Accueil Constructeurs chinois Byd ouvre une usine en Hongrie

Byd ouvre une usine en Hongrie

236
1
PARTAGER

En octobre dernier, Byd annonçait l’ouverture prochaine d’un site en Hongrie. Six mois plus tard, une portion de l’ex-usine Nokia a été reconditionnée et elle est prête à assembler des bus électriques.

Rappelons qu’à la belle époque, l’usine de Komàrom, en Hongrie, employait 10 000 personnes. Péter Szijjártó, au centre, est le ministre du commerce du pays. Il était surtout l’homme qui avait négocié le plan social avec Nokia.
Byd va investir 20 millions d’euros, de 2016 à 2018, pour reconditionner le site. Pour l’instant, seules 32 personnes y travaillent. A terme, elles seront 300 et elles assembleront 400 bus par an, en 2×8. Attila Molnár, le maire de Komàrom, se dit sans doute que c’est déjà ça. C’est le premier site en Europe continentale du constructeur (déjà présent en Grande-Bretagne via son partenaire Alexander Dennis.) De quoi lui permettre de répondre aux appels d’offre publics européens. Isbrand Ho, de Byd Europe, était il y a un mois à Beauvais (où le constructeur chinois va bâtir son second site.)

Sur le panneau derrière les officiels, on peut lire « Electric Truck & Bus ». On distingue des silhouettes de camions électriques à droite. Faut-il en déduire que des utilitaires moyens électriques sont également prévus ? On entrerait alors dans une deuxième phase de déploiement. Les constructeurs européens ont intérêt à se réveiller, car les Chinois ne se contentent plus d’exposer dans les salons…

Source :
Byd

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Byd ouvre une usine en Hongrie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Au moins cela crée des emplois en Europe…

wpDiscuz