Accueil Général La survie de Takata remise en question

La survie de Takata remise en question

75
3
PARTAGER

Deux affaires alimentent depuis des semaines les colonnes des médias du monde entier : l’affaire VW et l’affaire Takata. Concernant le fournisseur japonais, dont on vient d’apprendre qu’il risque jusqu’à 200 millions de dollars d’amende, c’est désormais de sa survie pure et simple dont il est question.

Airbags, ceinture de sécurité, sièges enfant, composants électroniques, etc : l’équipementier japonais n’a pas tous ses œufs dans le même panier. Mais l’affaire dite des airbags explosifs pourrait faire craindre le pire à la firme japonaise et ses salariés.

Son plus gros client Honda a déjà confirmé cesser d’équiper ses véhicules avec les airbags jusqu’ici fournis. Quelques heures plus tard chez Mazda on annonçait également ne plus se fournir avec ses airbags contenant du nitrate d’ammonium (les ingénieurs pensent que le nitrate d’ammonium peut être une des causes à l’origine des explosions mais continuent leurs recherches). Les responsables de Mitsubishi et de Subaru étudient aussi la prise d’une décision allant dans le même sens devant prochainement le confirmer de manière officielle.

Le calice jusqu’à la lie enfin puisque Akyo Toyoda, le patron de Toyota, a officiellement déclaré que ces « gonfleurs d’airbags de Takata à base de nitrate d’ammonium ne seront plus utilisés »  poursuivant que concernant les « autres types de gonfleurs nous examinerons au cas par cas ».

Ces derniers jours le titre de Takata n’a cessé de plonger en bourse. Les analystes du secteur envisagent maintenant la possible disparition de l’équipementier. Takata doit bientôt livrer ses résultats trimestriels. L’équipementier a aussi confirmé ne plus utiliser ce gaz ce d’ici à la fin de l’année 2018. Trop tard ?

Source : Reuters et Automotive News Europe.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La survie de Takata remise en question"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
crash71100
Invité

C’est logique, une entreprise ne peut pas tenir après un tel scandale qui a fait des victimes

Uberalles
Invité

Bizzaremmenit ici nca n’a l’air d »émouvoir persone aux vues de commentaires… L’entreptise n’est pas allemande..

wizz
Membre
Ce n’est pas comparable Takata avait développé une technologie, et avait vendu telle quelle, avait présenté aux autorités ses airbags tels qu’ils sont. Une dizaine d’années plus tard, il s’avère que la technologie n’était pas parfaite, vieillit d’une manière non prévue, est dangereuse… Takata n’avait pas présenté aux autorités un modèle A, et vendu aux gens un autre modèle B . VW avait conçu une technologie qu’il sait insuffisante pour répondre aux normes. VW sait qu’il y a d’autres technologies capable de répondre aux normes, mais avait préféré faire le radin. VW présente leurs moteurs fonctionnant d’une certaine manière devant… Lire la suite >>
wpDiscuz