Accueil F3 Un point sur les Winter Series 2013

Un point sur les Winter Series 2013

99
0
PARTAGER

L’hiver se termine et c’est logique, les séries hivernales font de même. Les premiers champions de 2013 sont (roulements de tambours) Neil Alberico (Winterfest US F2000), Conor Daly (MRF 2000) et Nick Cassidy (Toyota Racing Series.)US F2000 à Sebring

Comme chaque année, le championnat d’US F2000 débute par une Winterfest.
Entre essais collectifs et véritable mini-championnat, il offre une bonne photographie du championnat.

Ainsi, l’immense favori est Neil Alberico.
Ce Californien connait des débuts en fanfare, en 2010. Champion de kart, il remporte le Bondurant Regional Championship. En guise de prix, il obtient une course en Star Mazda.
Il s’exile en Grande-Bretagne pour courir en Formule Ford, en 2011. Modeste 9e du championnat, il est néanmoins sélectionné pour le Team USA Scholarship et termine 3e du Formula Ford Festival.
Il retourne aux Etats-Unis pour disputer l’US F2000 et collectionne les top 5.
Pour 2013, il passe chez Cape Motorsport, l’équipe championne en titre, avec la mission de conserver le sceptre.

Le Brésilien Danilo Estrela est un pilote annoncé comme un « grand »… Au point que deux équipes se sont battues pour lui! Finalement, il signe avec Belardi.

Stefan Rzadzinski est un Canadien aux poches trouées. Il débute en 2011 par quelques manches d’Indy Lights. En 2012, faute de mieux, il « descend » en Star Mazda pour un mi-temps. Pour 2013, il redescend donc encore d’un cran avec l’US F2000. Pourra-t-il enfin disputer une saison complète et lancer sa carrière?

Les Américains adorent les dynasties, y compris dans le sport. Ainsi, le débutant Austin Cindric est d’emblée sous les projecteurs.
Il n’est pas fils de pilote. Son père, Tim Cindric, est le bras droit de Roger Penske.
Il court pour Andretti Autosport, une autre affaire de famille…

Parmi les autres noms à retenir, il y a Scott Hargrove, autre recrue de Cape Motorsport.
Michael Johnson, le pilote paraplégique, redouble chez JDC Motorsport.
Par contre, la peu véloce Shannon McIntosh reste à pied.

Le mardi, il y a 22 voitures au départ. Mais pour Alberico, c’est une course en solitaire. Le pilote au dossard N°2 mène de bout en bout.

Hargrove et Estrela complètent le podium, devant « Razzy ». Le barbu James Dyson (à gauche) remporte le « National »… Dont il est l’unique concurrent!

Le mercredi matin, Alberico en rajoute une couche. Cette fois, Hargrove garde le contact. L’Anglais James Fletcher offre un triplé à Cape Motorsport.

Alberico puissance 3! Et pour la troisième fois aussi, Hargrove est 2e. Cette fois, c’est le Canadien Garrett Grist qui décroche le bronze.

US F2000 à Palm Beach

Le week-end suivant, l’US F2000 enchaine par la deuxième et dernière étape de la Winterfest.

Le samedi, l’élève dépasse le maitre: dominateur aux essais Hargrove remporte sa première victoire dans la discipline. Pour une fois, Alberico ne sera pas au centre du podium! Arrivé bien après, Fletcher est 3e.

Le dimanche matin,  Alberico corrige l’insolent! Hargrove doit se contenter de l’argent. Les deux hommes collent près d’une seconde au tour à Fletcher, de nouveau 3e.

Et dans l’ultime course, même un drapeau jaune ne peut arrêter Alberico. Il boucle la Winterfest avec 5 victoires en 6 courses! 2e, Hargrove prouve que Cape Motorsport a de nouveau eu le nez creux.
Notez que grâce aux drapeaux jaunes, le débutant Jesse Lazare obtient son premier podium.

Avec cette couronne hivernale, Alberico semble bien parti pour succéder à Matthew Brabham en US F2000.

Brabham III est également présent à Palm Beach ce week-end. Il est présent, avec une demi-douzaine de collègues, pour les essais collectifs de la Pro Mazda (ex-Star Mazda.) L’Australo-américain est le plus rapide de la bande.
Autant dire qu’on n’a pas fini de le voir sur les podiums…

MRF 2000

Beaucoup d’improvisation dans cette formule indienne. On l’attendait à Buddh, mais c’est à Madras qu’a lieu la troisième et dernière manche du premier championnat.

L’actualité, c’est l’arrivée de Josh Hill, fils de Damon et petit-fils de Graham.

Dans la course 1, le poleman Jon Lancaster prend un départ moyen. Hill en profite pour doubler son compatriote et remporter sa première victoire « mondiale ». Luciano Bacheta complète le podium.

Conor Daly, 6e de la course 1, hérite de la pole pour l’après-midi. Il mène de bout en bout, devant Sam Dejonghe et Jordan King.

Le dimanche matin, Lancaster est de nouveau en pole et de nouveau, il se loupe. Cette fois, c’est King qui saisit l’opportunité. Hill est 3e.

Pour l’ultime course, Alice Powell se retrouve en tête. Elle craque et termine dans le gravier. King, aveuglé par la poussière, sort. Privé de son principal rival au championnat, Daly, 2e, peut dérouler. Le Renault du leader Dejonghe expire et voilà Daly en tête! Lancaster et Hill complètent le podium.

Daly est donc le premier champion de la MRF 2000.

MRF 1600

La MRF 2000 est censée révéler les futurs talents Indiens. Or, face aux invités, les pilotes locaux sont invisibles.

D’où la volonté du promoteur de ressusciter la MRF 1600, pour créer une filière monoplace. La première manche a donc lieu à Madras, en prologue de sa grande sœur.

Ashwin Sundar (vu en Formel Master et en Polo Cup Deutschland) mène de bout en bout la course. Ajay Kini et Amer Beg (qui a disputé plusieurs manches de JK Racing Serie) sont respectivement 2e et 3e.

Le dimanche, Sundar se promène de nouveau. Néanmoins, cette fois, Beg bat Kini pour le gain de la 2e place.

Pour la troisième manche, vous l’aurez deviné, Sundar est encore une fois intraitable. La surprise vient de Vikash Anand, 2e, devant Kini.

Toyota Racing Series

La TRS 2013 baisse le rideau à Manfeild.

Pour l’occasion, il y a une nouvelle tête.

Le débutant Steijn Schothorst s’est pas mal mis en valeur. De quoi donner des idées à son grand frère, Pieter.  Le Néerlandais cherche à se faire remarquer. A ce jour, il est à pied. Il vient en effet de perdre son volant en FR2.0 NEC chez Kaufmann au profit de… Steijn.

Nick Cassidy arrive à Manfeild avec de très fortes chances d’être titré. Seul Lucas Auer peut le contrecarrer.

Alex Lynn, qui est théoriquement lui aussi en lice, prolonge le suspens avec les deux poles. Ca ne lui donne pas de point, mais ça montre à Cassidy qu’il devra se retrousser les manches!

Dans la course 1 (alias « Dan Higgins Trophy »), Lynn perd d’emblée tout espoir: le plus jeune des Schothorst lui grille la politesse et il mène de bout en bout. En prime, Lynn se fait dépasser plus loin par Cassidy.

Au 16e tour, Jann Mardenborough sort violement. Le safety car entre en piste et le classement est gelé jusqu’à l’arrivée.

La course 2 est très animée… Y compris après le podium!

Felix Serralles part en pole devant Pipo Derani et Bruno Bonifaco. Derrière eux, les frères Schothorst et Auer font le forcing. L’Autrichien fait valser Steijn, tandis que Pieter est trahi par son Toyota. Le neveu de Gerhard Berger s’offre ensuite les scalps des deux Brésiliens.

Michael Scott sort de la piste. Le safety-car intervient brièvement.

Au restart, Auer est le plus prompt à réagir. Il passe le premier devant le damier, suivi par Serralles et Bonifacio. C’est un carton plein pour l’Autrichien, qui maintien ses chances au championnat.
Notez la belle 6e place d’Ignazio d’Agosto, rarement vu à si belle fête.

L’équipe M2 Competition (qui aligne notamment Schothorst Jr) porte plein contre Giles Motorsport (l’équipe d’Auer.) Après vérifications, Auer est reconnu coupable et exclu… Tout comme ses équipiers Serralles et Derani (?)
Ainsi, Bonifacio décroche une première victoire sur tapis vert, devant Cassidy et d’Agosto. Grâce à ces changements, le néo-zélandais est mathématiquement hors de portée.

La course 3 correspond au Grand Prix de Nouvelle-Zélande. La TRS est d’ailleurs fière de dire que c’est le seul « Grand Prix [nom d’un pays] » ayant l’imprimatur de la FIA.

Libéré par son titre, Cassidy n’a rien à perdre. Au feu vert, il dépose Lynn et il remportera facilement sa deuxième victoire de la saison.

Pour la 3e marche du podium, Auer se bat comme un beau diable. Néanmoins, c’est S. Schothorst qui décroche la timbale.

Avec 915 points, Cassidy se succède donc à lui-même. C’est la récompense d’un effort régulier. La coupe lui est donnée par Chris Amon. A ce jour, Cassidy n’a encore rien de concret pour 2013.
Lynn termine finalement 2e, avec 803 points. Auer est rapide, mais il a trop souvent des pannes de cerveau. Une maladie qui l’a handicapé en F3 ATS. Il glisse au 3e rang, avec 797 points.
Très fort en fin de saison, Schothorst termine au pied du podium final, avec 754 points. Retenez bien son nom, au cas où…

Crédits photos: US F2000 (photo 1 à 10), Pro Mazda (photo 11), Josh Hill (photo 12), Conor Daly (photo 13 et 14), Ashwin Sundar (photo 15) et Toyota Racing Series (photos 16 à 20)

A lire également:
Un point sur les Winter Series 2013

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz