Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

75
0
PARTAGER

Octobre, c’est un passage de témoin. Ce week-end, Les saisons d’Auto GP et de FA 1 s’achèvent, alors que la MRF 2000, plus précoce des séries hivernale, débute.

MRF 2000

La 3ème saison de la discipline indienne démarre… Au Qatar. Pour rappel, les MRF 2000 sont des Dallara Formulino (comme les Formel Masters) assemblées en Inde par JA Motorsport et motorisées par un 2,0l Renault.
Comme d’habitude, la MRF 2000 accueille surtout des seconds couteaux. Ryan Cullen (à pied depuis le retrait de Marussia du GP3) et Toby Sowery (champion 2014 de F3 Cup) sont, sur le papier, les plus rapides. Freddie Hunt et Mathias Lauda (fils de qui-vous-savez…) jouent les têtes d’affiche « pipoles » (ci-dessous.) Laura Tillett (ex-coach chez Caterham et ex-pilote de Protyre FR) et Dylan Young (vu en Formule BMW) replongent. Il faudra suivre les débuts de Pedro Cardoso et de Nikita Mazepin, prodiges du kart qui découvrent l’automobile. Jusqu’ici, les Indiens faisaient de la figuration. Ca pourrait changer cette saison avec Raj Bharath (ancien animateur de la Formula Masters China) et Tarun Reddy (champion 2014 de MRF 1600 et brillant participant de la Protyre FR.) Quant à Vikash Anand et Lee Kishav, probants en MRF 1600, ils doivent démontrer leur valeur à un plus haut niveau.

MRF 1

Sowery est l’homme du vendredi : meilleur temps des libres 1, meilleur temps des libres 2, pole et meilleur temps du warm-up !

MRF 2

Pour la course 1, on se croirait en F3 Cup ! Sowery est visiblement un ton au-dessus du lot. Cullen le suit au loin. Kyle Mitchell (vu il y a bien longtemps en Formule BMW Asia) sème un surprenant Lauda et s’envole vers le bronze.

Sowery ouvre donc le palmarès de la MRF 2000 2014-2015, devant Cullen et Mitchell.

MRF 3

6e de la course 1, Reddy se retrouve en pole pour la course 2. 2e sur la grille Mazepin reste 2e à la chicane, devant Lauda. Par contre, Sowery se fait doubler par Anand et il se retrouve 7e. L’Anglais s’attaque au Qatar par la face nord : il repasse Anand, double Cullen, puis Mitchell et il revient ensuite sur Lauda. L’Autrichien n’oppose guère de résistance et voilà Sowery 3e ! Mazepin le voit revenir à grandes enjambés. Heureusement pour lui, le starter agite le damier.

Reddy s’impose dans une voiture aux couleurs de l’Inde. Mazepin obtient son premier podium en automobile, devant l’ogre Sowery.

MRF 4

Le samedi, pour la course 3, Sowery est en pole. Mais Barath, 2e sur la grille, prend un meilleur envol. Ryan Cullen, lui, cède face à Mitchell, parti 5e. Le Sud-Africain s’en prend à Sowery, qu’il double. Ca ne bouge plus ensuite.

On obtient donc un podium assez étonnant : Barath vainqueur, devant Mitchell et Sowery.

MRF 6

A peine le temps de célébrer le podium que c’est déjà la course 4 ! Cette fois, Sowery contrôle Barath et Cullen conserve sa 3e place.

Sowery est donc le premier double-vainqueur de la MRF 2014-2015. Barath et Cullen l’accompagnent sur l’estrade. Prochain rendez-vous, dans un mois, à Bahreïn.

MRF 5

Auto GP

Fin de parcours pour l’Auto GP 2014, à Estoril. Le titre a été attribué il y a 2 mois, sur le Nürburgring. En plus, Michaela Cerruti (Super Nova) est forfait. Pour compenser le manque d’intérêt, l’organisateur rappelle Antonio Pizzonia, ex-pilote Williams et Jaguar et accessoirement, ancien vainqueur en Auto GP. Il sera chez Zele Racing, aux côtés de l’Angolais Luis Sa Silva (qui découvre la discipline.) Vittorio Ghirelli, champion 2013, remplace Cerruti. Par ailleurs, chez Euronova, le véloce Shinya Michimi est de retour.

Auto GP 1

Tamal Pal Kiss (Virtuosi UK) est le dernier poleman de 2014. Le Hongrois a déjà obtenu de nombreux podiums dans la discipline. Mais curieusement, il n’avait jamais été en pole.

Auto GP 2

Kiss domine la course 1. Une voiture de service s’invite sur la piste et le safety-car intervient. Au restart, il y a un contact entre Sa Silva et Francesco Dracone (Super Nova.) D’où un retour du safety-car.
Après ces interludes, Kiss reprend là où il en était. Derrière, Pizzonia est 2e, devant Pommer et Ghirelli. Le Brésilien loupe son arrêt aux stands. Pommer a des difficultés à passer les vitesses et Ghirelli en profite pour le doubler. Michimi, accusé de rouler trop vite dans les stands, est puni d’un drive-through. Cela permet à Pommer de sauver le podium.

Kiss s’impose et devient vice-champion 2014. Ghirelli est 2e et Pommer, 3e.

Auto GP 3

Le dimanche, l’Auto GP démarre après l’ELMS. D’où une course quasiment au soleil couchant. Avec la grille inversée, les derniers sont les premiers ! Le poleman Michele La Rosa (MLR 71) n’offre guère de résistance à Sa Silva et Michimi. Le Japonais passe devant. La Rosa et Francesco Dracone (Super Nova) se font doubler au fil des tours. Pizzonia les passent, puis Pommer et Kiss. Kiss passe le champion de F3 ATS, mais Pizzonia est trop loin.

Michimi s’impose lors de l’ultime course de la saison. Sa Silva est 2e et Pizzonia (le seul déjà monté sur un podium en Auto GP), 3e.

Auto GP 4

Kimi Sato (Euronova) reste à 221 points. Avec Michimi, la relève semble assurée ! Kiss est vice-champion, à 207 points. Pommer pouvait rêver d’un doublé Auto GP/F3 ATS. Ce sera finalement « que » F3 ATS, où il termine 3e à 180 points.

Le gros défaut de l’Auto GP, c’est que seul une demi-douzaine de pilotes disputent l’ensemble de la saison. En plus, il y a une vraie disproportion entre les moyens de Super Nova et ceux d’Euronova ou de Virtuosi UK. Et on ne parle même pas d’équipe comme Zele ou MLR 71 qui changent quasiment de pilotes à chaque épreuve…

Auto GP 5

FA 1

Après une manche annulée, l’ex-A1 GP s’offre une finale à Assen. Nathanaël Berthon est la star du peloton. On attendait un duel Nigel Melker/Mirko Bortolotti, mais l’Italien est forfait. L’ex-pilote de GP3 est donc de facto, champion 2014 et il est le premier à regretter ce sacre par défaut. Il se console avec la pole.

FA 1

Melker survole sans problème la course « sprint ». Sergio Campana (qui remplace Bortolotti) est 2e et Richard Gonda, 3e.

L’après-midi, il pleut. La course est retardée, mais la pluie continue. Lorsque le peloton est libéré, Melker surnage. Dani Clos est à 38 secondes et Campana, à 50 secondes !

Le bilan de la première saison est extrêmement mitigé. Une dizaine de voitures, confiées à des seconds couteaux (dont peu ont disputé plus d’un meeting), une course annulée, un concept assez flou, une médiatisation limitée… Mieux vaut espérer que la FA 1 se recadre pour l’exercice 2015. Sans quoi, elle rejoindre l’A1 GP et la Superleague Formula.

FA 2

Porsche Carrera Cup UK

Habitué des podiums en Protyre FR, Josh Webster a été complètement transparent en GP3. Fin 2013, il est devenu le premier lauréat du « volant » organisé par Porsche UK. Grand bien lui a pris car l’Anglais a décroché le titre 2014. Souhaitons lui un destin digne de Sam Tordoff (aujourd’hui en BTCC) ou de Dean Stoneman (aujourd’hui en GP3), deux anciens participants au championnat.

Précisons qu’à Brands Hatch, l’invité Dan Cammish (champion 2013 de FF, disparu depuis) s’est promené.

PCC UK

EuroFormula Open

Campos a testé 2 nouveaux pilotes : Mattia Dridi et Zaid Ashkanani. L’Italien, actuel 2e de la F4 Italia, n’est autre que le fils de Luca Druddi (vu notamment au Mans.) Quant au Koweïtien, il a remporté la Carrera Cup Middle-East 2013-2014. On l’avait également aperçu en FF et en Formel Masters.

West-Tec, lui, vient de signer Igor Walilko pour la finale. Ce jeune pilote Russe a débuté cet année en Formel Masters, décrochant 2 podiums.

EuroFormula Open

Crédits photos : Auto GP (photos 1 et 8 à 12), MRF (photos 2 à 7), Acceleration Events (photos 13 et 14), Porsche (photo 15) et EuroFormula Open (photo 16)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz