Accueil Alternatives Renault Fluence : seconde chance en Chine ?

Renault Fluence : seconde chance en Chine ?

138
7
PARTAGER

Renault prévoit d’assembler la Fluence électrique en Chine et de la distribuer sur ce marché prometteur pour les VE. Le groupe est en discussion avec les autorités de l’Empire du Milieu.

La Renault Fluence n’a jamais trouvé son public. Développée spécifiquement pour accueillir les batteries compatibles « quick drop » de la société Better Place (qui avait fait son premier démonstrateur dans une Mégane 2 à coffre), la Fluence n’a jamais vraiment été distribuée au grand public faute d’un développement suffisant des infrastructure de rechange de Better Place. La société de Shai Agassi a fait long feu et les promesses de volumes de ventes garantis (100 000 unités) sont partis en fumée avec. Le groupe Renault a bien attaqué Better Place pour qu’ils honorent le contrat, la faillite met tout à l’eau.

Pour amortir un peu plus le développement de la Fluence Z.E., Renault va donc l’assembler en Chine pour une marque chinoise non encore spécifiée (son partenaire Dongfeng ?). Les volumes de vente n’auront sans doute aucun mal à dépasser les pauvres 58 unités européennes sur le premier semestre 2014 (et environ 2 500 au total). Néanmoins, la Fluence Z.E. devrait conserver son encombrante batterie dans le coffre qui empêche pratiquement d’y mettre quoi que ce soit (317 litres répartis autour de la batterie). Dommage pour une voiture qui aurait pu facilement être la Leaf de Renault avec une batterie dans le plancher.

Source : Renault via Reuters, illustration : Renault

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Renault Fluence : seconde chance en Chine ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bielawski
Invité

C’est vrai que cette voiture n’a pas trouvé son public, mais en seconde main, j’ai pu voir ce weekend, lors des porte ouverte Renault, qu’il y avait peut être de bonne à faire. Exemple: 9500 euros pour une fluence de 2500km.

Carlos Ghost
Invité

il faut dire qu’avec son pavillon écrabouillé qui va à la rencontre d’un c… relevé comme quand Calamity Jane remonte ses jupons pour attaquer les Indiens, elle est comme Thérèse vue par Pierre (Le père Noël est une ordure) : elle n’a pas un physique facile.

En résumé : une horreur définitive qu’aucun restylage ne pourrait sauver.

Katz
Invité

Ne confondons pas la performance commerciale hors Europe occidentale de la Fluence thermique et la non performance de sa cousine électrique en Europe occidentale et Israël. Avec la même contrainte d’être un tricorps, Logan aura réussi là où Fluence ZE s’est plantée. Sensibilité au prix plus forte qu’à l’écologie ?
Ne confondons pas non plus les 2 designs. Il faudrait même saluer les designers qui ont réussi à « cacher la misère » avec l’ENORME contrainte qu’était cette batterie entre coffre et dossier de banquette arrière. Souhaitons plus de succès à la version chinoise qu’à la version israélienne.

SGL
Invité

Pas con, à défaut d’être sexy la Fluence ZE est techniquement encore une bonne auto VE.
Tant qu’à faire, qu’ils la rentabilisent avec le marché chinois d’autant que son design de 3 volumes est plus proche des goûts chinois

l abbé Taillere
Invité

Pas mal l idée du recyclage annoncé en Chine qui chacin sait adore les voitures tricorps rallongée….sauf que ĺà çà ne profite ni aux passagers ni au coffre…pendant ce temps là…Nissan lançait sa Leaf…avec des batteries bien intégrées….

SGL
Invité

Les Chinois détestent les hatchback comme la Leaf alors la Renault Fluence 3 volumes a vraiment toutes ses chances.
Maintenant c’est vrai que pour la longueur disponible pour les jambes des passagers qui s la marotte des chinois c’est effectivement raté.

wpDiscuz