Accueil Seat Seat milite pour une production électrique en Espagne

Seat milite pour une production électrique en Espagne

397
0
PARTAGER

Si le groupe Volkswagen a récemment annoncé que d’ici 2022, aucune usine espagnole ne figurerait parmi ses douze usines de production de véhicules électriques dans le monde – dont dix en Europe – les choses pourraient évoluer à terme.

Il n’y aurait donc que les imbéciles qui ne changeraient pas d’avis. A moins qu’il ne s’agisse ici de pressions internes et de luttes de pouvoirs entre les différentes marques du constructeur … Avec la création d’emplois en ligne de mire, chaque responsable d’entité tirant la couverture à soi … tentant ainsi d’anticiper l’impact de la fin annoncée du diesel sur les futurs plans de production.

Seat milite pour une production espagnole de  véhicules électriques

En tout état de cause, Luca de Meo, président de Seat estimé désormais que le scénario établi jusqu’à présent par la maison mère pourrait changer dans les prochaines années. « Seat va assumer la responsabilité de trouver un moyen pour que des véhicules électriques soient produits en Espagne », a-t-il ainsi  déclaré.

Arguments invoqués  par le dirigeant : « l’Espagne est le deuxième producteur d’automobiles en Europe, et nous avons tous, y compris les autorités publiques, la responsabilité de garantir que l’écosystème industriel soit à la hauteur ».

Première Seat 100 % électrique en 2020

Pour rappel, le premier véhicule 100 % électrique de Seat  est prévu d’être assemblé en Allemagne, à Zwickau.

Attendu en 2020, le premier modèle de ce type du constructeur espagnol sera une compacte aux allures de la Leon. Selon Mathias Rabe, responsable de la recherche du constructeur, son développement serait achevé à 95 %.

Construite sur la plate-forme MEB des voitures électriques  du groupe Volkswagen elle devrait toutefois offrir plus d‘espace intérieur grâce à un empattement plus long. Si la marque espagnole n’a pas encore dévoilé son nom, les appellations Born, e-Born ou Born-e  auraient d’ores et déjà été déposées.

Selon Mathias Rabe, son prix devrait approcher celui de la Seat Ateca soit environ 30.000 €. Les clients auront le choix entre deux niveaux de puissance et pourront souscrire à une série d’options par la technologie « over-the-air » (OTA). Ce qui signifie que le niveau de puissance et les options, telles que le chauffage des sièges – pourront être activés à distance par le constructeur en fonction d’abonnements souscrits par le propriétaire du véhicule et mis à jour ou « upgradés » sur base hebdomadaire, mensuelle ou permanente.

Pas de site encore défini pour la 2eme Seat 100 % électrique

A l’heure actuelle, aucun site de production n’a été défini pour le deuxième véhicule de ce type, planifié pour 2025. Luca de Meo a indiqué à cet égard que rien n’avait été décidé pour ce modèle full électrique. Ajoutant que toutes les options restaient « ouvertes ».

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz