Accueil General Motors GM : valse de dirigeants non liée aux réduction d’emplois …. selon le...

GM : valse de dirigeants non liée aux réduction d’emplois …. selon le groupe

470
2
PARTAGER

Le président de General Motors Amérique du Nord, Alan Batey, un vétéran du constructeur – qui l’emploie depuis 40 ans –  prendra sa retraite à compter du 1er avril prochain. S’en suit également  tout un jeu de chaises musicales. 

Barry Engle, 55 ans, président de GM International, succédera à Batey au poste de vice-président exécutif et président Amériques, a annoncé jeudi le constructeur.

La société a annoncé par ailleurs jeudi que Alicia Boler Davis, 49 ans, vice-présidente exécutive de la fabrication, quittait la société « pour poursuivre d’autres opportunités ». À compter du 1er avril, Gerald Johnson, vice-président de la fabrication et des relations sociales en Amérique du Nord, lui succédera.

Gerald Johnson, 56 ans, fera partie de l’équipe de direction de GM, il sera directement rattaché à Mary Barra, PDG de GM.

Selon le constructeur, Alan Batey, sera le conseiller de Barry Engle en vue de l’«aider à une transition en douceur». Comme Batey, Engle fera également rapport à Mary Barra.

« Alors que notre société continue de rationaliser ses opérations, de simplifier ses systèmes et de peaufiner ses stratégies globales de commercialisation, je considère Barry comme le leader idéal pour poursuivre notre transformation sur chacun de ces marchés », a déclaré Barra dans un communiqué.
La dirigeante a par ailleurs tenu à remercier Alan Batey et son équipe pour avoir réalisé une performance financière record et avoir créé une structure centrée sur le client.

Julian Blissett, 52 ans, actuellement vice-président exécutif de GM-SAIC en Chine, est nommé vice-président directeur des opérations internationales de GM. Agé de 52 ans, il sera responsable des opérations de GM en dehors des territoires d’Amériques et de la Chine. Il rapportera également directement à Mary Barra.

Batey occupe son poste actuel depuis 2014 et dirige Global Chevrolet depuis juillet 2013. Engle assumera également ces responsabilités, notamment en ce qui concerne le marketing de Chevrolet.

Batey a également été vice-président de GM, responsable des ventes et service aux États-Unis et directeur du marketing par intérim de 2012 à 2013, et vice-président de la division Ventes et service de Chevrolet aux États-Unis, de 2010 à 2012.

L’avis de Leblogauto.com

Un porte-parole de la société a certes déclaré que les changements de ces hauts responsables n’étaient pas liés au projet du constructeur de réduire de 15% ses effectifs salariés en Amérique du Nord, et 25% de ses dirigeants au niveau mondial. Il est néanmoins permis d’en douter … Car Johann Strauss lui-même ne renierait pas cette valse de dirigeants …

Sources : GM, Automotive News

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GM : valse de dirigeants non liée aux réduction d’emplois …. selon le groupe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Ce que je vois surtout c’est GM quitte plein de marchés(Europe en tête)plus que de « rationaliser ses moyens de production » 😮

AQW
Invité

En quittant l’Europe (Opel), GM a de fait « rationaliser » ses moyens européens de production.
Tout simplement en laissant PSA se charger de la remise à niveau, que GM n’arrivait pas à mener depuis 14 ans (et que PSA a réalisé en 1 an).

wpDiscuz