Accueil Circuits de légende Masters F3 de Zandvoort 2012: Juncadella vs the world

Masters F3 de Zandvoort 2012: Juncadella vs the world

55
0
PARTAGER

En championnat européen de F3, Daniel Juncadella (Prema) est un peu chahuté. A Zandvoort, l’Espagnol décide de ne rien laisser aux autres. Dominateur tout le week-end, il remporte une victoire prestigieuse.

Les nouveaux

Le peloton est grosso modo celui du championnat européen de F3. Le fait que seuls les championnats Britanniques et Euro utilisent la nouvelle Dallara 311 limite le nombre de concurrents potentiels. D’autant plus qu’il y a des manches des championnats allemands, australiens et japonais ce même week-end.

Pourtant, on voit apparaitre quelques nouvelles têtes, dont Josh Webster (T-Sport) que nous avons déjà évoqué.

Chez Carlin, Jazeman Jaafar n’est pas du voyage. En revanche, Dennis van de Laar préfère sécher la F3 ATS et venir courir à domicile. Il rejoint Carlos Sainz Jr et l’intérimaire à temps plein, Will Buller.

Tom Blomqvist préfère lui disputer la F3 ATS (où il peut jouer le podium final.)

Chez Double R, on a pris l’habitude, pour les grands rendez-vous, de remplacer les pilotes jugés trop frêle par des stars.
Ainsi, Fahmi Illyas cède son baquet à Conor Daly, qui débute par la même occasion en F3. Le fils du pilote de F1 sort d’un podium en GP3 et d’un test avec la Force India (tous deux à Silverstone.)

Les essais

Normalement, le samedi matin, c’est course 1 de Formule Ford, puis qualifications F3.

Mais il pleut des cordes.

Le peloton des FF effectue deux tours sous safety-car. Puis il s’efface et un tour plus tard, la direction sort le drapeau rouge.

L’après-midi, le temps s’est -un peu- dégagé et la piste est sèche.

Daniel Juncadella (Prema) donne un cours de pilotage aux autres. Non seulement il décroche la pole, mais il colle plus de 0,5″ au 2e (Sainz!)

Formule Ford

L’épreuve fait parti d’une mini-Eurocup, dont c’est le troisième des quatre meetings.
Le leader Antti Buri a décidé de se concentrer sur le championnat Anglais. A Spa, la semaine dernière, il a filé sa voiture à son patron, Nick Tandy.
A Zandvoort, ni Buri, ni Tandy ne sont présent. L’épreuve est mixée avec le championnat néerlandais. Néanmoins, on n’arrive à un triste plateau de seulement 15 voitures.

A Spa, l’Hollandais Jos Kiekens s’est cassé la jambe. L’organisateur de Zandvoort a fait apposer des stickers « get well soon Jos » sur le capot des FF.

Côté course, Lichenstein profite de l’absence de Buri pour briller. La course 1 est annulée (voir plus haut), alors que l’Argentin est en pole. Il se rattrape dans la course 2, la menant de bout en bout. Il est également en pole de la course 3, mais son équipier James Cook lui souffle la victoire.

La course

Côté animation, c’est zéro. On se croirait en F1!

Au feu vert, le 3e Raffaele Marciello (Prema) souffle la politesse à Sainz. Hannes van Asseldonk a sans doute écouté Jacques Laffite: un pilote qui vient de se faire dépasser est déconcentré; il n’y a pas de meilleur moment pour le doubler. Ainsi, le régional de l’étape tente une manœuvre -réussie- sur l’Espagnol.

En tête, Juncadella profite de la bagarre dans son dos pour prendre le large.
Du coup, Marciello en est réduit à une course d’attente, en 2e position. Van Asseldonk est un solide 3e. Sainz, remis de ses émissions, part à l’attaque, mais il est trop loin pour prétendre au podium.

Avec ce succès, Juncadella peut se rassurer après son flop du Norisring.

Source:
Euro F3

Crédits photos: Euro F3, sauf photos 4 et 6 (Formule Ford)

A lire également:
Championnat européen de F3: Norisring

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz