Accueil Actualités Entreprise PSA – un premier semestre 2018 vert fluo

PSA – un premier semestre 2018 vert fluo

3738
57
PARTAGER
PSA Groupe

Qu’y a-t-il de plus vert que le vert ? Pour PSA, le premier semestre 2018 est synonyme de résultats exceptionnels ainsi que d’une rentabilité record. La reprise d’Opel Vauxhall dope ce semestre et prépare un avenir qui chante.

En tout cas, pour le groupe et les actionnaires. Pour les salariés, ce sera à voir car pour dégager des bénéfices, Opel Vauxhall (OV) consent (volontairement ou non) à des sacrifices. Mais, cela porte déjà ses fruits. Intégré au 1er août 2017, OV apporte sa pierre à l’édifice dans le bilan.

« Le Groupe démontre depuis 2014 sa capacité constante à améliorer sa rentabilité, son efficacité ainsi que ses volumes de ventes, malgré un contexte difficile. Les bons résultats que commencent à générer les équipes d’Opel Vauxhall démontrent tout le potentiel du nouvel Opel Vauxhall. L’agilité et la discipline des équipes dans l’exécution sont des atouts pour atteindre nos objectifs »

Carlos Tavares – Président du Directoire du Groupe PSA

Pour le premier semestre 2018, le chiffre d’affaires (CA) du Groupe s’élève à 38 595 millions d’euros (M€). Cela représente une hausse de 40,1% par rapport aux six premiers mois de 2017. Evidemment, l’arrivée d’OV dope (ou « fausse ») ce premier semestre. Mais, à taux de change (celui de 2015) et périmètre constants (sans OV), c’est une hausse de 22,9% tout de même.

Selon l’analyse de PSA, cette hausse est à mettre sur le compte de « l’amélioration des mix volume et pays (+5,4%), du mix produit (+4,7%) et des ventes aux partenaires (+3,2%), qui compensent les effets négatifs des taux de change (-2,9%) ». En clair, PSA vend plus, et plus cher. Concernant OV seul, le CA automobile frôle les 10 milliards d’euros à 9 946 M€ toujours pour le 1er semestre 2018. Cela représente 25% du CA du groupe.

Mais, c’est surtout du côté de la marge et du résultat opérationnel que PSA se distingue. En effet, le résultat opérationnel courant du Groupe grimpe à 3 017 M€. Cela représente une hausse de 48,1% !

3,2 milliards d’euros de free cashflow

Si on regarde dans le détail, Peugeot Citroën DS (PCD) voit son résultat opérationnel croître de 29,9% par rapport au 1er semestre 2017. Il s’établit à 1 873 M€. Cela représente une rentabilité de 8,5%. Un record. Du côté d’OV, le résultat opérationnel s’établit à 502 M€. Faurecia contribue à hauteur de 642 M€ en hausse de 10,1%.Au total, la division automobile de PSA dégage une rentabilité de 7,7%, contre 7,8% en prenant l’ensemble des activités.

Concernant le sacro-saint « free cashflow » opérationnel (flux de trésorerie disponible) cher à Carlos Tavares, il s’élève à à 3 191 M€, dont 1 157 M€ pour OV. Mais, PSA voit ses stocks de véhicules augmenter. +38 000 véhicules pour PCD pour un total de 412 000 soit une hausse de 9,2% (y compris le réseau indépendant). OV a également un stock conséquent avec 216 000 véhicules à fin juin 2018. 628 000 véhicules au total.

PSA continue donc son redressement spectaculaire initié par Philippe Varin. Le rachat d’Opel et les nécessaires restructurations qui en découlent semblent déjà porter leurs fruits. Les objectifs – ambitieux à l’époque – du plan Push to Pass devraient être tenus à fin 2018. Les fourchettes hautes devraient même être atteintes.

Un cours de bourse qui s’envole

Ainsi, devant ces bonnes nouvelles, l’action de PSA a pris 10% en ouverture. Elle grimpe même de 17% à date (25/07/2018 10h) par rapport au cours du 23 juillet dernier. 23,97 euros contre 3,57 euros au plus bas fin 2012.

« En 2018, le Groupe prévoit un marché automobile stable en Europe, en hausse de 4% en Amérique latine, 10% en Russie et 2% en Chine ». PSA compte bien profiter de ces hausses pour consolider son bilan. Rendez-vous début 2019 pour voir s’il y est arrivé.

Groupe-PSA-Rapport-financier-semestriel-2018_1

Illustration : PSA

Poster un Commentaire

57 Commentaires sur "PSA – un premier semestre 2018 vert fluo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Jamais trop tard pour bien faire @Thibaut 😉
Merci !

PShiiiit
Invité

L’action « explose », par contre les salaires ne bougent plus depuis des années..

SGL
Invité

Chaque chose en son temps !
Juste sortie de la crise, il faudrait que Tavares prenne un hélicoptère pour déverser des liasses de billets au-dessus des usines de PSA ?

PShiiiit
Invité

Je n’ai pas dit ça non plus. Par contre les 14K€/jour attribués à Tavares ont mis moins de temps avant d’arriver..

polo
Invité

Les salariés ont et vont probablement toucher une prime d’intéressement ce qui en soit est plus intéressant car il y a moyen qu’ils ne soient pas imposés.

georges
Invité

D’un autre coté, est-ce pris en compte pour la retraite, les allocations chômages ?

Pour l’entreprise donner une prime quand les conditions sont là c’est moins problématique que d’augmenter les salaires et avoir du mal à les payer en temps de vaches maigres.

Lies Devos
Invité
Non ce n’est pas pris en compte. Bien entendu, c’est aux employés de s’adapter aux fluctuations éco. Et pourquoi ne pas revenir comme dans l’ancien temps, au salaire à la tâche? Faire revenir les enfants sur le marché du travail ? ça financera les retraites non? Et l’on gagnera en compétitivité, non? 70% du PIB c’est de la consommation dans les pays développés, si en temps de vaches maigres, on licencie, on baisse les salaires, c’est l »éco qui s’effondre. Et en temps de « vaches grasses », les entreprises rachetent leurs actions avec les benef, c’est ce que faisait Peugeot avant la… Lire la suite >>
miké
Invité

Merci, si seulement les ayatollahs du ruisselement qui trainent sur ce blog pouvaient te lire…

Bobby
Invité
@Lies Devos surtout qu’avant les années 80 même les plus libéraux n’envisageaient pas que le rachat s’action soit possible, pour cause de manipulation de marché ! Quand au salaire à la tâche il est bien de retour on appelle ça poliment « l’économie de plateforme ». Concernant l’abolition du travail des enfants en france en 1840 déjà on opposait au Baron Dupin l’argument de la « liberté » dont on voit bien que le champs lexical du soi-disant monde moderne n’a pas l’exclusivité. Mais il n’a pas disparu aujourd’hui il fait parti des externalisation négative on l’a déplacé comme les… Lire la suite >>
Allegra
Invité
En ce qyu concerne PSA, c’est clair qu’ils n’investissent pas du tout ces derniers temps pas vrai ? Et qu’ils n’ont pas distribué de primes aux salariés non ? On ne doit pas lire les mêmes articles alors… Cela dit, c’est très français comme façon de réagir. Quand une entreprise coule, on accuse logiquement les dirigeants. Quand elle gagne de l’argent, on les accuse logiquement de tout garder pour eux. Sauf qu’entre temps, PSA s’est redressé, a racheté Opel, a investi dans les usines (et pas qu’à l’étranger, en France aussi…) et dans de nouvelles technos et marchés. Personne ne… Lire la suite >>
Lies Devos
Invité

Pas du tout d’accord!
1) Pour les salariés, vaut mieux une augmentation de salaire qu’une prime, l’une est pérenne l’autre non.
2) Et si ce n’est pas imposé, et bien c’est en quelque sorte les autres français qui paient (ou qui ne reçoivent pas)

SGL
Invité

Le cours de l’action PEUGEOT UG :
https://www.abcbourse.com/graphes/display_5d.aspx?s=UGp

Thomas
Invité

Quand on se souvient comment se portait PSA il y’a à peine 5 ans… 😮

SGL
Invité

Quasi-faillite… et il faudrait qu’il verse des primes a tout le monde !?
Opel est digéré, 100 % des modèles sont communs du groupe ?
DS dispose déjà de 6 nouveaux modèles ?
Citroën a fini son renouvellement ?

miké
Invité

Pas de sous pour les prolos, les primes c’est pour les investisseurs et la direction.

SGL
Invité

Une boîte qui tombe en faillite ne risque pas de donner des primes !
Faut-il qu’ils retournent en difficulté pour que cela redevienne clair ?

Prout
Invité

Allez demander ça aux employés des filiales européennes 😉

SGL
Invité

Mentalité CGTistes… dès que la boîte va un peu mieux…elle doit cracher !? Même quand elle était au bord du gouffre.
La lutte des classes existe toujours ici !

miké
Invité

Mentalité de bfmiste, elle crache bien pour les plus riches…

Bobby
Invité

+1 pour miké, malheureusement ce n’est pas spécifique à PSA c’est même général depuis la fin des années 70, avant (capitalisme fordiste) la courbe des salaires évolue comme celle des bénéfices après à partir de 80 (dérégulation) la part des dividendes augmente aux détriment des salaires (courbe concernant les états-unis) : http://econdataus.com/wagegap12.html

SGL
Invité
Quand on pisse sur son potager on n’en récolte pas ses légumes ! PSA était en faillite virtuel, il y a seulement moins de 5 ans… 15 % est détenue par les Chinois… ça ne suffit PAS !? On peut déjà baisser la garde ? Dans le Monde entier, nous sommes réputé pour ces travers de syndicalistes (à la Française) ailleurs les syndicats participe à l’amélioration des rendements avec les dirigeants comme pour le confort des employés. Les Hollandais de KLM ne supportent plus leur homologue d’Air France, etc. Nous !? Nous sommes encore en plein Germinal ! Pas étonnant… Lire la suite >>
miké
Invité

Concentré de clichés, vous en reprendrez bien un peu.. Retournes bosser petut feineant, et n’oublis pas de te demander tout les les matins, en te levant, ce que tu peux faire pour la nation.

SGL
Invité
Quel cliché ? @Miké Je n’invente rien… Et je n’ai même pas parlé de la SNCF et Fret SNCF… Quel poème ! 😯 C’est des clichés aussi ? Les clichés sont encore pires à l’étranger ! On paume des marchés tous les jours à cause de notre réputation. Sache qu’il y a pire d’être exploité… Ne pas être exploité du tout, le nivellement par le bas des syndicats français a toujours amené plus de pauvreté (depuis les années 80) et favoriser les extrêmes. @Bobby fait l’amalgame avec les finances internationales et la gestion de PSA… Si ce n’est pas des… Lire la suite >>
Alfred
Invité

Oui nous sommes en voie de sous développement…voir l’etat des routes et le chômage de masse

Lies Devos
Invité

Pourquoi donc alors dans un pays sans CGT, les Etats Unis, l’économie ne se porte pas bien mieux?
Tu enlèves leurs 6% de déficit budgétaires, il reste quoi de leur croissance ?
Les vrais chiffres du chômage aux USA, environ 15%.
Environ 50 millions d’américains vivent sous le seuil de pauvreté.
Fait historique cette année, lors de la présentation de ses résultats, le titre Amazon bondissant de x %, Monsieur BEZOS a gagné en 2 minutes avant la cloture du NYSE , 12 milliard de dollars!
Oui, nous (le monde) sommes en plein Germinal.

SGL
Invité

@Lies Devos
« les Etats Unis, l’économie ne se porte pas bien mieux? »
J’ai rarement entendu une si grosse connerie que ça ! 😯
Non mais, vous confondez répartition des richesse et santé économique.
J’espère que vous n’avez pas plus de 12 ans pour sortir des bêtises aussi énormes … c’est d’un ridicule !
Vous êtes effectivement en pleine lutte des classes, avec des clichés grossiers et des gros amalgames.

Lies Devos
Invité

Alors si c’est écrit dans « challenges », ce doit être vrai.
Challenges est un magazine économique de réputation mondiale ,c’est connu.
Au vu de ta source d’info , je comprend mieux.

Lies Devos
Invité
Ah bon, l’éco US va bien ? Taux de croissance en 2017 :2.3 % Déficit budgétaire 3.5 % du PIB Il n’y a pas là un problème??? Tu t’endettes de 3.5 USD dans l’eco US et tu dégages 2.3 USD de richesse accrue. Tu crois sérieusement au 4.7% de chömage ??? Tu peux multiplier ce chiffre par 2 à 3. Pourquoi pas d’inflation avec un taux de chomage si bas ? « Non mais, vous confondez répartition des richesse et santé économique. » Pourtant ces deux notions sont étroitement liées! FORD était il marxiste en payant ces ouvriers bien plus que le… Lire la suite >>
Bobby
Invité
Dont acte excusez mon honteux commentaire cégétiste, en fait je ne souhaite pas faire de reproche à PSA car ce n’est pas PSA qui fait le jeu, je voulais juste prendre un peu de recul sur l’évolution des règles de celui-ci et qui en était les perdants, essayons autrement : Quel % des transactions financières correspond à des biens et services réels ? 2007 => volumes des échanges d’actions sur les places boursières 100* supérieur aux sommes investies dans l’économie réelle. Quel % de l’argent échangé sur les marchés est utilisé pour financer les entreprises ? (15% aux us). En… Lire la suite >>
miké
Invité

Merci @bobby c’est éloquent, mais le monsieur a grande bouche s’en est allé, il n’aime pas qu’on lui retire ses oeilleres.

Lies Devos
Invité

Excellent! Bien écrit, bien mieux que ne le sont mes posts.

Bobby
Invité

Pour ceux qui s’intéresse à la question du droit du travail comme soi-disant ennemi de l’emploi : https://www.youtube.com/watch?v=LW7AYV2Dd5Q

zeboss
Invité

Opération parfaitement réussie chez Gm&s….

Lies Devos
Invité

Quand Monsieur FORD payait plus grassement ses ouvriers que les autres entreprises pour que ceux ci puissent acheter ses Ford T, je doute qu’il ait eu sa carte de membre ….
De nos jours quand une boite va mieux , elle achete ses actions, donc elle donne aux actionnaires, quand elle va mal , elle se retourne vers l’Etat (GM en 2008)
Quand je vois les posts ici, je me dis que la lutte des classes , nous classe moyenne, l’avons bel et bien perdu!

SGL
Invité

Ah oui plus de « lutte des classes » c’est triste : -D
Vous êtes trompé d’époque !

Lies Devos
Invité

En tout cas, ils mettent plus de temps a donner une prime aux salariés qu’au actionnaires!
https://www.capital.fr/entreprises-marches/psa-va-mettre-en-oeuvre-un-programme-de-rachat-dactions-de-6-millions-de-titres-1245483

zeboss
Invité

Comme toutes paroles du cgtistes moyen, mieux vaudrait une entreprise morte que des bénefs. ..
Hein…
Des fois ça donne envie de couler la boîte pour montrer la stupidité des réactions. ..

miké
Invité

En effet, quel salaud ce cgtidte, il en a marre de manger des pates pour que son patron roule en m5… Ahlala

SGL
Invité

Ça aussi ce n’est pas cliché ! 😀

amiral_sub
Invité

Gm&s, goodyear Amiens, on a vu dernièrement de beaux exemples du syndicalisme « à la Française » qui va jusqu’au bout. Heureusement que la sncf est une entreprise publique, sinon on aurait pu la rajouter à la liste (cout de la gréve 400Millions d’€, sans compter toutes les entreprises très impactées par l’absence de fret ferroviaire pendant les grèves). Mais rassurons nous, c’est vous et moi qui paieront pour la grève des syndicalistes de la sncf et pour l’énorme dette, solidarité oblige. cégété, solidaritééééé !

zeboss
Invité

j’allais le dire, enfin l’écrire…

Thomas
Invité

Chez PSA le patron va plutôt rouler en DS7 Crossback 😀

Lies Devos
Invité

Et qu’il rachetait leurs actions dans les années 2000 (voir mon post ci dessus)

Invité

Je rigole MAIS JE RIGOLE quand je repense a tous ces « connaisseurs » qui s’échinaient a promettre la mort future et proche de PSA dans les commentaires (de ce site et d’autres).
Je lacherais bien ici, un tantinet arrogant, un gros « je te l’avais dit! »

SGL
Invité

Bah oui… j’ai des noms 😉
“Citroën, DS , Opel …. etc. sont des marques mortes… etc.” 😀

Alfred
Invité

Peugeot est mort depuis longtemps…Je suis d’accord
En revanche PSA Est une très belle multinationale

SGL
Invité

Le marché automobile français en juillet 2018.
Peugeot : + 15.7%
Citroën : + 13.2%
DS : + 49.6 % !!!
Il pète la forme le mort ! 😀

wpDiscuz