Accueil Droit routier Volvo veut aimanter les routes

Volvo veut aimanter les routes

63
9
PARTAGER

Dans le cadre du développement et de l’optimisation des véhicules à conduite autonome, le constructeur suédois a étudié la possibilité de localiser plus précisement le positionnement des véhicules sur la chaussée en implantant des aimants dans les infrasctructures existantes.

Volvo a expérimenté sur un tronçon de 100 mètres, construit au sein de son centre d’essais d’Hällered (environ 60km à l’est de Göteborg), une route parsemée d’aimants. Ces aimants, se présentant sous la forme de cylindres de 40mm de diamètre et hauts de 15mm, ont été implantés à une profondeur de 20 cm sous la route (Volvo ne précise combien d’aimants ont été nécessaires pour équiper la portion de route).

D’autre part, la voiture de test a été équipée de plusieurs capteurs de champs magnétique. Le but de ce projet était d’évaluer la précision du positionnement du véhicule, la fiabilité du système, le coût et l’incidence sur l’entretien des routes.

Selon le constructeur, la technologie de positionnement du véhicule par les champs magnétiques offre une précision de l’ordre de 10 cm contre plusieurs mètres dans le cas du GPS. Si le concept des aimants n’entend pas forcément se substituer aux technologies existantes (GPS, radars, caméras), il permet de pallier à leurs faiblesses (imprécisions de positionnement, passage dans un tunnel, obscurité,…).

Un tel système permettrait par ailleurs de guider les véhicules lorsqu’un accident vient de se produire sur la chaussée en déviant les véhicules suivants vers une portion de la chaussée non obstruée. Le constructeur envisage aussi à terme la possibilité de réduire la largeur des voies pour réduire la place et les contraintes inhérentes à la construction d’une route.

D’après Volvo, ce système resterait bon marché par rapport aux infrastructures actuelles. Toutefois, malgré le côté prometteur de cette technologie pour améliorer la conduite autonome, noyer des aimants dans la route semble être une initiative destinée à équiper spécifiquement les autoroutes et axes rapides, à moyen terme tout du moins. Les expérimentations devront d’ici là se poursuivre sur des segments de routes infiniment plus longs que les 100 mètres de route sur lesquels le projet a été mené.

Source : Volvo

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Volvo veut aimanter les routes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
samuel
Invité

Oui , noyer des aimants ? il faut attendre combien de temps avant que ma Volvo fonctionne à Hendecourt les Cagnicourt ?

seb
Invité
Ils pourraient aussi s’en servir pour avoir un vrai compteur de vitesse fiable plutôt qu’utiliser la vitesse des roues qui varie en fonction de l’usure des pneus ou le GPS qui varie en fonction de la pente de la route ou de l’angle du virage. Avec un tachymètre fiable on pourrait avoir des régulateurs de vitesse avec des vitesses prédéfini aux limitations de chaque pays. J’ai toujours trouvé un peu débile de pouvoir régler son régulateur à 131 km/h puisqu’on n’a pas le droit de rouler à cette vitesse mais en même temps 130km/h sur une voiture ne correspond pas… Lire la suite >>
bruno
Invité
Réaction typique et idiote, je m’exprime : tu dis qu’il est débile de pouvoir programmer un Régulateur de Vitesse à 131 km/h puisque le code de la route n’autorise pas un conducteur à dépasser cette vitesse. Mais à ce moment là, pourquoi les constructeurs s’embêtent avec des véhicules bridés à 250 km/h ? Bridons les tous à 130km/h ou 120 selon les pays ! Laisse donc rouler les personnes à la vitesse qu’ils veulent, je dis bien raisonnablement (pas à 250 si tu préfères, et dans des conditions qui le permettent, chacun est responsable de son permis et de ses… Lire la suite >>
seb
Invité
@bruno Quand j’active mon régulateur, et j’imagine que c’est le cas pour la majorité, c’est que je ne veux pas passer mon temps les yeux sur mon compteur alors que j’ai plein de bornes à faire. Si j’ai envie de le désactiver, de ne pas l’activer, de dépasser en sachant que je ferais un excès de vitesse… Je sais que je peux me faire avoir et j’en assumerais les conséquences (prune et point en moins sans râler contre le flic qui m’a pris). Un bridage automatique m’enlèverait toute cette liberté de ne pas respecter la lois, parce que ne soyons… Lire la suite >>
F1
Invité

Titanesque et dangereux (les champs magnétiques sont trop influents et peuvent par ailleurs capter des déchets métalliques…

otto
Invité

Savez-vous que la Terre a un champ magnétique ? envisagez-vous de la quitter ?

christian
Invité

Une autre utilisation de ce dispositif est l’alimentation des véhicules électriques par le sol.
J’ai un projet possible dans ce domaine. Ce qui donnerait une autonomie quasi infini des voitures électriques.
Contactez moi si vous êtes intéressé.
Cordialement.

Bruno
Invité
Ça c’est intéressant et prometteur ! Parce que le frein quant à l’achat d’un véhicule électrique est bien l’autonomie, utiliser les aimants pour alimenter les véhicules électriques et ce de manière « non-stop » serait LE pas qui mettrai en avant l’électrique.. Si j’avais de l’argent à placer, ça serait sur un projet comme celui ci sans hésiter, même si les routes n’en seront pas équipée dans les mois a venir, et que cela prendra du temps, sur du long terme c’est viable ! Peut être que des ingénieurs ont même déjà laisser tombé hein, mais moi ça m’a vendu du rêve… Lire la suite >>
leelabradaauto
Invité

pour ne pas abonder sur le sujet, je rappelle juste que l’automobile au XX ème siècle était un symbole de liberté. Oui, c’est comme la vitesse, c’est du passé …

wpDiscuz