Accueil Actualités Entreprise Takata : plan de sauvetage des constructeurs démenti

Takata : plan de sauvetage des constructeurs démenti

56
0
PARTAGER

Alors qu’un article paru dans la presse japonaise en début de semaine laissait entendre que des constructeurs japonais étaient actuellement en pourparlers en vue de créer une alliance  pour prendre en  charge une partie du coût colossal généré par les rappels des airbags défaillants de Takata , le président de l’Association des constructeurs japonais (JAMA), Fumihiko Ike, vient de démentir qu’un plan de sauvetage de l’équipementier était à l’étude.

« De tels projets ne sont  pas envisagés à l’heure actuelle« , a ainsi déclaré Fumihiko Ike, également président du conseil d’administration de Honda, principal client de Takata. Des propos qui font suite aux affirmations de la presse japonaise selon lesquelles les constructeurs japonais étudiaient la possibilité d’un apport de fonds à Takata, via un investissement direct, l’étalement sur plusieurs années des compensations financières de rappels de véhicules et le report sine-die des demandes de baisse de tarifs des équipements.

« Nous n’avons pas connaissance d’un tel projet et nous n’avons à l’heure actuelle rien à annoncer« , avait réagi pour sa part Takata dans un communiqué, sans toutefois convaincre les investisseurs. L’équipementier avait en effet tempéré ses propos en ajoutant : « s’il advenait que nous devions rendre public quelque chose, nous le ferions dans les meilleurs délais« . Laissant ainsi la porte ouverte à de nombreuses suppositions.

Mardi, Nissan avait indiqué pour sa part qu’il n’envisageait pas d’offrir un support financier à Takata. Emboitant ainsi le pas à Honda dans le démenti concernant un éventuel plan de sauvetage des constructeurs japonais. « Rien n’ a été décidé. Nous ne pouvons rien faire de plus en ce moment » a quant à lui ajouté Hiroto Saikawa, directeur de la compétitivité de Nissan et numéro deux du constructeur, s’adressant aux journalistes lors d’un meeting industriel. Le groupe souhaite examiner le déroulement des opérations de rappel avant toute éventuelle action.

Sources : AFP, Reuters, JAMA

Crédit Photo : Takata

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz