Accueil Fun Le nanard du samedi : Tarzaan, The wonder car

Le nanard du samedi : Tarzaan, The wonder car

200
4
PARTAGER

Cette semaine, une production indienne sur le thème de la création artisanale d’automobiles. Comme d’habitude, il y a de la finesse et de la sobriété… Tarzaan, The wonder car revendique un budget de 150 millions de roupies (2 millions d’euros), dont 20 millions (250 000€) rien que pour la voiture du titre. Des chiffres énormes à l’échelle de Bollywood.Regardez d’abord la vidéo suivante, extraite de Tarzaan, The wonder car. Une de ces scènes chantées et dansées qui font le charme de Bollywood. Vatsal Seth (alias « Raj ») y fait son Don Johnson de supermarché (alors que le film date de 2004.) De son côté, Ayesha Takia (alias « Priya ») n’essaye même pas de chanter en play-back. A 2′, le monteur part en congé : le couple n’arrête pas de changer de décors et de tenues !

Pendant cette séquence, jouons à un jeu : d’après vous, à quel genre de film appartient Tarzaan, The wonder car? Attention, il y a un piège…

Vous l’aurez deviné, c’est un… film d’horreur ! Tarzaan, The wonder car est un remake de Christine (sans verser une seule roupie à Stephen King, évidemment.) La voiture est une création de DC Design, fameux studio indien et elle est basée sur une Toyota MR. DC Design compte alors sur le film pour en financer une mise en production.

Deven Chaudhary (NDLA: histoire de justifier les logos « DC ») conçoit une supercar, la Tarzaan. Son associé, Rakesh Kapoor, essaye de le doubler. Chaudhary veut le dénoncer, mais le commissaire local est à la solde de Kapoor. Ce dernier sabote Tarzaan et Chaudhary finit dans une rivière… Des années plus tard, Raj, le fils de Chaudhary, travaille comme mécano. Il gagne l’épave de Tarzaan à un concours et la restaure, en mémoire de son père. En parallèle, il flirte avec une certaine Priya. Mais en fait, l’âme de Chaudary fait corps avec Tarzaan et la voiture veut se venger de Kapoor… Qui n’est autre que le père de Priya !

C’est parti pour près de 3 heures d’action avec caméras folles, jouets téléguidés, mannequins en mousse et acteurs à peine plus malins que les mannequins ! Mais qu’ont-ils fait avec les 150 millions de roupies ? Au moment de sa sortie, c’est un bide. Non seulement DC Design renonce à produire Tarzaan. Mais depuis, ils l’ont carrément effacé de leur historique !

A lire également:
Le hors-sujet du samedi soir : cascades en Mahindra
Le hors-sujet du samedi soir: course poursuite sauce indienne

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le nanard du samedi : Tarzaan, The wonder car"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Manchu
Invité

Nous sommes trop terre à terre pour comprendre et apprécier…

Manchu
Invité

Et j’ai oublié: Christine, classique de John Carpenter mais aussi et surtout de Stephen King!

Admin

On rigole, on rigole, n’empêche qu’elle marche beaucoup mieux dans l’eau que la Lotus Esprit de 007. Sont forts, ces Indiens. C’est comme avec Jaguar Land Rover…

pedro
Invité

Chez JLR l’apport est juste liquide.
Et en tres grosse quantite 🙂

wpDiscuz