Accueil F3 Formule 3 allemande au Nürburgring: Eriksson pas encore titré

Formule 3 allemande au Nürburgring: Eriksson pas encore titré

89
0
PARTAGER

A priori, le Nürburgring n’est qu’une formalité par Jimmy Eriksson (Motopark.) Le Suédois arrive avec une large avance et il peut être sacré en F3 allemande dés le samedi matin. Mais de bévues en contre-performances, le pilote Lotus offre un sursis à Lucas Auer (Van Amersfoort.) Pendant ce temps Tom Blomqvist (EuroInternational) effectue une belle démonstration de son talent.

La F3 ATS veut se rapprocher du JK Racing. Plusieurs pilotes de la série asiatique aspirent à rouler en Europe. La F3 ATS se positionne comme une série demandant un budget raisonnable.
Le champion 2011 de JK Racing, Lucas Auer, est aujourd’hui l’un des animateurs de la F3 ATS.

A l’intersaison, les trois premiers du championnat seront conviés à un test.

John Bryant-Meisner connait un bon début de saison en F3 ATS, avec un podium à Zandvoort. Peu après, il effectue un test à Rockingham, sort violemment et se brise plusieurs vertèbres. Sa saison est terminée.

Convalescent, Bryant-Meisner reprend le volant début septembre, lors du Caterham Slalom & Drift days de Silverstone. Il espère être bientôt à 100% et pouvoir disputer la Toyota Racing Series cet hiver.

Les essais

Michael Eriksson (Motopark) arrive sur le massif de l’Eifel avec un boulevard: s’il perd moins de 10 points sur Lucas Auer (Van Amersfoort), il est titré avant la finale d’Hockenheim.

Aux essais, Tom Blomqvist (EuroInternational) célèbre son retour d’une manière fracassante, avec les poles des courses 1 et 3. L’Anglais aux origines Suédoises est encadré par Kimi Sato (Motopark -ex-prétendant au titre) et Auer.

Course 1

Au feu vert, Sato va chercher Blomqvist. Le fils de Stig tient bon, le Japonais freine à « trotar » et Auer en profite pour lui chiper la 2e place.

Ensuite, c’est une quasi-procession. Pour une fois, Sato n’est pas trahi par sa mécanique et Auer n’est pas trahi par son cerveau.
Eriksson, parti 4e, termine à ce poste. Il cède ainsi 5 points à Auer et 2 à Sato.

Course 2

Pilote d’une voiture noire et or, Eriksson effectue un départ digne de Romain Grosjean. Il percute Sato, décolle (à cause de l’effet d’entrainement) et atterri sur Blomqvist. Aucun pilote n’est blessé et Sato arrive même à repartir.

Devant, le poleman Rene Binder (Van Amerfoort) s’élance parfaitement. Après 2 apparitions modestes en GP2, l’Autrichien se rassure. Il est d’abord suivi par Luca Stolz (Performance Racing) et Artem Markelov (Motopark.)
Le Russe, toujours trop fébrile, part tout seul à la faute. Mitchell Gilbert (Parformance Racing) et Auer le dépassent dans l’opération. Gilbert part ensuite chercher Stolz. L’Australien a le dernier mot et termine donc 2e.

Ainsi Eriksson cède 5 points supplémentaires à Auer et 3 à Sato. De toute façon, il peut encore être titré dans la course 3: il n’a qu’à terminer devant l’Autrichien. How hard can it be?

Course 3

Au feu vert, Eriksson tente donc une attaque sur Auer. Le neveu de Gerhard Berger tient bon et conserve la 2e place. Devant, Blomqvist, sur orbite, file tranquillement vers un nouveau succès.

Le seul évènement de la course est le retrait de Binder, suite à une irritation aux yeux.

Sato, parti des stands suite à un échappement cassé, décroche le meilleur tour.

Avec ces 3 nouveaux points cédés à Auer, Eriksson n’est pas encore titré. Il devra patienter jusqu’à Hockenheim. Cela explique peut-être sa mine fermée sur le podium.
Sato est en revanche désormais hors-course.

Eriksson s’est sans doute déjà vu beau. Son début de saison est éclatant: 6 victoires, 7 podiums et 2 poles positions en 5 meetings. A contrario, ses dernières prestations sont plus modestes: 3 podiums, 0 victoire et 0 pole position en 3 meetings.
Avec 340 points, le Suédois est théoriquement à l’abri. Mais depuis le Nürburgring, tout semble possible!

Autant Eriksson s’est effondré, autant Auer semble s’être recadré. Avec 268 points, le débutant pointe au 2e rang et il semble avoir cimenté cette place.
Cela fait longtemps que Sato n’a pas glané autant de points en un week-end. Hélas, la saison est déjà presque terminée. Avec 245 points, le Japonais aura beaucoup de difficulté pour déloger Auer. En plus, il doit se débarasser de Gilbert, qui a également 245 points.

Notez les bonnes prestations des intermittents Blomqvist (5e avec 222 points) et Alon Day (11e avec 40 points.)

Source:
ATS Formel 3 Cup

A lire également:
Formule 3 allemande sur le Lausitzring: les Lotus en roues libres

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz