Accueil Cinéma Le nanar du samedi : l’invocation de Tata Sumo !

Le nanar du samedi : l’invocation de Tata Sumo !

159
1
PARTAGER

Que faire lorsque vous êtes cerné, avec votre dulcinée blessée dans les bras ? Réponse : invoquer le dieu du SUV pour qu’il fasse jaillir des Tata Sumo hors de terre ! Vous l’aurez compris, une scène aussi hallucinante, ça ne peut être que du cinéma indien

Chennakesava Reddy (alias C.K. Reddy) est un film d’Andhra-Pradesh (est du pays), tourné en 2002. Il faut donc parler de « Tollywood » et non de « Bollywood ». Mais quel que soit la région ou la langue, la trame de l’actionner indien de la vieille école ne bouge pas.

On a donc un héros moustachu, qui défend la veuve et l’orphelin, comme son père avant lui. Il finit par gêner un potentat local, qui envoi des nervis à ses trousses. En parallèle, le héros tombe amoureux d’une jeune fille naïve (qui s’avère être la fille/nièce/cousine du méchant.) Puis il repousse les nervis. Irrité, le potentat utilise des policiers corrompus pour jeter le héros en prison et les nervis kidnappent la fille. Mais le héros s’échappe (ou il est libéré) et ça va saigner !

Ici, on est donc à la scène de vengeance. Alors que les policiers pensent avoir cerné le fameux C.K. Reddy, il invoque les Tata Sumo :

Comme d’habitude, on retrouve avec bonheur les fondamentaux du cinéma indien : acteurs qui en font des tonnes, abus de Pento, absence totale de réalisme, zoomophilie, photo affreuse, etc. C’est ce mélange de kitsch, de manque de moyens et d’incompétence débridée qui font son charme. Le réalisateur V.V. Vinayak  y ajoute sa patte. Pour renforcer l’intensité, il montre une même séquence sous plusieurs angles. Sauf que faute de moyens (et d’un nombre suffisant de caméras), il aligne les différentes prises (d’où des problèmes de continuité.) Notez enfin le bruiteur fou, avec ses pistolets qui font des bruits de blasters de Star Wars.

Du reste, la scène de poursuite n’est pas hyper-spectaculaire. En même temps, les Tata Sumo millésime 2002 sont équipés d’un poussif 2,0l diesel atmo 68ch. Le conducteur du Maruti Gypsy de la police devait faire un effort pour rester derrière…

Bonus : au début du film, on nous présente les nervis . Pour racketter les braves gens, il font leur tournée à bord de Tata Sumo (à 0:50.) C’est curieux, ces véhicules ressemblent furieusement à ceux des alliés de C.K. Reddy…

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le nanar du samedi : l’invocation de Tata Sumo !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
polo
Invité

et pour les fans : le génial ,l’excellentissime BOMBAY TV : http://www.grapheine.com/bombaytv/

wpDiscuz