Accueil Général Fermeture des voies sur berge : « 40 millions d’automobilistes » sonne la révolte

Fermeture des voies sur berge : « 40 millions d’automobilistes » sonne la révolte

141
23
PARTAGER

La mairie de Paris est en guerre contre les automobiles et les automobilistes, responsables selon elle de tous les maux des Parisiens. Après avoir réduit certaines grandes artères, créé des quartiers verts ou autre, la mairie de Paris a décidé de s’attaquer aux voies sur berge en les fermant ou en y installant feux rouges, vélos et piétons. Mais la résistance s’organise. « 40 millions d’automobilistes » lance une pétition en ligne contre ce réaménagement.

Les voies sur berge font partie intégrantes de la ville de Paris depuis plus de 50 ans. Décidé au milieu des années 60 l’aménagement des voies sur berge a permis à des millions d’automobilistes de traverser plus rapidement la capitale et/ou de se rendre au cœur de la ville en gagnant de précieuses minutes. Las, la mairie de Paris ne l’entend pas de cette oreille et décide donc de balayer d’un trait de plume tout ou partie de ces voies rapides empruntées quotidiennement par plus des centaines de milliers de véhicules.

Forte de ses plus de 320 000 adhérents l’association de défense des automobilistes « 40 millions d’automobilistes » a donc décidé de passer à la contre-offensive et de mettre en ligne une pétition pour défendre l’existence actuelle de la voie Georges Pompidou (rive droite) et de la voie sur berge rive gauche. Point d’aveuglement partisan mais un argumentaire particulièrement étayé, chiffres à l’appui.

 Selon l’association, cette fermeture sur la rive gauche, et l’ouverture aux piétons et aux « circulations douces » est surtout un contre-sens écologique et social. En effet, les automobilistes qui empruntent les voies sur berge le font rarement de gaieté de coeur et ne prendront pas plus les transport en commun que maintenant. Ce sont selon l’association 40 000 voitures par jour qui se reporteront donc sur les quais, les rues adjacentes et très certainement le périphérique augmentant alors les embouteillages sur ces axes.

De plus beaucoup de personnes empruntant les voies sur berge en voiture viennent de la banlieue plus ou moins proche de Paris. Ces personnes ne sont pas sur une ligne de train, ou doivent opérer plusieurs changements pour se rendre sur leur lieu de travail, rendez-vous ou autre. Cette fermeture et « piétonnisation » augmenteront donc le clivage entre les parisiens intra-muros et les franciliens. Selon l’estimation de l’association les temps de parcours seront rallongés de 20% environ.

Des arguments qui se rajoutent à d’autres, avancés par des acteurs de la circulation parisienne inattendus comme AirParif. En effet selon une étude d’AirParif la circulation automobile des particuliers ne représente que 10% environ de la pollution aux particules fines. La plus grande partie de cette pollution étant importée (via l’atmosphère) et issue de réactions chimiques des polluants industriels, agricoles, mais également des sources surprenantes comme le chauffage au bois. L’automobile tant montrée du doigt ne serait donc qu’un chiffon rouge que l’on agite pour faire diversion ?

Du coté de la mairie de Paris, on considère que ce réaménagement profitera à tout le monde et on fait même le voeu pieu d’un « boulevard parisien moderne, et harmonieux, équipé de feux rouges, où cohabiteront piétons, circulations douces et voitures » (sic). Pour plus d’informations sur les projets de réaménagement vous pouvez suivre ce lien.

L’aménagement des voies sur berge prend même un tournant politique puisque l’ancien Premier Ministre François Fillon avait bloqué la décision de la mairie de Paris d’interdire la circulation sur une partie de la voie rive gauche, blocage très vite levé lors de l’alternance politique issu des présidentielles. Au milieu de tout cela on trouve les automobilistes accusés d’être les vilains de l’histoire et ayant l’impression d’être des parias.

Pour la pétition, c’est par ici via le lien.

Source : 40 millions d’automobilistes, Photo : Wikimedia

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Fermeture des voies sur berge : « 40 millions d’automobilistes » sonne la révolte"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
axsport92
Invité

Continuez comme ça !!! Et bientôt tous les commerçants mettront la clef sous la porte !!! Plein le cul des transports en commun !!!!!

DiZeL
Membre

Les commerçants ? J’habite en proche banlieue, j’ai parfois besoin de ma voiture pour aller dans Paris mais jamais pour aller chez un « commerçant ». Je ne vois vraiment pas ce que je pourrais aller acheter dans Paris qui justifierait que je prenne ma voiture. Au contraire les commerçants ont tout intérêt à voir se développer les quartiers piétons et agréables.

Ceux qui râle (et je les comprends) c’est ceux qui vont bosser en voiture, par confort ou par nécessité.

seb92
Invité

Dizel, c est bien connu personne ne fait d’achat a paris.

DiZeL
Membre

@seb92 : on va dire que je ne suis pas clair donc je réexplique : comme tout les banlieusards je fais certaines courses dans Paris mais pour tout ce qui pourrait nécessiter un coffre (bouffe, meubles ou autre) j’ai tout ce qu’il faut en dehors du périph.

caca
Invité

c’est trop drole !!! il faut acheter des voitures pour soutenir l’industrie mais il ne faut absolument pas les utilisées

ON EST DE LA M…E

axsport92
Invité

N’allez plus à Paris !!! Achetez sur Internet !!!!

Dédé
Invité

Utiliser sa voiture dans Paris…
Sérieusement…
Réfléchissez deux minutes…

Ce réaménagement est une excellente chose.
Les transports dans Paris sont de qualité plus que suffisante pour l’immense majorité des usages.

smotri
Invité

Enfin un commentaire plein de sens. Bravo.

lol
Invité
Pour les parisiens, il est certain que métro/tram/bus/vélib sont plus valables que prendre sa bagnole (si on n’a pas trop à transporter). Le pb c’est qu’il y a une vie au delà du périf! Et les transports de banlieue sont en dessous de tout… un ticket à l’unité pour la famille coute bien plus cher que prendre sa voiture. Paris va devenir une sorte de ville musée, l’habitat réservé aux riches… et je n’ai pas voté Hollande pour permettre aux khmers verts de donner de la voix. Par ailleurs, en banlieue aussi (suffit d’avoir des zones pavillonnaires autour), le chauffage… Lire la suite >>
greg
Invité

+1lol.
Utiliser les transports en commun intra muros, cela va(si l´on met de coté la surcharge, les agressions et la saleté).
Mais il y a des dizaines de milliers de personnes qui vivent hors de la ville pour venir y travailler…

DiZeL
Membre
@lol : c’est quoi ce que tu appelles « en dessous de tout » ? Les transports en communs sur les trajets banlieue / Paris sont exceptionnels et a un prix bien loin de leur coup réel. Je sais que ce n’est pas dans les habitudes françaises d’apprécier ce que l’on a, mais faut ouvrir un peu les yeux et comparer avec les autres capitales. Comparer vraiment, hein, pas juste lire 3 statistiques. Le gros problème (mais là on sort du sujet) c’est les sur les trajets banlieue / banlieue. Ca oui c’est la merde et je doute que le Grand Paris… Lire la suite >>
François
Invité

« La mairie de Paris est en guerre contre les automobiles et les automobilistes »
Et le sinistre du dégraissage productif, issu de la même majorité, veut sauver PSA. Cherchez l’erreur!

wpDiscuz