Accueil Nouvelles technologies La Chine réglemente les tests de conduite autonome

La Chine réglemente les tests de conduite autonome

203
0
PARTAGER

La Chine a élaboré des instructions nationales en vue de tester des voitures autonomes. Souhaitant ainsi suivre le rythme des Etats-Unis dans la course mondiale au développement des véhicules de ce type. Une information rapportée par le quotidien China Daily, ce dernier citant le ministère de l’Industrie.

Les nouvelles règles imposent que les véhicules soient tout d’abord testés dans des zones non publiques. Les essais routiers ne pourront être réalisés que dans des rues spécifiées. Une personne qualifiée devra toujours être assise à la position de conduite, prête à prendre le contrôle du véhicule.

La Chine souhaite aide être parmi les leaders, devant les USA

La Chine fait ainsi un pas de géant dans la conduite autonome, souhaitant se doter de ses propres champions nationaux pour concurrencer les leaders mondiaux tels que Waymo, Alphabet et Tesla.

Xin Guobin, vice-ministre de l’Industrie, a déclaré que la Chine se placerait derrière des rivaux tels que les Etats-Unis si elle ne prenait pas « fermement l’initiative » dans ce secteur, qu’il a qualifié d’élément crucial du plan « Made in China 2025 ».

S’exprimant sur le site du ministère de l’Industrie de la Technologie de l’Information, il a par ailleurs indiqué que la Chine allait accélérer en vue de bâtir un pays fort au niveau industriel, scientifique et technologique, doté de solides réseaux et transports.

Des villes chinoises, dont Pékin et Shanghai, ont d’ores et déjà publié des lignes directrices locales pour les tests de conduite autonome. Baidu, le géant de l’Internet a obtenu pour sa part l’autorisation de tester des véhicules autonomes en milieu urbain.

Dans la foulée de deux accidents impliquant Uber et Tesla, le vice-ministre chinois a déclaré que la Chine mettrait l’accent sur la sécurité en tant que «priorité absolue» dans les essais de véhicules autonomes. «En vue d’assurer la sécurité des essais routiers, non seulement nous exigeons que les essais routiers se déroulent dans des rues désignées, mais également que le conducteur du test reste assis tout au long du trajet ». Insistant par ailleurs sur le fait que ce dernier devra surveiller le véhicule et son environnement et qu’il soit prêt à prendre le contrôle de la voiture à tout moment. Ajoutant : « c’est une leçon que nous avons apprise des accidents rencontrés par Uber et Tesla. » Taclant ainsi ses concurrents au passage.

Xin a également ajouté que la Chine devrait faire progresser d’autres technologies nécessaires à l’essor des véhicules intelligents, tels que le développement des réseaux 5G de prochaine génération et les routes intelligentes.

Des textes fortement inspirés de la législation allemande ?

En mars dernier, un expert juridique allemand, Eric Hilgendorf, professeur de droit à l’Université de Würzburg et membre de la commission d’éthique du gouvernement d’outre-Rhin sur la conduite autonome indiquait pour sa part que le gouvernement chinois pourrait adopter prochainement certaines lois allemandes concernant les véhicules autonomes.  Le cas échéant, ceci constituerait une véritable aubaine pour l’industrie automobile allemande.

Cet éminent spécialiste précisait pour appuyer ses dires que l’Empire du Milieu est en cours d’évaluation d’un texte juridique allemand jetant les bases de l’utilisation de véhicules autonomes. Ajoutant qu’il avait été invité à se rendre en Chine dans les semaines prochaines en vue de présenter certains éléments du texte de loi allemand. Le spécialiste devant donner trois conférences à la Renmin University of China Law School et tenir des réunions de haut niveau sur la nouvelle législation.

Selon lui, la Chine pourrait adopter une grande partie des lois civiles et pénales allemandes en vigueur dans le domaine de la conduite autonome, adoptant toutefois quelques modifications en ce qui concerne la législation pénale.

Eric Hilgendorf avait indiqué que les Chinois étaient le plus souvent prêts à adopter de grandes parties de la législation allemande dès qu’il s’agissait de problèmes techniques.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz