Accueil Legislation Fermeture des voies sur berge à Paris : malgré un avis défavorable...

Fermeture des voies sur berge à Paris : malgré un avis défavorable la Maire continue

186
29
PARTAGER

La Mairie de Paris a décidé de fermer les voies sur Berge rive droite (dite voie Georges Pompidou) pour la transformer en voie piétonne. La commission d’enquête publique vient de rendre un avis défavorable pourtant, on s’entête à la Mairie.

Il y a quelques jours, la commission d’enquête à rendu son rapport sur l’utilité publique de la « piétonnisation » des voies sur berges rive droite. Selon ce rapport, en fermant la voie Georges Pompidou, la Mairie va reporter un trafic plus conséquent qu’estimé (plus de 43 000 véhicules/jour juste sur ce tronçon) à la fois sur les quais hauts qui seront alors congestionnés, mais aussi sur des rues parallèles dans différents arrondissement, augmentant alors les bouchons à différents endroits.

Cela, la mairie l’occulte car le périmètre de l’étude municipale ne prend en compte qu’une zone limitée autour de la voie sur berge pour affirmer que le report de trafic ne sera pas gênant. La commission d’enquête parle tout de même de 30% à 50% d’augmentation du temps de parcours sur les quais hauts avec la pollution supplémentaire que cela engendre. Outre cela, il semble que la voie rive droite rendue piétonne ne sera pas des plus accueillante. Selon la commission d’enquête, la Mairie pourra engazonner 1500 m2 de surface et planter 25 arbres fruitiers. Cela peut paraître beaucoup mais c’est 3% de la surface récupérée (4,5 ha).

En clair, les piétons pourront se balader sur…une route coincée entre la Seine et un mur (avec des platanes à certains endroit il faut le dire). Il faut aussi signaler que les tunnels des Tuileries et Henri IV ne pourront pas être empruntés (on voit mal l’intérêt pour des piétons) mais devront être entretenus. Malgré tout cela, la Mairie fait front et continue le projet arguant du soutien des habitants, habitants qui râleront peut-être quand le trafic se reportera sous leurs fenêtres.

L’argument principal de la Mairie est que la suppression de la voie rive droite ne fera pas autant de report de trafic que cela car les gens prendront alors plus les transports en commun. Beaucoup de maires de villes périphériques de Paris estiment que ces décisions devraient être prise en concertation. Pas sûr qu’ils soient entendus. Fermée pour l’opération Paris Plage, la rive droite ne devrait donc pas rouvrir à la circulation.

Source  Enquête d’utilité via Le Monde, Le Figaro, illustration : Wikimedia

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Fermeture des voies sur berge à Paris : malgré un avis défavorable la Maire continue"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

« les gens prendront alors plus les transports en commun »
Nous parlons des Français 🙂
Un des peuples les moins disciplinés et propres (moteur qui tourne sur le parking, stationnement sauvage, poubelles qui traînent sur les trottoirs…).
Le civisme et le savoir-vivre se perdent de plus en plus dans notre pays.

Je m’attends à une avalanche de critiques mais j’assume 🙂

miké
Invité

Je vis à Berlin, c’est pire.

Invité

Si il faut reconnaitre que les Francais sont d’une maniere generale peu disciplines, je te prie de voyager (et je ne parle pas en touriste, mais de vivre dans d’autres pays).
Comme dit dans l’autre commentaire, ce n’est pas mieux en Allemagne (cela depend aussi des villes). Pour avoir vecu (et vivant toujours) a l’etranger, jusqu’ici, seuls les Croates ont ete mieux que nous.

myl
Invité
Le pb des TC… c’est que c’est toujours ceux qui ne les prennent pas/peu qui les trouvent très bien: Le métro, intra muros, c’est bien le seul truc qui fonctionne à peu près. Au delà, les RER/Transilien et leur réseau tombent en ruine. C’est simple, la surprise dans une semaine, c’est quand tout s’est bien passé une journée complète! Si on n’a pas eu une merde le matin, on en aura une le soir et inversement! S’il fait trop chaud ou trop froid, c’est les rails qui s’dilatent ou les aiguillages qui gèlent et on est quasi certain de cumuler… Lire la suite >>
pcur
Invité

Je dirais exactement le contraire…c’est surtout ceux qui les prennent jamais qui les critiquent. Mais je reconnais tout à fait que le réseau francilien a de grosses faiblesses en dehors de Paris principalement en raison d’investissements bien trop insuffisants et d’une chaîne de prise de décision incroyablement complexe (STIF, région, inter communalité, ville de Paris, RATP, SNCF…)

Christophe
Invité
@myl Il y TC et TC et on ne peut pas faire une généralité. Je prends le train très régulièrement pour le boulot parce que c’est plus pratique, plus confortable, plus sûr, moins fatiguant et plus fiable ! Par contre contrairement à ce que vous indiquez ces trains ne sont pas archi subventionnés. Il m’arrive aussi de prendre des TC subventionnés (TER et TC urbains) et la plupart du temps quand il y a un souci, un humain en est responsable et dans 99 % des cas ce n’est pas un employé du transporteur (suicide, signal d’alarme tiré, voyageurs avec… Lire la suite >>
Will
Invité

Sinon j’ai vu un article disant que la vitesse moyenne sur les voies sur berges serait de 17 et 24 km/h suivant la rive, soit moins que la vitesse d’un vélo électrique.
Paris fait entre 10 et 12km de diamètre, ça fait 1/2h en vélo 😀

Invité

Ca fait nettement plus des que tu respectes les feux et la signalisation…

Will
Invité

@lolman77 en l’état oui, mais avec quelques belles artères cyclables comme sur les bords du Rhône à Lyon, tu traces. Il faut imaginer un amménagement urbain complètement différent. Avec des tas de vélos cargos aussi. De l’herbe, du silence, un air moins pollué…

@Fred21 ouaip’, j’ai pris intramuros, sans les 2 grands parcs à chaque bout.

Bien sûr des banlieusards arrivent de plus loin, mais idem, il faudrait des artères cyclables rayonnant autour de Paris.

Boncoin
Invité

Faire du vélo l’avenir de la circulation ça en dit long sur l’idée de progrès par certains et la vision très parisiano-centrée de ce mode de locomotion 😀

Faudra que l’on m’explique comment que l’on fait :
1) lorsqu’il pleut, neige ou vente fort
2) lorsqu’il faut transporter des affaires conséquentes
3) lorsqu’il y a des dénivelés conséquents à parcourir sur plusieurs kilomètres

Pour l’heure, le vélo est un outil complémentaire, non de substitution (et je doute qu’il le devienne car tout le monde n’a pas la ‘chance’ de vivre à Paris).

Christophe
Invité
@Boncoin Je serai curieux de savoir quelle est l’occurrence de survenue des problèmes présentés comme rendant impossible l’utilisation du vélo comme moyen de transport : 1) lorsqu’il pleut, neige ou vente fort – la pluie ne dure pas éternellement et avec les radars météo on a maintenant une bonne prévision de la pluie dans l’heure de quoi bien organisé son déplacement à vélo – la neige et le vent fort sont encore moins fréquents que la pluie – ma compagne va en 2 roues au boulot depuis maintenant 8 ans (après avoir revendu sa voiture) et il n’y a qu’une… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
1) lorsqu’il pleut ou neige (ou qu’il fait chaud), on s’habille en conséquence, c’est tout. 2) Pour l’armoire normande, je ne sais pas (et en transport non plus, d’ailleurs), mais entre les sacoches, les paniers de guidon ou un sac à dos, on peut se débrouiller pour transporter pas mal de choses. il existe des remorques pour vélo, aussi. Dans les pays nordiques, ils arrivent à s’organiser et à ramener les courses et/ou les enfants de l’école, alors pourquoi pas vous ? 3) Le vélo à assistance électrique permet de vous aider à monter la côte un peu raide sans… Lire la suite >>
Boncoin
Invité
@Christophe @Beniot9888 Merci de prendre le temps de me répondre. J’entends bien que certains accomodements peuvent pallier aux complications que j’énonce. Mais honnêtement, croyez-vous que du fait d’une ondée je puisse téléphoner à mon supérieur et lui annoncer que je vais être contraint de reporter mon arrivée sur le lieu de travail mais que promis j’arrive dès le premier rayon de soleil? Pas sûr que l’argumentation tienne et j’avoue que je ne m’y risquerai guère… Tout le monde n’a pas le loisir de choisir ses horaires de travail en fonction des caprices météorologiques. De plus, lorsque les distances s’allongent de… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Boncoin Vous dites « moi comme nombre de mes collègues qui sommes de la campagne et qui travaillons en ville », juste une petite question pourquoi habitez-vous à la campagne alors que vous travaillez en ville ? « Si on encense le vélo électrique pourquoi devrait-on critiquer la voiture électrique en ce cas? » tout simplement pour des questions de : 1/ place, dans l’espace de stationnement d’un VE je gare 10 vélos, 2/ encombrement de la ville, dans l’espace requis pour faire circuler un VE je fais rouler au moins 6 vélos, 3/ bruit, au-delà de 50 km/h le VE n’a pas d’avantage… Lire la suite >>
Will
Invité
C’est là que notre avis diffère : Je trouve que le vélo (+TC) devrait être la base, et la voiture le complément (surtout dans les grandes villes), bien sûr ça parait compliqué puisque depuis un siècle on fait l’inverse, les villes s’étalent à cause de l’addiction au pétrole et de la spéculation immobilière. Et quand je pense vélo, je pense en même temps à un changement sociétal. Sauf contrainte réelle (clients, travail d’équipe… auquel cas tu réserveras une auto électrique autonome), le boss ne devrait pas faire une jaunisse si tu arrives en retard à cause de la pluie, au… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Will Ton post est fort intéressant. Concernant ton cas personnel, combien te coûte ta voiture par an ? Si tu mets ce montant dans un loyer urbain qui permettrait de t’en passer (loyer ou achat plus cher, ce qui reste à démontrer dans certaines villes où la périphérie est plus chère que l’hypercentre parce que plus recherchée !), cela est-il jouable. Si je prends mon cas personnel, depuis 8 ans ma compagne n’a plus de voiture. Pour ma part, il m’arrive de me servir d’une voiture à titre professionnel, c’était jouable de ne pas en avoir une tant que le… Lire la suite >>
K1K1
Invité

Paris fait 35Km de diamètre (en gros), pas 10 ni 12.

Fred21
Invité

Le périphérique fait 35 kms de circonférence (et non diamètre) pour un Paris (ovale) de longueur est-ouest à 18 kms et nord-sud de 9,5 kms

gigi4lm
Invité

La longueur est ouest est comptée avec les bois de Boulogne et Vincennes. Le périphérique est pratiquement circulaire.

Francois
Invité

Hidalgo a été élue pour pourrir la vie des automobilistes, elle pourrit la vie des automobilistes, au moins elle tient ses promesses. 😉

Ces histoires vont embêter (pour être poli) les banlieusards ? Ils ne votent pas à Paris donc elle n’en a rien à faire, fin de l’histoire !

ART
Invité

C’est juste François en effet.

C’est marrant de voir céclore partout ces articles à charge sur cette histoire de fermeture des voies sur berges ! Il aurait peut-être fallu se réveiller il y a 15 ans sur le début de la politique autophobe et des radars de l’autre Sarko, maintenant droite ou gauche, tout le monde l’a profond !

Pedroj
Invité

L’autre jour en revenant d’une soirée electro hardcore j’ai eu un tres bon trip sur ces voies sur berges avec le levée de soleil… Laissez au moins ca le matin quand Paris est belle! surtout en descente smooth de MDMA que c’est sublime a fond sur cette route!!!

gigi4lm
Invité

Oui, mais c’est tout aussi sublime à pied !

Pedroj
Invité

Pas les meme sensations conduisant la tete par la fenetre en hurlant comme un dingue au petit matin encore bien loin dans sa tete !!!

beniot9888
Invité

Tu devrais éviter de conduire « en plein trip », quand tu es encore « bien loin dans ta tête » 🙂

ART
Invité

C’est pas toujours smooth la descente sous MD….

Christophe
Invité
Qui dit trafic dit réduction de vitesse donc réduction des nuisances sonores (le bruit étant fonction de la vitesse de circulation). Pour ce qui est de la pollution, ce ne sont ni les piétons, ni les vélos, ni les riverains le plus impactés. En plus pour les riverains, il y a des solutions pour réduire les nuisances : – menuiseries performantes (en plus cela améliorera l’aspect thermique), – ventilation double flux avec filtre HEPA permettant de réduire aussi les nuisances sonores du fait de l’absence d’entrées d’air sur les menuiseries (en plus cela améliorera l’aspect thermique). Pour ma part, je… Lire la suite >>
wpDiscuz