Accueil GP2 Auto GP et FA1 fusionnent

Auto GP et FA1 fusionnent

74
1
PARTAGER

L’Auto GP et la FA1 emploient tous les deux des Lola/Zytek ex-A1 GP. En 2015, les deux disciplines vont joindre leurs forces.

Pour rappel, l’Auto GP dérive du championnat italien de F3000.
Ex-numéro 2 d’Autodelta, puis d’Eurobrun, Pier-Luigi Corbiari vit que le championnat italien de F3 allait à vau-l’eau. En 1999, la F3000 imposait un nouveau châssis aux concurrents. Corbiari vit qu’il y avait une opportunité : il créa ainsi le championnat italien de F3000, avec les anciens châssis de la F3000 « tout court ». La discipline séduisit les pilotes qui se plaignaient de l’escalade des coûts en « 3000 ». Il put même s’offrir des sorties hors de la péninsule. En décrochant un volant en F1 juste après son sacre (en 2001), Felipe Massa fit de la pub au championnat. Malgré tout, le plateau stagnait à une douzaine de concurrents (dont deux tiers de touristes.) En 2003, Corbiari passa le relais à Superfund. La concurrence était alors rude : GP2 (ex-F3000), FR 3.5, A1 GP et bientôt Superleague Formula et F2. En 2010, il reprit les anciennes Lola d’A1 GP et devint « Auto GP ». Comme il y avait pléthore de championnat, l’Auto GP fut forcer d’accepter un peu n’importe qui. D’où de gros cartons au départ. En 2012, elle tenta d’aligner son calendrier sur le WTCC, quitte à faire de ruineuse sortie extra-européenne. La faillite du championnat italien de F3 lui apporta des pilotes plus sérieux.

Le fait d’être toujours là en 2015 est déjà une belle réussite en soi. Le temps des gentlemen-drivers quadragénaires qui paniquaient au feu vert est terminé. L’Auto GP récupère désormais des espoirs qui manquent de budget ou d’expérience pour aller en GP2. Jusqu’à présent, il lui manquait un vrai calendrier. En 2014, les épreuves s’enchainaient au printemps, puis on passait à une course par mois à l’été, avant un trou de 2 mois jusqu’à la finale !

Auto GP 2

La FA1 est beaucoup plus récente. En 2013, l’équipement et les monoplaces de l’A1 GP sont vendues aux enchères. Henk de Jong racheta l’ensemble. Il eu alors envie de rencontres, avec pick-up (les ex-BRL V6), legend cars, les ex-A1 GP (devenues FA1) et surtout, de grands concerts le samedi soir. Les Acceleration Events. Le passage à la pratique fut plus laborieux. Après des tests, Beitske Visser, Ed Jones et Max Verstappen déclinèrent l’invitation. Il a fallu improviser. Seuls une poignée de pilotes jouèrent le jeu et faute de concurrents, une manche fut annulée. Nigel Melker (vu en GP3) fut un champion par défaut, suite au forfait d’un unique rival présent sur l’ensemble de la saison.
Par contre, l’ambiance était au rendez-vous avec le pitreries de David Hasselhoff, la présence d’anciennes gloires (Sabrina, les Vengaboys, Snap…) et des race queen à la pelle.

Acceleration Events

En 2015, Auto GP et FA1 vont fusionner. Du moins, le communiqué ne précise pas ce que la 2e va apporter à la 1ère. Ca a plutôt l’air d’un naufrage d’Acceleration Events. Faut-il comprendre que Azerti et Performance Racing, les deux préparateurs des FA1, vont participer à l’Auto GP ? Ou bien de Jong va-t-il se contenter de venir avec l’ex-vedette de K2000 et ses race queens sous le bras ? Au moins, cela signifiera que l’Auto GP sera la seule alternative au GP2 et à la FR 3.5.

FA1 2

Crédits photos : Auto GP (photos 1 et 2) et Acceleration Events (photos 3 et 4)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Auto GP et FA1 fusionnent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

Yo, et en attendant Villeneuve nous fait part de ses remarques intéressantes sur les F1 et notamment qu’elles sont beaucoup trop lentes… (oh, bah tiens..)

http://www.eurosport.fr/formule-1/saison-2015/2015/saison-2015-toro-rosso-pour-jacques-villeneuve-l-arrivee-de-verstappen-est-une-insulte-a-la-f1_sto4523313/story.shtml

wpDiscuz