Accueil Actualités Entreprise Bilan 2013 : Seat

Bilan 2013 : Seat

82
10
PARTAGER

Il y a peu, Seat était menacé de disparition, faut de ventes insuffisantes. Mais la marque a retrouvé grâce à la Leon le chemin de la croissance. Sauvé?

2013 restera comme une bonne année pour Seat malgré un marché européen difficile qui représente les trois quarts de ses ventes. 10,6% de croissance pour la marque espagnole du groupe Volkswagen avec 355.000 ventes dans le monde, et 273.200 en Europe. Sur notre continent aussi, les ventes ont augmenté de presque 10%. Premier marché, l’Allemagne (+20,3% / 76.600 véhicules), suivie de l’Espagne (+6% / 58.900) et la Grande-Bretagne (/17% / 45.700).

Comme tout le monde, Seat cherche à exister hors du marché sinistré de l’Europe, et enregistre une croissance de 13% de ses ventes sur ce périmètre. Symbole de cette croissance plus forte, trois marchés hors Europe font leur apparition dans les 10 premiers marchés de la marque : Mexique (5ème / +0,4% / 21.200), Algérie (6ème / +26,9% / 20.500) et Turquie (8ème / +90,4% / 11.100).

L’Ibiza reste toujours le fer de lance avec 154.100 unités, mais recule de 7,7%. C’est surtout la nouvelle Leon qui dope les ventes : 102.800 ventes dans le monde, en hausse de 44,4%. Avec 28.900 immatriculations, la Mii complète le podium avec une hausse de 43,2%. Toledo, Altea et Alhambra réalisant environ 20.000 unités chacune, et l’Exeo a cessé sa production en juillet dernier.

Croissance des ventes retrouvée pour Seat, avec le meilleur résultat depuis 5 ans… mais la marque doit à présent prouver à Volkswagen qu’elle est sur le chemin de la rentabilité… Et devra convaincre les autorités suprêmes du groupe que des investissements dans de nouveaux modèles, comme un SUV, ne seront pas inutiles…

Source : Seat

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Bilan 2013 : Seat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Membre

Excellent constructeur généraliste, avec de bons modèles voire d’excellents modèles sportifs charismatiques d’un bon rapport qualité-technologie-prix-performance ce qui n’est toujours le cas au sein du groupe VAG (et je pèse mes mots !).
Effectivement un SUV est indispensable maintenant vu l’engommant du public pour ce type de véhicule et pérenniser la gamme Seat du même coup, mais attention à l’overdose d’autant que le SUV familiale Renault est en approche. Gare à la saturation !

mifiorez
Invité

SEAT la future low cost du VAG

SGL
Membre

Il semble effectivement que le grand Ferdinand Piëch a hésité un moment pour la destiner de la marque Seat :
tant tôt Seat est le low cost de VAG, tant tôt Seat doit devenir le pendant d’Alfa Romeo de VAG

greg
Invité

355,000 ventes, c’est pas lourd. La marque a besoin au moins de 500,000 unités pour survivre…Et ce en Europe uniquement!

033x
Invité

voir la mort d’un Lancia moribond pour autant supérieur à Alfa…

Pat
Invité

« la marque doit à présent prouver à Volkswagen qu’elle est sur le chemin de la rentabilité… »

Ce qui veut dire, sans vraiment oser le dire, que Seat perd encore de l’argent.

Serait-il trop poussé que de demander combien et depuis combien de temps ?

tino
Invité

Surement mpins que lancia et qu’alf

wpDiscuz