Accueil Actualité Alcool et vitesse : cocktail explosif d’un jour de l’an sans radars

Alcool et vitesse : cocktail explosif d’un jour de l’an sans radars

629
34
PARTAGER

Les associations liées à la sécurité routière sont doublement inquiètes. Au risque d’accidents générés par un réveillon quelque peu alcoolisé, se mêlent cette année les dangers d’une vitesse excessive que ne sauraient freiner des radars, la plupart d’entre eux s’avérant hors service suite à la colère des Gilets jaunes. Rappelons tout de même qu’il ne s’agit que de radars fixes.

Quelques verres de trop, une fatigue liée à l’heure tardive du retour, une chaussée glissante, le tout sur des routes parfois dépourvues de radars : à quelques heures du réveillon, associations et pouvoirs publics se mobilisent pour lutter contre ce « cocktail mortifère ».

Selon une étude réalisée par les associations Prévention routière et Attitude Prévention, 87% des Français comptent agrémenter de vins et autres spiritueux le passage à la nouvelle année, en famille ou avec des amis. 64% d’entre eux prévoient même de boire trois verres ou plus d’alcool, avec une consommation moyenne de quatre verres … soit deux fois la limite autorisée. Une attitude non sans dangers, pour eux et pour ceux qui croisent leur chemin …

Selon la Sécurité routière, en 2017, l’alcool était impliqué dans 30% des accidents mortels sur la route, tuant 1.035 personnes.

Autre facteur : la fatigue. Or, avec un réveillon un lundi soir, il existe « un risque de somnolence et de dette de sommeil chez ceux qui retournent au travail dès le 2 janvier », s’inquiète Anne Lavaud, déléguée générale de Prévention routière.

Mais parmi les raisons d’inquiétude des associations figure la destruction de nombreux radars suite aux mouvements des Gilets jaunes. «  « Ça donne un sentiment de liberté, de fin des règles », déplore Emmanuel Barbe, délégué interministérielle à la Sécurité routière. Selon elle, a contrario,
les radars automatiques ont permis de sauver 23.000 vies entre 2003 – date d’installation des premiers appareils – et 2012.

Or, il est observé que la plupart du temps, les gens réveillonnent à proximité de chez eux. De ce fait, ils sont souvent bien informés sur l’état de fonctionnement des radars qu’ils croiseront sur la route à leur retour. « Or, l’alcool et la vitesse, c’est un cocktail mortifère », abonde Anne Lavaud.

Selon la Sécurité routière, lors du passage à l’année 2018, 17 personnes ont perdu la vie sur la route. Si la douleur des proches reste la même, il s’agit toutefois d’un chiffre nettement inférieur à celui observé entre 2001 et 2005, selon la Sécurité routière. Durant ces années, de l’ordre de 42 décès en moyenne étaient déplorés durant la nuit de la Saint Sylvestre.

Selon l’étude, seuls 44 % des Français concernés le soir du réveillon par le danger de l’alcool au volant, pour eux-mêmes ou leur entourage, « ont pris des dispositions particulières » pour rentrer.

Pour le reste, « c’est le flou artistique », constate Éric Lemaire, vice-président d’Attitude Prévention. Qui tient à rappeler que tout étant relatif dans ce bas monde, le fait de se limiter à deux verres n’implique pas forcément qu’on puisse être en état de conduire. « Les verres à la maison sont souvent beaucoup plus importants » que les doses réglementaires servies dans les bars, rappelle ainsi Eric Lemaire.

A noter également : plus d’un Français sur deux (52%) ignore qu’il faut une à deux heures pour éliminer un verre d’alcool. Selon Anne Lavaud, la « meilleure solution, c’est de dormir sur place ».
De plus en plus de Français font ce choix (32%) ou désigne un « Sam », un capitaine de soirée qui ne boira pas ou peu (28%), se félicite-t-elle.

Un message martelé également par le gouvernement à travers sa traditionnelle campagne (« Quand on tient à quelqu’un, on le retient ») soutenue par des personnalités et animateurs vedettes.

Face à un ami qui insiste, « il ne faut pas céder, quitte à être intrusif, à lui piquer ses clefs », recommande Emmanuel Barbe, car « la sécurité routière est une science impitoyable, tout relâchement se paye cash, en vies humaines ».

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "Alcool et vitesse : cocktail explosif d’un jour de l’an sans radars"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
The Stig
Invité
Aaaaaaah, il fallait bien que ces associations nous trouvent un lien avec le 1er Janvier pour pleurer sur la destructions de leurs chers (dans tous les sens du terme) radars… Il va falloir m’expliquer, il y a un alcootest caché dans les radars que je n’aurais point discerné? Par quelle magie des radars en fonctionnement normal éviteront à un concitoyen fin bourré de se prendre un platane ou (ô ironie) le radar en question? (même si pour la seconde option, il m’attriste de constater que les radars sont bien mieux protégés par des glissières de sécurité que nos chers arbres… Lire la suite >>
Gustave
Invité

c’est clair !! sans compter le nombre de gens, souvent en Suvé 2 roues motrices sous motorisé acheté en LOA (je suis méchant) qui n’ont pas le gabarit de leur voiture dans l’oeil, ou ceux qui, avec une voiture moderne, pensent encore qu’elle tient la route comme leur première voiture et donc donnent un coup de frein, alors que çà passe crème lol Et oui, les pneus aussi ont fait de sacrés progrès en 20 ans

AXSPORT
Invité

Les pneus « verts » sont très mauvais en adhérence.
EnergySaver+ par exemple

Thibaut Emme
Admin

Très mauvais…lol

beniot9888
Invité

C’est clair ! C’est la faute aux gens en SUV !

Thomas
Invité

Un mec en Deudeuche ne peut pas se tuer s’il la conduit même bourré c’est connu 😉

labradaauto
Invité
The Stig: commentaire qui me sied à merveille ! J’ajouterai dans les dangers publics, les usagers en milieu de chaussée ou à gauche parce qu’on ne leur a pas appris à rester à droite dans la moindre courbe même à des allures très basses . C’est grave , vu les engins en circulation que j’apparente à des monstres – Les mêmes conducteurs ont le pied sur le frein en permanence, accélèrent dès qu’un autre usager entame une manoeuvre de dépassement pour autant qu’on puisse encore la faire à présent tant le réseau a montré ses limites presque partout avec les… Lire la suite >>
Invité

Et encore, on a évité le pire : on n’a pas interrogé la Perrichon !

panama
Invité

Simple question sélection naturelle.
Ca fait bien longtemps que je ne fais plus la tournée des soirées le soir du réveillon, vu ce qu’on trouve ce soir là sur la route.

berfak
Invité

Bah si il faut se bourrer la gueule à la vodka premier prix pour fêter une date sur un calendrier c’est trop bon vivant 🙂

beniot9888
Invité

Les gourgandine, elles, ont fait exactement l’inverse. Elles ont peu bu et sont rentrées chez elles car elles n’avaient pas envie d’être »chopées » par les pochtrons de canapés 😀

beniot9888
Invité

Tiens, ce message a du glisser, il n’avait rien à faire là.

lataupe2B
Invité
L’état devrait se pencher sérieusement sur les principales causes d’accidents mortels sur nos routes : alcool, drogue, état des routes. Un conducteur ivre se moque totalement que la vitesse soit limitée à 80 ou 90 km/h. Rouler à 90km/h sur une route dégagée et vous êtes un délinquant de la route mais rouler avec 1g d’alcool dans le sang a 80 km/h pas de problème. En 14 ans de conduite sur la Côte d’Azur je n’ai jamais été contrôlé pour l’alcool au volant. Il faudrait aussi durcir très fortement les sanctions. Mais c’est plus simple de mettre des radars à… Lire la suite >>
Nimp
Invité

Et donc, on compare le nombre de mort entre 2001 et 2004 et maintenant juste avec l’apparition des radars…

Les radars qui ont « sauvés » 23000 vies…

C’est sur que l’augmentation de la sécurité passive et active des voitures n’y est pour rien…

J’aimerais bien voir les stats suite aux airbags obligatoire ou encore à l’esp….

Gustave
Invité

oui, et les modèles concernés ! car quand on voit les photo sur les gazettes des quotidiens régionaux, c’est souvent de l’auto des années 80-90 (ax, 205, zx, 306; etc..) et rarement de la plus moderne.
En ile de france et dans les grandes villes, le parc est maintenant quasiment renouvelé avec des voitures qui datent à partir de 2000 par ex, mais dans certaines régions, ou les routes sont souvent bien plus dangereuses que le periph ou l’a86, c’est loin d’être le cas.

Thibaut Emme
Admin

En fait, on peut aussi voir une baisse pile au moment de la sortie de l’album « ma vérité » de Johnny…. 🙂

La baisse de la mortalité est un tout entre trafic, conditions météo, état des routes, état du parc, technos de sécurité passivo-actives, mesures de répression, campagnes de prévention, etc.

Par contre la physique est têtue, vous baissez votre vitesse de 10%, votre énergie baisse de 19% et donc les voitures, et les corps humains encaissent mieux.

Bizaro
Invité

On notera qu’entre 2003 et 2012 les RADAR auraient sauvé 23000 vies soit 213 vies par mois.

Or depuis un mois plus de la moitié des radars sont HS, donc en toute logique on devrait nous annoncer une hausse de plus de 106 morts entre décembre 2017 et décembre 2018…

On verra bien…

J’attends surtout un doublement du prix des amendes pour compenser la pertes de rentrée d’argent. A défaut d’abaisser le déclenchement des radars à 0.1km/h au lieu de 1km/h. Afin de faire reculer les morts du à l’insécurité routière.

Gustave
Invité
c’est trop LOL tous ces pseudos experts et délégués à la sécurité routière qui essayent de nous faire culpabiliser….. c’est sur que alcool + vitesse + peugeot 106, 205, renault super 5, clio 1 = Mort Alcool + vitesse + renault clio 4, peugeot 208, citroen nlle C3 = tu t’en sort et tu peux meme envoyer un texto pour prévenir les secours… Donc le ‘sauver des vies à cause des radars automatiques » = grosse blague, mais chut faut pas le dire car ça ne rapporte pas de sous 😉 Ils feraient mieux d’éclairer les passages piétons en ville, car… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

On pourrait aussi éclairer les passages piétons ET ne pas picoler au volant ET, pourquoi pas, soyons fous, rouler doucement ?

C’est trop LOL tout ça, quand on y pense.

ART
Invité

Et 100 balles et un mars beniot ?

Cela dit, se la coller et dormir sur place est bien plus pratique tout court !!

Puzo
Invité

Oui lors des soirées le top c’est de pouvoir dormir sur place, ça permet de picoler plus et de choper de la gourgandine.

beniot9888
Invité

Les gourgandine, elles, ont fait exactement l’inverse. Elles ont peu bu et sont rentrées chez elles car elles n’avaient pas envie d’être »chopées » par les pochtrons de canapés 😀

Bizaro
Invité

ophtalmologue.

wpDiscuz