Accueil Alternatives L’Europe veut 45% de CO2 en moins en 2030

L’Europe veut 45% de CO2 en moins en 2030

972
143
PARTAGER

La commission européenne « Transports et tourisme » (TRAN) a décidé de durcir les objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les voitures. Plus question de 30%, c’est désormais 45% que les constructeurs pourraient avoir à atteindre.

Initialement, la commission européenne pensait fixer un seuil à -30% en 2030 par rapport aux émissions de 2021. En fait, cela pourrait être 45%. Un palier est prévu à -20% pour 2025. Autant dire que pour les constructeurs, c’est la prochaine génération de voiture qui sera concernée.

Donc, sauf énorme révolution technologique, le moteur thermique semble avoir son horizon final pour les voitures particulières. Ou alors, il faudra faire accepter aux clients des moteurs limités en puissance, avec beaucoup d’équipements de dépollution, plus légers en supprimant des équipements, de l’insonorisation, etc. et en mettant des matériaux plus légers mais plus chers.

L’autre piste, est évidemment le déplacement de l’émission polluante. En effet, nombreux sont ceux qui voient dans ces nouveaux objectifs très bas de CO2 un formidable tremplin pour le véhicule électrique. Qu’ils soient à batterie, hydrogène ou un autre vecteur, les VE permettent aux constructeurs de faire baisser les émissions moyennes de leurs véhicules vendus.

La surprise du vote final

Evidemment, le texte proposé doit passer le mois prochain devant le parlement européen qui votera ou non cette baisse drastique des émissions de CO2. Pas sûr qu’il soit voté en l’état car le Parti populaire européen (PPE), première force du parlement, n’y est pas favorable. Pour la commission, ce pourrait surtout être un moyen de pression pour dire « voyez que l’on peut imposer une baisse plus importante, donc soyez contents et approuvez la baisse initiale ». Demander bien plus pour obtenir ce que l’on veut.

Ensuite, ce sera l’ouverture de négociations entre la Commission Européenne et les Etats membres. Certains dont l’industrie automobile est très importante (Allemagne, France, Espagne, etc.) feront sans doute tout pour freiner, voire adoucir les objectifs.

Avec cette baisse du CO2, le diesel, qui vit une période de désamour en Europe, pourrait aussi revenir en force. Moins émetteur de CO2, il pourrait permettre aux constructeurs en retard sur les plans de baisse et qui n’ont pas d’électrique (ou n’y croient pas) de tenir les engagements pour 2025. L’hybridation devrait devenir la norme, même pour les low cost.

Élément de l’Accord de Paris (COP21) plus global

Reste la question de la production globale de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie d’un véhicule. Mais, cela, c’est l’objectif plus global de baisse des émissions de CO2 (accord de Paris, COP 21). Pour rappel, il est fixé à -40% sur les émission de CO2, en 2030, par rapport à 1990.

En 2021, pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes, les seuils moyens seront fixés à 95 de CO2/km. Dès 2019, pour chaque gramme de dépassement, une amende de 95 euros par voiture sera exigée au constructeur. A l’inverse, un véhicule en dessous de 50 g/km comptera, dans la moyenne d’un constructeur, pour 2 véhicules en 2020 puis plus que 1 en 2023.

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) met déjà en avant l’impossibilité de tenir de tels objectifs. Et de se draper dans la défense des emplois, mais aussi des consommateurs (sic.).

Illustration : Commission Européenne

Poster un Commentaire

143 Commentaires sur "L’Europe veut 45% de CO2 en moins en 2030"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Toujours que le CO2 malheureusement !
Heureusement que le diesel sera relativement « propre » maintenant.
Le diesel propre Euro 6.2 et 6.3 a encore un bel avenir et il est imbattable sur les longues distances et les véhicules lourds. (les plus de 1.3 T)
Les gros PHEV essence sont des chimères à côté.

amiral_sub
Invité

4.2l/100km sur autoroute en prius 2 cet été pendant les vacances. 12 ans après cette voiture, j’attends toujours une voiture aussi logeable qui consomme aussi peu

SGL
Invité

Une 308 HDi break !? 😉

Amiral_sub
Invité

Un peu petit une 308. Pour rappel la place pour les passagers arrière est royale dans la Prius. De plus pour un agrément similaire, j’aimerais une boîte auto, un moteur silencieux, un entretien minimaliste et une fiabilité à toute épreuve

SGL
Invité

Oui, mais la soute de la 308 break est énooooorme !

amiral_sub
Invité

peut etre , mais pas la place arrière. Une 508 peut etre ?
malheureusement d’après sprintmonitor une 508 diesel (beurk) c’est 6.2l/100 . 2l de trop, des NOx en pagaille, et du CO2 à en revendre. C’est rigolo, la 508 hybrid4 consomme autant que la non hybride. Je comprends mieux le flop

lym
Invité
Pas vraiment en roulant à 130, le vent dans le cul, ni vraiment l’A71 ou autre A40 alors! Quand je pense que j’étais systématiquement à plus de 7l, en me traînant à 80 en haut de montées un peu raides même sur multivoie… et bien plus encore en parcours montagneux… dans un affreux bruit de moulin à café et avec un coffre ou je peinais à foutre 2 valises! Le tout avec un réservoir de citadine car fallait faire de la place aux batteries, pour parachever le tout: Je faisais le plein aussi souvent qu’avec ma moto!!! Louer ce truc,… Lire la suite >>
Gautier Bottet
Editor

Toujours le carbone, car l’enjeu du débat ici n’est pas la pollution de l’air, mais la lutte contre le réchauffement climatique.

La pollution est gérée par les normes Euro xx qui sont indépendantes de la conso et du CO2.

amiral_sub
Invité

d’autant plus que 45% de CO2 en moins, ça veut dire 45% d’importation de pétrole en moins. Un modèle vertueux.

Invité

Bon, je sens que je vais quitter cette industrie
Ou changer de continent
Mais pour voir les degats et l’impossibilite de travailler a travers un passage WLTP, il est hors d question que je me farcisse ca encore

amiral_sub
Invité

je ne sais pas où tu veux en venir, mais une chose est sure : l’ingénierie automobile a du pain sur la planche. 1 siècle après la diffusion des automobiles à moteur à combustion, va falloir changer de paradigme. L’automobile va changer.

SGL
Invité

Exactement @amiral_sub.
@lolman77, ne rien faire revient à du suicide collectif, la pollution augmente progressivement et s’accumule (certains polluant viennent des années industrielles des années 50-60)
On veut laisser aucune chance aux enfants de nos enfants ?
Si on veut qu’ils goûtent un jour à un MuscleCAR dans 60 ans, il faut d’abord qu’ils soient vivants !

Invité

Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait rien changer SGL.
En revanche, j’aimerais qu’on reste realiste sur le timing.

Invité

amieral_sub: a mon avis, tous ceux qui bossent dans l’automobile en ce moment savent ou je veux en venir…
L’ingenierie deguste, et tous les metiers a cote (fournisseurs, distribution, usines et ses managers/ouvriers, commerce, achat, marketing, communication). Dites moi que j’exagere si vous voulez, mais je ne serais pas etonne d’entendre parler de nouvelles vagues de suicides.

Beniot9888
Invité

Nouvelle vague de suicides, rien que ça ? Alors oui, tu exagères.
Mon client est un constructeur automobile, pour lequel nous faisons de la qualité projet. Les Euro 6 Dtemp et Dfull ont mis la pagaille, c’est clair. Mais la charge est passée. En sacrifiant des variantes (comme beaucoup de constructeurs), mais elle est passée.

Et ce même si je trouve ces objectifs très contraignants.

Christophe
Invité
« le moteur thermique semble avoir son horizon final pour les voitures particulières » il faudrait plutôt dire le moteur à pétrole. Donc prenons un exemple de quelqu’un qui fait 5000 km à l’année en utilisant sa voiture uniquement pour des trajets où les autres modes ne sont pas efficients c’est-à-dire des trajets entre 200 et 300 km principalement sur autoroute. https://www.leblogauto.com/2018/08/environnement-normes-obama-bloquees-2-agences-federales.html#comment-1192073 Pour le cas 1 c’est connu une 108 fait parfaitement l’affaire : masse à vide 840 kg soit 4,6 t CO2eq, conso. si essence 4,3 l / 100 km soit 120 g CO2eq/km. Fabrication 4,6 t CO2eq et 120 g… Lire la suite >>
Olcls
Invité

@ Christophe
D’où vient cette valeur de 6t de CO2 pour la batterie ?
Est-il envisageable que cela s’améliore dans le futur ?

C’est une vraie question, aucune ironie sous-entendue.

Christophe
Invité
13,2 kgCO2eq/kg de batterie : 460 × 13,2 = 6000 kg donnée Ademe. http://www.carbone4.com/wp-content/uploads/2018/09/Publication-Carbone-4-Mobilite-electrique.pdf « Les évaluations d’empreinte carbone des batteries NMC sur leur cycle de vie sont très variables, entre 100 et 200 kgCO2 / kWh selon les technologies et les pays de fabrication. Pour poursuivre notre évaluation, retenons une valeur de 170 kgCO2 / kWh, ce qui est conservateur.  » soit entre 6 t et 12 t pour une batterie de 60 kWh le besoin pour faire 300 km sur autoroute.
Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Oui mais le CO2 aura été émis quoiqu’il arrive, malgré tout j’ai pris 100 en tenant compte de cela (voir document mis en lien).

« Sinon à 5000 km par an, il faut plutôt se poser la question de l’opportunité de la voiture personnelle » vous voulez dire en propriété ?
C’est pour cela que des système d’autopartage accessible 24/24h sont intéressants, malheureusement il y en a qui milietent pour leur suppression 🙂

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Et donc le gars qui ne fait que 5000 km/an il doit faire comment ? A part avoir un véhicule en propre ?

Christophe
Invité
@Thibaut Emme Les reproches formulés, vous voulez dire ceux que vous avez formulé sans avoir interrogé un utilisateur. La location classique c’est bien de la boucle non ? La restitution dans une autre station (abandon) coûte un bras (75 € la dernière fois que je l’ai fait). Vous connaissez beaucoup d’agence de location où on peut avoir un véhicule h24 ? L’autopartage le permet. Vous devriez comparer les coûts entre de l’autpartage en boucle et de la location et intégrer les contraintes des horaires d’ouverture des agences de location pour voir que la location est loin d’être systématiquement plus intéressante… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« Vu le succès du service et les remontées qui étaient faites au gestionnaire » gestionnaire que vous n’avez pas interrogé !
Vous avez gobé tout cru les chiffres du liquidateur mandaté par celui qui ne voulait pas déployer le système dans les autres préfectures de la région !

Sur quel rallye nous nous sommes croisés de façon que je mette enfin un visage sur ce pseudo.

« la réduction drastique du CO2 ne passe pas que par un système d’autopartage », d’ailleurs pour le que mais je ne dis pas autre chose.

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Sur le TPCe, les deux étant présents et à l’époque le liquidateur n’était pas encore liquidateur.
En parlant avec eux vous auriez eu les bonnes infos. pas celle que l’on a voulu communiquer ensuite.

lym
Invité

Le problème de tout ce qui est partagé, c’est que vous reconstruisez quasiment le véhicule une fois par an en entretient vu le peu de soin de la majorité des gens pour ce qu’ils ne possèdent pas.
C’est regrettable, mais c’est ainsi. En attendant, les échecs sont la norme.

Jean
Invité

Si elle est comme les batteries de mon telephone et ordinateur, elle ne vaudra rien

wizz
Membre

14g de CO2/100km pour le bioGNV !

je demande à voir…

Christophe
Invité

@wizz
Je t’ai déjà donné la réponse
https://www.leblogauto.com/2018/09/lindustrie-automobile-de-lue-tente-de-reduire-normes-co2.html#comment-1196040
Base carbone : bio méthane entre -4,8 gCO2eq/kWh (OMr) et 35 gCO2eq/kWh (unité agricole)
Pour faire 100 km il me faut 40 kWh soit 1400 g / 100 km soit 14 g/km (cas le plus défavorable).

Christophe
Invité

http://www.basecarbone.fr/
Comme cela tu pourras vérifier

wizz
Membre

http://www.basecarbone.fr/

c’est bien de mettre le lien global, mais l’article, l’étude en question, il est où dans cette jungle?

(parce que juste mettre basecarbone.fr, ça revient à mettre google.fr et dire takachercher…)

Christophe.
Invité

J’aime bien poster plusieurs fois les mêmes commentaires, et quand j’ai un dogme (VE = diable) , je n’aime pas trop changer d’avis.

Christophe
Invité

@Christophe. (avec un point)
Amenez moi des arguments valables pour faire changer d’avis.
Au passage un VE est un VP et vu les externalités dus aux VP….

Arbracam
Invité
a quoi bon, sur votre 1er poste, vous comparez des choux avec des pattates. « – batterie : 6 t de CO2 » 6 t, ca correspond a la fabrication ? a l’exploitation ? ou les 2 ? « – essence : 6 000 000 / 120 = 50 000 km soit 10 ans » ca correspond (a priori) au cout Co2 de l’expoitation. Mais je ne vois pas le cout CO2 de fabrication et de transport pour mettre le petrole dans la voiture… De plus vos chiffres sortent d’un calcule surement fait sur le coin d’un dessous de table dont vous ne retenez… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Arbracam
Vous remettez donc en cause les valeurs prises par Carbone4 qui parle bien de 100 kgCO2eq/kWh pour l’ACV d’une batterie.
120 / 0,043 (4,3/100) = 2800 g CO2eq / l, ce qui correspond bien à l’ACV d’un litre d’essence.

Vous n’avez pas vu le point et donc vous n’avez pas intégré qu’il y a quelqu’un qui s’amuse !
« Les professionnels s’orientent majoritairement vers le vehicule electrique a court comme a long terme. » normal certains ont des dogmes et n’en démordent pas même preuves à l’appui. Par exemple des maires capables de dire que le VE est zéro émission.

ART
Invité

On se demande vraiment plutôt qui s’amuse et qui se fout ouvertement de la gueule du monde Christophe Christophe. ou Christophe….

Arbracam
Invité
Pour moi vous comparez toujours des choux et des patates ?Pourquoi comparer l’ACV d’une batterie au cout CO2 de l’exploitation de l’essence a partir du moment ou il se trouve deja dans le reservoir de la voiture. Alors que son extraction et le raffinage a un cout, sans oublier le transport… « normal certains ont des dogmes et n’en démordent pas même preuves à l’appui. Par exemple des maires capables de dire que le VE est zéro émission. » Je ne parle pas de personnes mal informes, mais des personnes qui pensent la voiture de demain. Tous les équipementier et startup qui… Lire la suite >>
Arbracam
Invité

d’apres cet article les conclusions sont contraire au votre. Pour resumer, sur le cycle de vie d’un vehicule, le VE est 80% moins emetteur de CO2 que sont equivalent diesel…
http://www.auto-moto.com/green/de-lelectricite-lair-153725.html

Christophe
Invité
@Abracam J’ai bien écrit que le VE devient moins émetteur dès 50 000 km que le VT essence ? Donc c’est bien conforme à cette étude ! Cependant un VT pouvant carburer à l’essence peut carburer avec d’autres carburants et cela l’étude n’en parle pas. Par contre l’article est bien dans l’erreur quand il dit :  » Avec lui : ni particules » mais il se reprend ensuite en parlant des particules de freins et de pneus mais sans préciser qu’une masse plus importante entraîne de facto plus de particules d’usure des pneus et de la route. Au passage on remarquera… Lire la suite >>
lym
Invité
Déjà le cas est tiré par les cheveux (le km moyen doit se situer entre le double et le triple) et ensuite, j’aimerais voir une 108 se prendre 4 quintaux de masse à vide sans modif: Soyons clairs, cette bagnole est déjà à son poids actuel quand on est seul (expérience amusante: casez y 4 gros arrivés au quintal, allez « rouler »… et immaginer le double… ou tester, après avoir rentré tout le monde au chausse-pied, mais sur route privée/fermée!) un calice pour la ville pétri de design Toyota ou on a tiré sur tout: Niveau tenue de route ondoyante/freinage en… Lire la suite >>
SGL
Invité

Il faut espérer que l’hybridation fasse de gros progrès en efficience, surtout sur les véhicules lourds.
Enfin, le « 48V » n’est pas pénalisant en poids et faible en prix, les Dacia l’auront toutes dans moins de 10 ans

Gérald
Invité

Et pendant ce temps la, Monsieur Germain Dupont qui a tondu sa pelouse hier peut toujours la faire cramer tranquillement dans le fond de son jardin…

seb
Invité

Si il n’a pas de déchetterie à proximité sa mairie a peut être eu une dérogation, sinon non.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31858

Christophe
Invité

Dommage plutôt que de le brûler il pourrait en faire du biogaz et à part le CO2 émis par la tondeuse et pour la fabrication du méthanisateur, on est à zéro en CO2.

amiral_sub
Invité

bruler des dechets verts n’augmente pas le taux de CO2 dans l’atmosphère. Le problème c’est si monsieur Dupont utilise une tondeuse thermique

gigi4lm
Invité

Brûler les déchets verts (ce qui est interdit) ne fait que renvoyer dans l’atmosphère le CO2 absorbé par la plante durant sa croissance.
Par contre, apporter les déchets à la déchetterie avec sa voiture (tirant sa remorque !) sans oublier le camion de la déchetterie qui transportera la benne sont sûrement plus CO2gènes.

Beniot9888
Invité

Et M. Machin, il en fait quoi du biogaz ? Il le met en bouteille comment, son biogaz ? Pour le mettre dans quoi ensuite, son biogaz ?

Christophe
Invité

Recherche avec ton ami méthanisateur individuel et tu verras les usages.
J’en connais déjà au moins 2 : cuisson et production d’électricité (produits industriels).
J’ai trouvé un gars qui alimenté une 2CV avec un kit gaz.

ART
Invité

Tiens, je vais me commander un méthanisateur individuel pour Noel..

lym
Invité
En règle générale, Mr Dupont pourra surtout transformer (et tous ses voisins aussi) sa voiture en camion-poubelle tous les 15j pour aller faire la queue à la déchetterie car on a interdit le brûlage et supprimé la collecte des déchets verts (et verre, de plus en plus souvent). Au lieu d’un camion unique qui faisait une tournée tous les 15j… tous les pavillonnaires de la ville prennent depuis leur bagnole! Bilan CO2 (et commodité, surtout que les taxes ordures ne baissent pas tandis que les sociétés qui s’en occupent en foutent de moins en moins… ce qui en incite d’ailleurs… Lire la suite >>
wpDiscuz