Accueil F3 Un point sur les Winter Series 2013

Un point sur les Winter Series 2013

72
0
PARTAGER

Cette semaine, la Formula Middle East démarre, tandis que la saison de Toyota Racing Series est sur le point de s’achever. Formula Middle East

Cette semaine, point de FG1000. Par contre, la série concurrente fait son apparition. Pour rappel, la Formula Middle est le prolongement de la JK Racing Asia (ex-Formula BMW Pacific.) La promotion est assuré par Motorsport Asia (qui gère la JK Racing Asia) et les Mygale/BMW FB02 sont entretenues par EuroInternational.

Après l’annonce de la série, en novembre, c’est le black-out complet. A l’approche du premier meeting, il n’y a ni site web, ni calendrier, ni liste d’engagés (ou de rumeurs d’engagements.) Néanmoins, le 30 janvier, à Bahreïn, il y a bel et bien 10 pilotes!

Ils auraient même du être 12, mais Fauzi Did Saad et Senna Irawan ne sont pas du déplacement.

Parmi les « 10 », il y a de tout. 10e de l’Euro F3 2012, l’Anglais Emil Bernstorff (ci-dessous) est grand favori. On attend beaucoup de Nabil Jeffri, vice-champion de JK Racing Asia, avec EuroInternational. Grand espoir Malaisien, il a pu tester la Lotus Racing et Petronas va lui financer une saison en F3 ATS (également avec EuroInternational.)

Les autres sont des seconds couteaux. Le Malaisien Ashraff Dewal sort d’une demi-saison de JK Racing Asia. L’Italien Tommaso Menchini est à pied depuis 2011 et une 4e place en FR2.0 Italia. Il tentera de relancer sa carrière. Le régional de l’étape, Raed Raffii est actuellement 13e de la Carrera Cup Middle-East. Il tâchera de se souvenir qu’autrefois, il a couru en monoplace, notamment en Formule Renault Asia. Notez la présence d’un gentleman-driver Français, Christophe Mariot.

L’ex-pilote de F3000 Enrico Toccacelo coache tout ce beau monde.

Aux essais, les plus rapide sont logiquement Bernstoff, Menchini et Jeffri.

Menchini a un souci mécanique et il manque la course 1. Au feu vert, Bernstoff s’envole et part ouvrir le palmarès de la FME. Jeffri suit, au loin. Raffii, qui hérite de la 3e place avec le forfait de l’Italien, tente de poursuivre Jeffri. Mais il reconnait que le Malaisien joue dans une division supérieure et il préfère assurer la 3e place. Il remporte au passage le trophée de « meilleur pilote du Moyen-orient ».

Dans la course 2, Menchini (trop excité?) effectue un départ anticipé et écope d’un drive through. Reparti dernier, il enchaine les tours de qualification et remonte jusqu’au 5e rang. Pendant ce temps, Bernstoff se balade. Au feu vert, Jeffri passe la 3. Raffii en profite pour le doubler. Mais bien sur, à la régulière, la Malaisien reprend la 2e place. On obtient donc une réplique du podium de la course 1:

Le dimanche, on retrouve les trois mêmes.

Dans la course 3, Bernstoff se plaindra d’avoir effectué un « mauvais départ ». Pour autant, il est de nouveau en démonstration. Là encore, Raffii chipe la 2e place à Jeffri au feu vert, mais le Malaisien reprend son bien peu après.

Pour la 4e et dernière course, l’Anglais effectue un nouveau sans faute. On voit mal qui pourra le battre à la régulière. Jeffri semble se satisfaire de son rôle de « 2e homme ». Quant à Raffii, il doit ses 4 podiums aux malheurs de Menchini.

Prochaine manche les 14 et 15 février à Yas Marina.

Toyota Racing Series

Hampton Downs est l’avant-dernière manche de la TRS 2013.

L’actualité du week-end, c’est le retour de Mitch Evans. Double-champion de TRS (2010-2011) et surtout, champion de GP3 (2012), il veut s’offrir un baroud d’honneur avant d’aller en GP2. Evans a un moral d’autant plus au zénith que son prédécesseur au palmarès du GP3, c’est Valtteri Bottas. Or, le Finlandais vient d’être titularisé chez Williams. D’aucuns imaginent donc Evans bientôt en F1…

Il est littéralement accueilli en héros!

Par ailleurs, un 20e pilote rejoint le peloton. Il s’agit de l’Italien  Ignazio d’Agosto, vu en FR2.0 NEC et en FR2.0 Eurocup.

Aux essais, Evans retrouve d’emblée ses marques. Il remporte les deux poles.

L’autre sensation de la Q1, c’est la 2e place de Jann Mardenborough. Rappelons que cet Anglais est issu de la Playstation 3 GT Academy et qu’il débute en monoplace.

L’image du week-end, c’est le spectaculaire accrochage de la course 1. Bruno Bonifacio joue à saute-mouton avec Mardenborough. Plus de peur que de mal, mais la course est interrompue. L’équipe de l’Anglais répare durant la suspension de séance et il peut repartir au drapeau vert. En tête, Evans offre un leçon de pilotage à Alex Lynn. Pipo Derani, grand bénéficiaire de l’accrochage du premier tour, complète le podium.

Dans la course 2, Nick Cassidy se retrouve en pole. Le champion en titre déroule, décroche sa première victoire 2013 et fait une très belle opération au championnat. Derani, décidément en forme, décroche l’argent.

Pour la troisième marche, c’est plus compliqué. Alex Lynn se fait dépasser par Evans, puis Lucas Auer. L’Anglais réussit à repasser l’Autrichien. En revanche, Evans conserve son bien.

La course 3 compte pour la « New Zealand Motor Cup ». Un titre visiblement disputé, en témoigne les deux interruptions de course. Evans mène de bout en bout, malgré la pression de Lynn. Il peut partir tranquille en GP2.

Steijn Schothorst est le premier sociétaire de la 3e. Puis il doit faire face à un groupe de chasse composé de Cassidy, Auer et Derani. Le Néo-zélandais est le premier à passer à l’attaque. Le neveu de Gerhard Berger double brièvement le deux hommes, avant d’être repassé par Cassidy. En vue de l’arrivée le Thaïlandais Tanart Sathienthirakul (venu de la FR2.0 NEC) et le débutant Singapourien Andrew Tang -jusqu’ici peu véloce- remontent respectivement au 5e et au 6e rang.

Au championnat, Cassidy fait le break. Avec 706 points, il devrait cueillir un deuxième titre à Manfeild, la semaine prochaine. Ce sera le triomphe de la régularité sur le panache (1 seule victoire à ce jour.) Auer sauve les meubles. Avec 674 points, il faudra surtout essayer de résister à Lynn (654 points.) Les autres ont décroché. Notez que Schothorst (565 points) profite d’un énième week-end « blanc » de Serralles (541 points) pour lui prendre la 4e place.

Crédits photos: Toyota Racing Series (sauf photos 2 à 5, FME)

A lire également:
Un point sur les Winter Series 2013

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz