Accueil Audi Macao 2013 : deuxième fournée

Macao 2013 : deuxième fournée

100
0
PARTAGER

Après l’apéritif, la semaine dernière, voici le plat principal du 60ème Grand Prix de Macao ! Et comme d’habitude, le pilote du safety-car ne chôme pas…Côté animations, il s’offre une exposition « d’anciennes ». En fait, il semblerait qu’ils ont réuni tout ce qu’on trouvait d’un peu ancien sur l’ex-colonie portugaise : voitures des années 30, roadsters des années 50-60, voitures de courses, youngtimers…

F3

Comme chaque année, Macao accueille un plateau de rêve. Les principaux animateurs du championnat européen de F3 (Raffaele Marciello, Alex Lynn, Felix Rosenqvist…) sont évidemment là. En prime, ceux du GP3 y font une pige (Kevin Korjus, Carlos Sainz Jr…) et des pilotes de GP2 ou de FR3.5 « redescendent » exceptionnellement en F3 (Stefano Coletti, Jazeman Jaafar, Antonio Felix da Costa…)

Chaque pilote a une histoire particulière. Sun Zheng, exceptionnellement intégré à Double R, est le tout premier Chinois au départ de la course de F3. Malheureusement, « Deejay » n’est guère verni. Bon dernier des essais, il se plante en course.

A Macao, il est de bon ton de s’associer à un sponsor local. Prema choisi plutôt de prendre les couleurs du Theodore Racing de « Teddy » Yip, promoteur historique de la course. Pour cela, l’équipe italienne a demandé la permission à son plus jeune fils, Teddy Yip. Ce dernier, copropriétaire de Status GP accumule les revers financiers. Au point de dissoudre son équipe de WEC, puis de revendre son écurie de GP3. Les Prema aux couleurs de Theodore, c’est donc un baroud d’honneur pour Yip Jr.

Aux essais, on retrouve le quatuor du championnat européen de F3… Dans l’ordre du classement final! Marciello (Prema) décroche ainsi la pole devant (Rosenqvist), Lynn (Prema) et Lucas Auer (Prema.) Felix da Costa (Carlin), vainqueur sortant, est le seul intérimaire du top 5.

Le samedi, Lynn met la gomme et passe en tête. Rosenqvist profite d’une erreur de l’Anglais pour prendre les commandes. Derrière eux, Tom Blomqvist (Fortec) cale et Harry Tincknell (Carlin) ne peut l’éviter. Le safety-car intervient.
Au redémarrage, Lynn trompe Rosenqvist et il enchaine les tours de qualif’. Le Suédois termine 2e, devant un Marciello qui avait loupé son départ. Auer finit dans le rail, permettant à Felix da Costa d’hériter du 4e rang.

Le dimanche, c’est aussi chaud. Lynn profite de sa pole pour s’envoler. En plus, Rosenqvist se paye une tarte au mur. C’est sans compter sur Felix da Costa, passé 2e, qui met la pression sur l’Anglais. John Bryant-Meisner (Fortec) et Sean Gelael (Double R Racing) s’accrochent et le safety-car intervient.
Au restart, Lynn contrôle le Portugais, mais il en a plein les rétros ! Marciello double Pipo Derani (Fortec) et passe 3e. Hélas, l’Italien est victime de son optimisme. Le Brésilien reprend donc le bronze.

Ainsi, Lynn s’impose devant Felix da Costa et Derani.
Depuis qu’il est managé et coaché par Alexander Wurz, Lynn semble avoir gagné en vitesse de pointe. Après une belle fin de saison en championnat européen de F3, il fait preuve d’une belle maturité. A contrario, pour Felix da Costa, cela renforce le côté « à « ça » d’être un héros ». Il lui manque un peu plus et c’est cela qui lui a couté le titre en FR 3.5 et le baquet chez Toro Rosso.

GT Cup

Comme chaque année, l’épreuve de GT attire nombre de concurrents. Cette année, on retrouve l’essentiel du plateau de la Carrera Cup Asia (à commencer par Alexandre Imperatori et Earl Bamber.) Sur le SLS Erebus de pointe, on attendait Mika Häkkinen ou Bernd Schneider et c’est finalement Maro Engel (ex-pilote de DTM et actuel pilote de V8 Supercars, avec Erebus) qui obtient le baquet. Son principal rival est Edoardo Mortara (Audi R8 LMS Ultra), triple vainqueur de Macao et qui y a remporté les deux épreuves de R8 LMS Cup ! Jörg Müller (BMW Z4 GT3) est également sur la grille.

Engel décroche la pole devant Mortara et Imperatori.
Néanmoins, le GT Asia n’attribue des points qu’aux concurrents réguliers. Mok Weng Son (McLaren 12C), 13e temps, se voit attribuer la pole !

Le dimanche, on retrouve Engel en tête au départ, devant Imperatori. Stefan Mucke (Aston Martin Vantage GT3) s’est fait dépasser par Earl Bamber (911 GT3.) Il tente un freinage à « trotar » et il termine dans le bouclier du néo-zélandais, le poussant dans le rail. Takeshi Tsuchiya (BMW Z4), Mok et Carlo Van Dam (Lamborghini LP560) n’ont nul part où aller et c’est un « big one ».
Au redémarrage, Engel se retrouve avec Imperatori. Mortara, qui a mal débuté la course, repasse 3e. Le pilote Mercedes crève. Quant à Imperatori, il ne peut résister au forcing du Portugais. Il cèdera aussi face à Danny Watts (McLaren 12C.)

Ainsi, Mortara décroche son 6e succès à Macao (2 victoires en F3, 2 victoires en GT et 2 victoires en R8 LMS Cup), devant Watts et Imperatori.

Scirocco R-Cup

C’est la seule coupe monotype du groupe Volkswagen à se produire la 2e semaine. Non seulement c’est une course hors-championnat, mais elle est uniquement sur invitation. Ainsi, le plateau est un mix de « légendes » habituelles de VW (Nicola Larini, Martin Donnelly, Emanuele Pirro…), d’anciens vainqueurs de Macao (Mike Conway, Keisuke Kunimoto…) et proximité avec la Chine oblige, de pilotes de la coupe chinoise (Bao Jin Long, Andrea Reggiani, Thomas Fjordbach…)

Comme ce n’est pas leur voiture et qu’ils courrent pour le fun, les participants se donnent à fond. Certains, peut-être trop. Ainsi, Steve Soper et Alain Menu ne passent pas le premier tour. Puis ce sont Pirro et Stefan Johansson qui partent à la faute.
Duncan Huisman, lui, effectue une traversée en solitaire. Il s’impose devant Larini et Conway.

Crédits photos : Volkswagen (photos 1 et 10), Grand Prix de Macao (photo 2), Sun Zheng (photo 3), Prema (photo 4), Championnat européen de F3 (photo 5 à 7), AFOS (photo 8) et Audi (photo 9)

A lire également :
Macao 2013 : première fournée

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz