Accueil Dakar Finke desert race 2013: les tribulations de Wei Hongjie hors de Chine

Finke desert race 2013: les tribulations de Wei Hongjie hors de Chine

72
0
PARTAGER

Les pilotes Chinois rêvent de briller à l’étranger. Côté circuits, une demi-douzaine de pilotes courent en monoplace, en Europe. Néanmoins, la grande spécialité du pays, c’est le rallye-raid. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir disputer le Dakar. En attendant de partir en Amérique du Sud, Wei Hongjie a disputé un raid en Australie et… C’est un flop.Au milieu des années 70, un groupe de militaires US détachés à la Nasa (qui possède une base en Australie) rencontrent des motards locaux. L’heure est aux épreuves de cross à travers le désert (cf. la Baja 1000, le Mint 400 et bien sûr, le Dakar.) Les pistes autour de la rivière Finke (asséchée la plupart du temps) sont un terrain de jeu idéal. Ainsi nait la Finke desert race. L’épreuve s’est depuis ouverte aux autos, même si les motos représentent le gros du contingent.

Wei Hongjie est un vétéran du rallye asphalte chinois. A l’origine, il est le « porteur d’eau » de Liu Caodong chez Guizhou Braun. Mais la disgrâce, puis la mort, de Liu propulsent Wei comme leader de l’équipe. Mi-2012, Guizhou Braun se lance dans le rallye-raid.
C’est ainsi que Wei reçoit une invitation pour la Finke desert race. Il y va sans son équipe, préférant louer un Ford Ranger (à moteur Chevrolet!) sur place, à Wolf Pack International.

Dans la tradition chinoise, Wei et son copilote arrivent les mains dans les poches. Pas de reconnaissance, ni de mécanique avant la course. La mauvaise nouvelle, c’est que le Ranger a pas mal de kilomètres au compteur et qu’il aurait besoin d’une sérieuse révision.
Néanmoins, le premier jour, aucun souci. Grâce à son pied droit en fonte, Wei est 2e en « production 2RM » et 72e au général (sur 99.) La course dure deux jours et il se voit déjà sur le podium, le lendemain soir.

Hélas, le lendemain, c’est un enfer. Le tuyau du radiateur casse sur la ligne de départ. L’équipage répare tant bien que mal. Puis le Ranger sort de la route. Les nombreux spectateurs (présents car des grid girls distribuent des paquets de chamallows par palettes!) remettent la voiture sur la route. Puis la direction se brise. Game over.

Wei est furieux. Il en veut à Wolf Pack International. Selon lui, le Ranger est « complètement rouillé et bon pour la poubelle ».
Rajoutons que l’équipage manque d’expérience. L’un des points les plus visible, c’est les casques: ils sont venus avec des Stilo de rallye, découvrent que le véhicule n’a pas de pare-brise et achètent en catastrophe des premiers prix. Le Ranger est peut-être rouillé, mais on peut soupçonner Wei de foncer sur les pièges, ce qui n’arrange pas la voiture…
Après coup, le pilote se dit enchanté par cette première expérience « à l’étranger ». A demi-mots, il souhaiterait maintenant s’essayer à l’Argentine…

Source:
F1.sina

Crédit photos: FASC

A lire également:
Dakar 2014: Lifan au départ, uniquement avec des femmes?
Dakar 2014: un camion chinois au départ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz