveilles. Il ne parvient pas à les gérer tout simplement.
Pendant ce GP il a crâmé les pneus durs en sortant des stands.

shanks
Invité

La RB a surtout été faite et pour Verstappen, et c’est même pas sûr qu’il ait les mêmes pièces que lui …

Invité

Le début du GP était sympas, mais grâce à ces nouveaux horaires de merde j’ai pas pu voir la suite, dommage d’encore raté ce gp alors que c’est un des seuls intéressant…..
En tout cas Leclerc doit l’avoir mauvaise entre sa victoire perdu sur le moteur en fin de course et celle là perdu à 3 tours de la fin

zafira500
Invité

Oui, il l’avait un peu mauvaise, Charles Leclerc. Pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi, il a fait une course superbe, mais sur la fin, Verstappen était vraiment au dessus du lot. Ce n’est que partie remise.

wpDiscuz