Accueil Actualités Entreprise London Taxi veut s’offrir une nouvelle usine

London Taxi veut s’offrir une nouvelle usine

73
1
PARTAGER

C’est un grand jour à Coventry, au siège de London Taxi. Li Shu Fu (fondateur de Geely) et Carl Peter Forster (néo-président de London Taxi) annoncent la construction prochaine d’un site.

Li compte investir 250 millions de livres (342 millions d’euros.) Une partie de l’argent proviendra de subventions publiques. Le futur site, prochaine du site actuel, sera dédié à la recherche, au développement et à la production des futurs « black cabs ». Notamment des véhicules hybrides et électriques. Sur 8,5 hectares, la nouvelle usine emploierait 1 000 personnes (contre 200 pour le site actuel) et serait capable de produire 36 000 véhicules par an (contre 3 000 aujourd’hui.)
Le « taxi propre » sera lancé fin 2017. Il possédera davantage de composants achetés localement (NDLA : alors que Geely avait imposé une ruineuse sinisation du TX4.) L’autre nouveauté, c’est qu’il sera exportés sur le continent (jusqu’ici, l’ex-SMA se chargeait des taxis à conduite à gauche), en 2018.

Ce qui est clair, c’est que London Taxi est au pied du mur. Son TX4 est trop cher et trop généreux en C02. En janvier 2018, Londres va durcir ses normes antipollution et le TX4 ne pourrait plus entrer dans le centre-ville. En prime, il fait désormais face à une kyrielle de rivaux, dont le très agressif Metrocab. Si LTC ne réagit pas, sa survit est menacée. D’ailleurs, il a déjà fermé brièvement en 2013.
Après, Li Shu Fu est un spécialiste de l’effet d’annonce. LTC dépend non pas de Geely Group (comme Volvo), mais de sa filiale Geely Auto (comme le constructeur éponyme.) Li songeait à utiliser le châssis du TX4 pour créer des voitures de luxe. Puis il avait évoqué la production de berline Geely à Coventry, chez LTC. L’investissement de 250 millions de livres semble disproportionné. Est-ce un simple coup de bluff, afin de hurler plus fort que Metrocab ? Existe-t-il vraiment un marché pour le « black cab » en Europe ? Ou bien est-ce que Li veut discrètement préparer les conditions de la production (et de la commercialisation) de berlines Geely en Europe ?

Source :
London Taxi

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "London Taxi veut s’offrir une nouvelle usine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pat d pau
Invité
Metrocab, ou l’hybride comme sur une I3. powertrain electrique et moteur pour recharger. Pour le 100% ville c’est le mieux.. ca evite de tomber en batterie seche pour n’importe quel motif. La solution Toyota est la meilleur pour les trajets ville et autoroute. Et le business model Autolib est le seul viable en 100% centre ville… La zoe n’y arrive pas et seule nissan vend un peu de VE grace aux USA ou les citoyens vivent bcp en maison vs Europe (CSP+) A quand un I3 de chez Peugeot en plus de leur systeme hydride air pour les trajet ville… Lire la suite >>
wpDiscuz