Accueil GP2 GP2 2016 : Antonio Giovinazzi chez Prema

GP2 2016 : Antonio Giovinazzi chez Prema

97
0
PARTAGER

Devinette : sachant qu’Antonio Giovinazzi a participé au test « DTM junior » d’Audi fin 2014, qu’il a disputé une course de DTM en 2015 (avec Audi) et qu’il est revenu au test « DTM junior » d’Audi fin 2015, où part-il après la F3 ? Si vous avez répondu « en GP2 », bravo.

Ainsi, d’aucun pistaient Giovinazzi du côte d’Ingolstadt. Son départ vers le DTM semblait acquis. Sa présence aux tests collectifs du GP2 (avec Carlin) avait l’air d’une fausse piste. Pourtant, point de Giovinazzi parmi les pilotes 2016 d’Audi en DTM.
Son arrivée chez Prema étonne d’autant plus que « Gio » sort de deux saisons de F3 avec Carlin. Sean Gelael, dont le père est le manager de l’Italien et le grand-père, le principal sponsor, prendrait le chemin de Campos. Faut-il croire que 2016 sera l’année de la rupture entre Giovinazzi et la dynastie Gelael ?

Rappelons brièvement son parcours. Depuis 2012, le deal est simple : l’écurie qui veut Giovinazzi doit également embaucher le peu véloce Gelael. En contrepartie, papy Gelael (franchisé KFC pour l’Indonésie) finance l’écurie. Le duo débute en Formula Pilota China, avec Eurasia et l’Italien s’impose d’emblée.
En 2013, ils déménagent en Europe et s’attaquent à la F3, avec Double R. Giovinazzi termine 2e d’un British F3 très déplumé. En 2014, c’est le transfert chez Carlin.
Avec deux victoires, « Gio » pense avoir fait le tour de la discipline. Mais Trevor Carlin le convainc de tripler, afin de coacher les nombreux débutants de l’équipe. En parallèle, Audi s’intéresse à lui et veut l’attirer en DTM. En F3, Giovinazzi domine le début de saison, mais il termine à une décevante 2e place.
Giovinazzi et Gelael retrouvent Eurasia pour une manche d’Asian Le Mans Series, à Buriram. Ils y imposent leur Oreca-Nissan LM P2.

Pilote rapide, mais ayant tendance à céder au trac, Giovinazzi souffre surtout d’une discrétion maladive. Il a pris l’habitude des tournées indonésiennes de KFC avec un fiston Gelael qui monopolise le micro… S’il croit à son avenir en monoplace, l’Italien va devoir gagner en charisme.

Crédit photo : Volkswagen

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz