Accueil Dépêches Accord à l’UE pour réduire le CO2 des voitures de plus d’un...

Accord à l’UE pour réduire le CO2 des voitures de plus d’un tiers d’ici 2030

709
41
PARTAGER

Les négociateurs des États membres de l’UE et du Parlement européen se sont mis d’accord lundi pour réduire les émissions de CO2 des voitures neuves de 37,5% d’ici à 2030, un objectif plus ambitieux que la proposition initiale, et immédiatement dénoncé par l’industrie automobile.

Ce compromis politique intervient deux jours après la fin de la COP24 en Pologne, où la communauté internationale a échoué dans sa tentative de s’accorder sur de nouvelles ambitions en matière de lutte contre le changement climatique. Il devra encore recevoir l’assentiment officiel du Parlement et du Conseil européens. « Nous avons eu des négociations dures et intenses aujourd’hui et nous avons travaillé inlassablement pendant notre présidence pour faire des progrès significatifs (…) Je suis persuadée que les États membres vont soutenir cet accord », a déclaré Elisabeth Köstinger, ministre autrichienne du Développement durable, citée dans un communiqué. Son pays, qui occupe la présidence tournante de l’UE, a mené les négociations au nom des 28.

Le compromis trouvé lundi est à mi-chemin entre les positions des États membres, plus conservateurs, et celle du Parlement européen, plus audacieux. Et il est bien plus strict que ce qui était proposé par la Commission européenne. Le commissaire européen à l’Action pour le Climat, Miguel Arias Canete, s’est immédiatement félicité de ces « objectifs ambitieux ». « Le succès d’aujourd’hui est d’autant plus important au vu des conclusions de la COP24 », a-t-il commenté, cité dans un communiqué. « Cela montre clairement, une fois de plus, notre engagement indéfectible à l’égard de l’accord de Paris ».

« Je salue l’accord trouvé ce soir », a réagi de son côté le ministre français de la Transition écologique, François de Rugy, soulignant qu’il s’agissait d' »un effort important que doit faire l’industrie automobile pour prendre sa part dans la lutte contre le réchauffement climatique ».

Les négociateurs se sont accordés sur une réduction de 37,5% des émissions de CO2 d’ici à 2030 par rapport à 2021. L’exécutif européen avait proposé -30%, le Parlement demandait -40%. De leur côté, les 28 avaient accouché au forceps d’une position commune en octobre, à -35%. Un groupe de pays, dont l’Allemagne et des pays de l’Est, ne voulaient pas aller au-delà de -30%. La France avait défendu -40% avant de se rallier au compromis. Des pays comme le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Irlande avaient déploré le manque d’ambition du Conseil. Le compromis prévoit également un objectif de réduction d’émissions de carbone de 31% pour les camionnettes. Pour celles-ci comme pour les voitures, un objectif intermédiaire de -15% a été fixé pour 2025.

Avertissement des constructeurs

L’industrie automobile s’était fortement mobilisée tout au long du parcours législatif du texte, arguant notamment de risques pour l’emploi. L’Association européenne des constructeurs automobiles a, une nouvelle fois, fait part de « graves inquiétudes » lundi. Les objectifs fixés par l’UE vont avoir un « effet dévastateur » sur l’emploi dans l’industrie automobile, a averti l’ACEA dans un communiqué. « L’industrie déplore que cet objectif pour 2030 réponde purement à des motivations politiques, sans prendre en compte les réalités technologiques et socio-économiques ».

L’ONG Transport & Environnement s’est de son côté félicitée malgré quelques réserves. « L’Europe change de vitesse dans la course à la production de véhicules à émissions nulles. La nouvelle législation signifie que d’ici 2030, environ un tiers des nouveaux véhicules fonctionneront à l’électricité ou à l’hydrogène. C’est un progrès, mais cela ne va pas assez vite », a nuancé Greg Archer, de T&E.

L’eurodéputée Karima Delli (Verts), présidente de la commission Transport au Parlement, s’est montrée plus dure. « Au lieu de recadrer le secteur automobile et de préconiser des mesures favorisant les investissements et les nouveaux emplois dans une mobilité à zéro émission, les gouvernements ont une nouvelle fois fait preuve de leur impuissance à forger des lois à la hauteur des enjeux climatiques », a-t-elle regretté. L’UE s’est engagée à la COP21 à réduire d’au moins 40% les émissions des gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d’azote, etc.) en 2030 par rapport à 1990, dans l’ensemble des secteurs de son économie.

Par AFP
Illustration : ADAC

Poster un Commentaire

41 Commentaires sur "Accord à l’UE pour réduire le CO2 des voitures de plus d’un tiers d’ici 2030"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

une photo avec un suv européen aurait été plus adaptée

ART
Invité

La photo est bien pourrie en effet et limite fake news !!! Un gros panache de fumée noire quand on parle de CO2 ! Non mais vous réfléchissez au LBA parfois ?!!!!

Thibaut Emme
Admin

C’est la même image (parmi d’autres) qui illustre les sujets sur la pollution.
Rien de plus rien de moins.

Par contre, il semble que vous avez versé du coca ou un truc collant sur votre clavier.
Certaines touches restent collées.

Gautier Bottet
Editor

Quel modèle suggérez vous pour éviter les inévitables commentaires comme quoi nous sommes « à la solde d’untel », « anti-untel », « pro-untel », etc ?

Et pour le panache de fumée noire, merci de m’indiquer une meilleure façon d’illustrer le CO2… Et seuls ceux qui ne regardent que les images sans lire le titre et le texte penseront que l’on ne veut interdire que les pick-ups qui font de grosses fumées noires.

ART
Invité

Gautier, présenter une fumée noire crasseuse pour représenter du CO2, c’est juste faux !
Illustrer avec une autre image ça ne manque pas, une bête recherche Google image. Première image en tapant CO2 sur shutterstock….

Bah ouais Thibaut, visiblement vous souvent répéter sur certains sujets…

Thibaut Emme
Admin

@ART : le CO2 c’est inodore et incolore. Si on met un PNG transparent on a bon ?
La tétrapilectomie fait des dégâts 😉

ART
Invité

Thibaut, joue pas au plus con, tu vaux mieux que ça !
Mais sans deconner, pourquoi insister sur une image fausse et entretenir la confusion dans les esprits ?? Alors que le sujet est plutôt complexe, la démarche me semble loin d’etre pertinente…

Et c’est pas les stocks photos qui manquent pour imager un sujet !!!

Gautier Bottet
Editor

Le seul à insister sur cette image, ce n’est pas Thibaut il me semble…

Gautier Bottet
Editor

Merci, mais je n’ai pas les moyens de payer pour des images chez Shutterstock… Donc nous utilisons les images libres de droit que nous avons sous la main, et bien souvent, nous utilisons des images génériques selon les thèmes. Cette image d’un pick-up qui fume revient donc régulièrement sur nos sujets concernant l’environnement : pollution atmosphérique / gaz à effet de serre. Il en va de même sur les bilans, les sujets génériques sur les constructeurs, etc…

Et sinon, au sujet du fond de l’article vous en pensez quoi ?

Gautier Bottet
Editor

ça va mieux avec un pot d’échappement qui fume moins noir ? On peut revenir au fond du sujet ?

ART
Invité
C’est marrant c’est souvent Thibaut qui insiste sur la forme et qui rappelle sa haute importance… Je dis juste que cette photo induit en erreur et entretien une confusion dans les esprits sur les émissions de CO2 et des polluants, pour vous donc c’est pas grave ? Et après vous allez gueuler sur la défiance vis-à-vis des journalistes… Un minimum de rigueur me parait légitime surtout sur ce genre de sujets… Les stocks d’images et gratuits, c’est pas ce qui manque sur Internet hein… Pour le fond du sujet donc puisque tu insistes Gautier (j’espère que l’attachement opiniâtre du LBA… Lire la suite >>
mko
Invité

C’est sûr qu’avec des SUV bien à la mode et des moteurs essence on va y arriver !!!

sylver
Invité

Bof…
Le probleme est que si cette reduction des emissions du parc est compensée par une augmentation du traffic equivalente, l’effet sera nul (et on aura encore plus de bouchons).
Donc on attend la vision des politiques pour le developpement de solutions de transport alteratives…

SGL
Invité

Allez !
Tout le monde en Twizy (dommage qu’elle soit trop chère !)

SGL
Invité

…Ah bon… elle n’est pas trop chère ? 😯

Rickyspanish
Invité
Donc ils vont bientôt conseiller à tout le monde d’acheter de nouveau des diesels LOL… Sérieusement, cette réglementation devrait prendre en compte le fameux et controversé « du puits à la route » ou juste la pollution au pot ? Car sinon c’est un peu manichéen comme système et ne pas prendre en compte la pollution globale des véhicules c’est éluder une grosse partie du problème environnemental. Les électriques polluent aussi, les hybrides polluent au pot et à cause de la batterie, les thermiques polluent au pot et toutes polluent lors de leur transport entre l’usine et le lieu de vente puis… Lire la suite >>
SGL
Invité

Justement @Rickyspanish
OUI la voiture électrique pollue, et même plus à la construction, mais en fin de vie elle pollue globalement 2,5 fois qu’une thermique.
https://www.francetvinfo.fr/economie/automobile/diesel/voitures-electriques-sont-elles-vraiment-ecologiques_3102423.html
Alors le jour ou elle marchera uniquement par des EnR, construction et utilisation ….
La supériorité sera encore plus évidente… et le temps travail pour elle.

SGL
Invité

….globalement 2,5 fois MOINS qu’une thermique.

pat d pau
Invité

au bout de combien de kilomètre ?
A ce jour, pour une essence le cycle est de 10 ans et 200.000km.

Christophe
Invité

9 t CO2eq dont plus de 6 à la fabrication et après on veut nous faire croire que c’est à émissions nulles.
9 t sur 150 000 km c’est 60 g CO2eq/km >> 0 et encore là c’est en France avec de l’électricité peu carbonée mais nucléaire.

Olcls
Invité
@Christophe Il semble que vous repreniez les chiffres d’une étude de l’Ademe. Autant être honnêtes et donner ce même chiffre pour un véhicule thermique: 22 t CO2 eq sur 150000 km, c’est 146.7 g CO2eq /km >> 60 >> 0 (en France). Mais surtout le chiffre à retenir, c’est celui-là : 25000 km. C’est le nombre de km à parcourir en VE pour que la quantité de CO2 produite soit égale à celle d’un thermique (Diesel) en France ! Donc en France, si on veut réduire le CO2, le véhicule électrique est une solution. Bien sûr, il serait encore plus… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Olcls
Etude de 2012 avec une batterie LMO ou LCO.
Que devient la valeur avec une batterie NCA ou NMH qui nécessite des feuilles plus fines donc plus de travail à la fabrication donc plus d’énergie ?
Que le VT à pétrole ne soit pas à émissions nulles ne fait de doute pour personne.
Et ce qu’il faut atteindre c’est bien la neutralité carbone le plus vite possible, donc non le véhicule électrique n’est pas une solution même pas transitoire.
C’est une ineptie de le faire croire et que les responsables de ce problème peuvent s’en sortir sans rien changer à leur mode de vie.

wpDiscuz