Accueil Breaks Essai Seat Leon ST 1.4 TSI 140 ch (2/3) – A la...

Essai Seat Leon ST 1.4 TSI 140 ch (2/3) – A la carte

232
0
PARTAGER

Plateforme déjà connue, moteur essayé à maintes reprises… sur le papier, la Leon ST ne semble réserver que peu de surprises à l’essai. Pourtant, les ingénieurs de Seat ne manquent pas de préciser qu’ils ont apporté leur patte. Simple discours marketing ou réalité technique ?

Châssis, confort et comportement

Sous les traits acérés de la Leon ST, on retrouve donc la plateforme MQB, déjà connue des Audi A3, Skoda Octavia, VW Golf… Ici, comme sur ses cousines, elle propose deux types de train arrière : à essieu de torsion ou multibras. Mais comme la règle d’attribution de l’un ou de l’autre n’est pas la même d’une marque à une autre, « notre » Leon profite du premier. En effet, l’essieu arrière multibras n’est disponible sur la Leon qu’en combinaison avec les motorisations de plus de 150 ch. Pas de quoi pénaliser véritablement ce break. Tout juste remarque t-on un léger manque d’agilité et un confort légèrement moins soigné par rapport à une VW Golf dotée du multibras. Mais pour ceux qui tiennent absolument à ce dernier, il faudra passer au 1.8 TSI 180 ch, contre un minimum de 27 510 € (535 € de plus que notre 140 ch à niveau d’équipement identique). De manière générale, la Leon ST reste agréable à conduire et ne réserve aucune mauvaise surprise à son conducteur. Mais pour les sensations de conduite, il faudra se tourner vers des concurrentes plus expressives sur ce point.

Moteur et transmission

Notre prise en mains débute plutôt mal. Après avoir récupéré les clés de notre monture, nous attaquons une dizaine de kilomètres d’autoroute puis des routes de montagne très sinueuses. Et là, (mauvaise) surprise, le 1.4 TSI, que nous connaissons si vif sous le capot d’autres autos, se montre ici indigne de ses 140 ch. Le coupable est vite trouvé : le Seat Drive Profile était sur le mode Eco. Une pression sur l’écran tactile et tout rentre dans l’ordre. Le TSI 140 ch nous apparait tel que nous l’avons toujours connu : nerveux et onctueux. Petite fantaisie, en mode sport, il n’hésite pas à (légèrement) faire entendre sa voix à haut régime. Ainsi, en fonction du programme choisi, la Leon devrait satisfaire aux desiderata de chaque conducteur.

Pour notre essai, nous disposions de la version à boîte manuelle. Une transmission à six rapports qui se montrent fluide et assez précise lors des changements de rapports, mais a fini de nous convaincre que cette variante de la Leon n’avait aucune vocation sportive. Au final, la mécanique de la Leon 1.4 TSI 140 ch ne nous a pas enthousiasmé, mais rien ne peut être retenu contre elle. Comme le disent les Anglo-saxons, elle fait le job mais il lui manque sans doute un petit défaut qui lui donnerait le charme de l’imperfection.

Côté gourmandise, aussi, le 1.4 TSI 140 ch sait se montrer séduisant. En usage « normal », comptez aux alentours de 7 l/100 km. Une valeur qui s’établira à environ 9 l/100 km avec un style de conduite plus dynamique.

<<< LIRE LE DEBUT
Présentation générale
Style extérieur
Style intérieur
Equipement
LIRE LA SUITE >>>
Parlons argent
Conclusion

Essai Seat Leon ST 1.4 TSI 140 ch (19)

Essai Seat Leon ST 1.4 TSI 140 ch (49)Essai Seat Leon ST 1.4 TSI 140 ch (58)Essai Seat Leon ST 1.4 TSI 140 ch (73)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz