Accueil Mercedes V8 Supercars 2016 : bye bye Mercedes

V8 Supercars 2016 : bye bye Mercedes

195
2
PARTAGER

La nouvelle est tombée : en 2016, le team Erebus utilisera des Holden en V8 Supercars. C’est donc la fin de l’aventure pour les Mercedes E63 AMG. La victoire de Will Davison à Barbagallo n’a pas été suffisante pour convaincre la firme à l’étoile.

Tout commence pourtant très bien. Erebus est une écurie qui aligne une Mercedes SLS AMG en championnat australien de GT. A l’automne 2012, elle songe à s’offrir une écurie de V8 Supercars (en l’occurrence, Stone Brothers.) S’en suit des négociations dignes de l’ONU. Erebus, Mercedes Australia et le V8 Supercars tentent de convaincre la maison-mère de badger la voiture. Ford et Holden prévoyant de partir à moyen-terme, le V8 Supercars a besoin de nouveaux constructeurs. Accessoirement, la série rêve d’aligner des grosses berlines européennes (pour dépoussiérer son image.)
2013 est l’année de la lune de miel. Mercedes sponsorise trois E63 AMG. Le soutien des Allemands est très visible. Ainsi, Maro Engel (venu du DTM) est parachuté en V8 Supercars. Le team GT reçoit une deuxième SLS AMG avec des participations aux 12 heures de Bathurst et à la course GT de Macao (avec des pilotes comme Mika Hakkinen ou Bernd Schneider.) Erebus peut même s’offrir brièvement une structure F3. Malheureusement, les E55 sont complètement à l’arrêt.
Erebus perd son imprimatur pour 2014. Le manque de résultat et la personnalité de la patronne, Betty Klimenko, en sont sans doute la cause. Mercedes se contente de l’autoriser à utiliser ses voitures, point. Engel est remplacé par Will Davison, qui offre un premier succès au team. Le je-t’aime-moi-non-plus entre Erebus et Mercedes se poursuit en 2015. Davison offre un second succès à l’équipe.

A l’automne 2015, Klimenko laisse entendre qu’elle n’est pas mariée à Mercedes. Si les Allemands veulent poursuivre, qu’ils le fassent savoir (en joignant un chèque à la missive.) Faute de réponse sonnante et trébuchante, Erebus s’offre donc des Holden préparées par Tom Walkinshaw.
C’est un semi-échec pour le V8 Supercars. Des trois constructeurs arrivés récemment (Nissan, Volvo et Mercedes), seul Nissan est encore impliqué. Ford et Holden forment toujours la quasi-intégralité du plateau et il n’y a pas de solution viable pour compenser leur retrait annoncé.

V8 Supercars 1

Crédit photos : Erebus

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "V8 Supercars 2016 : bye bye Mercedes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Doeds
Invité

A quel moment Volvo s’est désengagé? J’ai du louper un épisode.

klm
Invité

Nissan et Volvo sont toujours engagées.

wpDiscuz