Accueil Audi Scandale VW : Martin Winterkorn démissionne

Scandale VW : Martin Winterkorn démissionne

163
47
PARTAGER

Il n’aura pas tenu bien longtemps dans la tempête. 24 heures après avoir présenté ses excuses pour le scandale des émissions polluantes de certains diesel, le PDG de VW renonce donc à ses fonctions à quelques jours d’une prolongation présumée de 2 ans.

Pur produit de l’industrie métallurgique allemande, Martin Winterkorn est entré chez Audi en 1981 en tant qu’assistant du patron de la qualité et a gravi un à un les échelons des postes de directeur au sein de l’empire Volkswagen jusqu’à devenir en 2007 calife à la place du calife. Remplaçant Bernd Pischetsrieder à la tête du groupe tout entier, adoubé par Ferdinand Piëch himself, il atteint le sommet de la pyramide et devait voir son contrat renouvelé ce vendredi jusqu’en 2018 (année de ses 70 ans NDLA).

Malheureusement pour lui, l’homme qui a fait du groupe VW ce qu’il est devenu en 8 ans n’a pas pu attendre vendredi. Sans doute pour lancer un contre-feu et sauver ce qui peut encore l’être au sein du groupe, il a offert sa « tête » sur un plateau suite aux révélations de ces derniers jours. Est-ce que ce sera suffisant ? Le nom de son successeur n’est pas encore connu mais ce dernier aura fort à faire pour gérer la crise qui ne fait que commencer pour VW. Le nom de Matthias Müller (PDG de Porsche) est souvent évoqué.

« Je suis choqué par les événements de ces derniers jours. Par dessus tout, je suis médusé qu’une fraude d’une telle ampleur fut possible dans le groupe Volkswagen. En tant que PDG j’accepte mes responsabilités pour les irrégularités qui ont été trouvés sur les moteurs diesel et j’ai par conséquent demandé au Conseil de Surveillance d’accepter ma démission (…) Je fais cela pour les intérêts de la compagnie même si je ne me suis rendu coupable d’aucune faute ».

« Volkswagen a besoin d’un nouveau départ, ainsi qu’en terme de personnes. J’ouvre la voie pour ce nouveau départ avec ma démission ».

Avec la crise de gouvernance entre Piëch et Winterkorn ainsi que des ventes en Asie loin d’être au beau fixe, ce nouvel épisode fragilise un peu plus le colosse de l’industrie automobile.

Source et illustration : VW

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "Scandale VW : Martin Winterkorn démissionne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rubinho
Invité

Un PDG qui prend ses responsabilités et qui ne s’accroche pas coute que coute, c est rare.
Après c’est surement l’arbre qui cache la forêt, je me suis tjs demandé comment les allemands pouvaient afficher ces taux de CO² … Un exemple ancien, meme si pas en diesel, me vient en tete quand la Mini Cooper S et la 207 RC partageaient le meme moteur : la mini avait zero de bonus/malus et la 207 un malus…

Hamham
Invité

C’est sûrement une question de poids et de réglages moteur

SGL
Invité

@rubinho, il ne s’accroche pas mais ça pousse derrière ! 🙂

Lo
Invité

Moi ça m’énerve d’entendre que « prendre ses responsabilités » = démissionner.
Non prendre ses responsabilité c’est d’abord gérer la merde plutôt que de la laisser aux autre!

Olivier
Invité

Je suis bien d’accord… Une prolongation de son contrat de 6 mois pour gérer la merde aurait été pertinente. Le souci pour celui qui va le remplacer, c’est qu’il va s’en prendre plein la figure quoi qu’il fasse…

DiZeL
Invité

Non justement. A ce niveau là, les patrons sont avant tout des fusibles, prêts à dégager en cas de gros pépin. Le nouveau boss peut sortir tout un beau discours sur les erreurs du passé, les projets pour l’avenir… Ca rachète une virginité à la boite pour pas cher et c’est reparti comme en 40 !

automania
Invité

heuuu la Rubinho sa démission n’est en aucun cas un geste noble… il a été poussé à la porte manu militari par les actionnaires… faut pas pousser non plus, la blague va couter des milliards à VW et la marque va mettre des années à retrouver son niveau de compétivité.

wizz
Membre
Pas de triche. Juste le miracle du stop & start sur le test d’homologation La Mini Cooper S 1.6 Prince a le Stop & Start, mais la 207 THP n’en avait pas. Chez PSA, ce moteur 1.6 THP a la fonction S&S que depuis très récemment. http://www.carmagazine.co.uk/car-reviews/mini/mini-cooper-s-gains-stop-start-2007-review/ http://www.car-engineer.com/fr/files/2012/12/NEDC.png . Le test d’homologation dure environ 20 minutes. Les moments où la voiture est à l’arrêt vaut environ 1/4 de la durée totale. Couper le moteur au lieu de le laisser tourner au ralenti, c’est toujours ça de pris Puis pendant le test, il est demandé par moment de rouler à vitesse… Lire la suite >>
Labradaauto
Invité
Qu’en est-il de la pompe de DA, lorsqu’elle est mécanique ? durant le test quand la DA est électrique, est-elle déconnectée elle aussi ? je suppose. t’as , tu auras du boulot pour convaincre ce monde hostile à l’auto, le même qui réclame plus de puissance, de longévité, de faibles coÛts, et de l’air pur Quand on sait comment fonctionne une mécanique, ce qu’on voit aujourd’hui est déjà génial ! fantastique ! quand on voit le rendement des moteurs diesels à présent . On leur bouche quand même l’échappement pour afficher des 180 et bien plus . j’allucine de voir… Lire la suite >>
Jalopn1k
Invité

Tout ça suppose que le THP en question ne soit pas en panne..

En possédant un, je peux te dire que c’est une supposition optimiste!

DiZeL
Invité

Apparemment le ministre des transports allemand était lui aussi au courant. Les têtes n’ont pas fini de tomber.

crash banditcoot
Invité

ce qui est sur, l’argument de l’entretien des catalyseurs moins couteux que les hdi repose sur des mensonges!!! moins poluant, pas besoin de produit à mettre dans le catalyseur type cérine ! il est beau argumentaire!!! marre de la technologie allemande basée sur les non-dits et le mensonge!!!!! maintenant s’ils font pareille avec les crashtests ….

alfa155
Invité

Au moins lui assume les erreurs même si il n’y est pour rien.
Donc maintenant, vendredi on aura déjà un début de réponse si oui on non Vag rachète Red Bull.

pedro4
Invité

moi j’ai la reponse
Attention

Non

Carlos Ghost
Invité
Donc, Tintin Corne d’hiver démissionne de WW en chouinant comme un Ghosn qu’il savait rien. Ça c’est du patron qui connaît sa boîte, hein ! Qu’il ait ignoré que le chauffage de la guitoune du concierge de Wolfsbourg était en panne, soit. Mais pour cette arnaque majuscule… raconte ça à un cheval de bois et il te fout un coup de sabot ! « On arnaquait mais je savais pô » : façon élégante de refiler le bébé comme Ghosn à Pelata. Surtout que la justice américaine, un peu plus énergique (Dodo le Saumâtre peut en témoigner) que la justice allemande quand elle laissait courir… Lire la suite >>
Pat
Invité

Comment l’auteur peut-il ecrire « Sans doute pour lancer un contre-feu et sauver ce qui peut encore l’être au sein du groupe, il a offert sa « tête » » ?????

S’il cet escroc avait voulu sauver son groupe, il aurait pu commencer par ne pas arnaquer les millions de clients qui pensaient naivement que ses produits étaient les meilleurs.

Le fait que les actionnaires est – semble t-il – fortement poussé pour qu’il demissionne donne un indice supplémentaire sur son aviditée.

lym
Invité

C’est une boite allemande et on ne fait rien sans l’aval du chef, qui va demander celui de son chef etc… Et ça remonte la pyramide comme nulle part ailleurs, voire tout en haut pour les décisions risquées/stratégiques. Tricher donnait un avantage stratégique face aux concurrents et était particulièrement risqué, on le voit bien.
Chacun se fera donc son idée, l’aveu si rapide milite aussi sur le fait qu’il n’y a pas eu besoin de faire une enquête interne: Le PDG savait.

Pat
Invité

Bien vu sur la vitesse de l’aveu qui montre en effet qu’une enquête interne n’a pas été necessaire. dire que cet escroc va repartir avec 60 millions !

Carlos Ghost
Invité

Pas au courant… je n’arrive pas à y croire.

Et si c’est vrai, c’est la preuve qu’il ne contrôlait pas aussi bien que ses communicants le trompettaient.

Bon, il va partir avec 60 bâtons. C’est nettement mieux que le chômage qui menace ses ouvriers.

Pat
Invité

« Winterkorn et VAG indiquent qu’il n’était pas au courant » >> Non mais sans blague ? Comment VAG a pu traphiquer 11 000 000 voitures sans que VAG soit au courant ?

Pas une petite idée ?

Indice : ce ne sont ni les ouvriers hongrois qui ont imaginés ce plan machiavelique, ni le chef du service commercial, ni celui du département moteur qui aurait – sans doute – aimé avoir les millions supplementaires pour faire grater un peu plus ses ingenieurs,

Alex87f
Invité

Quand bien même il aurait été au courant (et vu comment l’information circule dans les grandes sociétés, il n’est pas impossible qu’il ait effectivement ignoré ce qui se tramait), il n’a rien à gagner à avouer avoir été au courant.

S’il faisait cela, il offrirait sa tête aux procédures judiciaires, détruirait (encore plus) l’image de VW et ferait de cette histoire le plus grand scandale de l’histoire de l’industrie automobile.

Notre société ne récompense pas l’honnêteté et l’aveu de culpabilité..

lym
Invité
Surtout que tout va dans le sens de la manipulation et que personne, surtout dans une boite teutonne ou le « jawohl herr general » règne toujours comme nulle part ailleurs, n’aurait pris ce risque sans un aval hiérarchique qui n’a pu que remonter la totalité des étages jusqu’à l’ensemble de la direction du groupe vu les risques encourus en cas de découverte. Les dates/obligations/image de marque de VW aux USA n’ayant rien à voir avec celle qui prévalait chez nous car restée au niveau « voiture du peuple », ce qui obligeait à contenir les tarifs. Tout milite pour une tricherie parfaitement calculée.… Lire la suite >>
Lovehornby
Invité

Ca sent la vengeance de Piëch tout ça…

wpDiscuz