Accueil Politique Sécurité routière 2018 : -1,8% en novembre, en route vers le plus...

Sécurité routière 2018 : -1,8% en novembre, en route vers le plus bas historique

721
15
PARTAGER
accidentalite-routiere

Selon les chiffres provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), le mois de novembre voit une baisse de 1,8% du nombre de tués sur la route. 2018 devrait battre 2013 comme année la moins meurtrière sur les routes.

Les chiffres

En France métropolitaine, 267 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route. Ils étaient 272 en novembre 2017. Une très faible baisse donc. En revanche, les autres indicateurs baissent plus fortement. Le nombre d’accidents corporels est de 4 752 contre 4 987 en novembre 2017. Cela représente 235 accidents corporels de moins soit une baisse de 4,7%.

5 931 personnes ont été blessées contre 6 192 en novembre 2017. La baisse est ici de 4,2% ou 261 blessés de moins. Enfin, 1 585 personnes ont dû être hospitalisées au moins 24 heures. En 2017, ce chiffre s’établissait à 2 265, soit 680 personnes de moins et une baisse spectaculaire de 30% !

Dans les Outre-mer, 25 personnes ont perdu la vie soit 9 de plus qu’en novembre 2017. Le nombre des accidents corporels est en baisse à 222 accidents corporels. Le nombre de personnes blessées, en baisse, est à 262 blessés. Enfin les hospitalisations de 24 heures ou plus sont aussi en baisse, avec 86 personnes.

L’analyse

Evidemment, comme à chaque fois, il n’est pas simple d’expliquer les raisons d’une baisse ou d’une hausse tant de nombreux facteurs (météo, trafic en premier lieu) influent. Néanmoins, en novembre 2018, on peut remarquer que la baisse de la mortalité profite surtout au piétons. Les cyclistes ou cyclomotoristes voient leur mortalité en hausse tandis que celle des motocyclistes ou des automobilistes est stable.

Depuis le début de l’année, 2 956 personnes ont été tuées sur la route contre 3 156 en 2017 sur les 11 premiers mois. C’est une baisse de 6,3% tout de même. Les autres indicateurs sont en baisse de 4,1 à 4,4%. Mais, là aussi, ce sont les blessés hospitalisés plus de 24 heures qui connaissent une baisse spectaculaire de 22%.

Si on prend les 12 derniers mois (aussi nommée « année glissante »), la baisse est de 7% au niveau des tués avec 3 248 tués contre 3 493 un an avant. 3 248 tués, c’est 20 de moins que l’année « du record », 2013 qui avait vu (en bilan définitif NDLA) 3 268 tués. Pour battre ce record, il va donc falloir un mois de décembre à moins de 312 décès. En effet, en décembre 2017, « seuls » 292 personnes avaient été tuées, deuxième mois de décembre le plus bas après 2014 (286).

Les manifestations des « gilets jaunes » vont sans doute peser dans la balance, en réduisant certains déplacements. Des fois, cela tient à un facteur « étrange » une baisse de la mortalité routière. Evidemment, en cas de plus bas historique, le Premier Ministre devrait s’enorgueillir de sa décision de passer à 80 km/h les axes secondaires. On verra fin mai 2019 avec le bilan définitif si la baisse a surtout lieu sur ces axes ou non.

Barometre_Novembre_2018

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Sécurité routière 2018 : -1,8% en novembre, en route vers le plus bas historique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Commandant Tour
Invité

curieux de voir les chiffres de décembre… l’éradication des radars par les gilets jaunes aura t elle une incidence sur ces chiffres… ou les 80km/h sont ils une vaste fumisterie????

amiral_sub
Invité

j’ai tellement lu sur ce site que les 80kmh sont stupides et qu’on allait s’endormir au volant…

hemgeb
Invité

quand vous conduisez, merci de ne répondre au téléphone quand vous avez bu svp.

Phil57
Invité

Sachant les radars hors service et les forces de l’ordre occupées à d’autres taches que les contrôles de vitesse, je trouve que ce résultat vient plutôt de la diminution des trajets et de la fréquentation des villes (haut lieu de la mortalité piétons et 2 roues).

amiral_sub
Invité

les radars ont été attaqués fin novembre, début décembre, donc après les stats dévoilées ci-dessus

labradaauto
Invité

…pas de politique, mais on nous raconte que le commerce a baissé de 40 pr 100 parce que les gens sont restés chez eux, à cause de l’occupation des carrefours par les gilets jaunes. C’est écrit dans l’article:
« Evidemment, comme à chaque fois, il n’est pas simple d’expliquer les raisons d’une baisse ou d’une hausse tant de nombreux facteurs (météo, trafic en premier lieu) influent.  » Je développe c’est tout.
On va nous parler bientôt de la baisse de vente de carburants peut-être parallèle .

wpDiscuz