Accueil Peugeot CTCC: Ordos

CTCC: Ordos

82
0
PARTAGER

Le sport auto se développe de manière exponentielle en Chine. En 2011, il s’est disputé 52 courses sur circuit (en comptant le Grand Prix de F1, les deux manches de GT-FIA et celle de LMES.) Cette année, cette barre est franchie à Ordos, alors qu’on n’est qu’à mi-saison!

L’Ordos International Circuit est sorti de terre à l’été 2010. Il représente l’extension du sport automobile chinois vers un ouest plus rural, plus pauvre et moins occidentalisé.

La nouveauté 2012, c’est qu’à l’instar de Zhuhai et Chengdu, Orodos possède désormais son propre championnat de tourisme. Le week-end dernier marquait ainsi le début du « Genghis Khan Grand Prix ».
La quinzaine de DongFeng-Peugeot 308 -quasiment d’origine- sont maintenues par l’organisateur. Il devrait y avoir deux autres Genghis Khan Grand Prix cette année.

Polo Cup China

Un mot sur la Polo Cup China. Doyen des championnats « circuit » chinois, la coupe fête sa dixième édition.

Futures stars du CTCC et gentlemen-drivers en goguette s’y mêlent joyeusement.

Lors de la première manche, à Chengdu, Guo Wenfeng s’imposait devant Ren Jie et Yan Tianmya.

A Ordos, Guo décroche la pole. Il mène de bout en bout, mais il est constamment harcelé par… Ren et Yan! Ren comment une erreur et Yan en profite pour s’offrir la 2e place.

Scirocco R-Cup

La révolte des anciens continue! Après Stefano Montesi à Chengdu, c’est un autre gentleman-driver Italien, Andrea Reggiani, qui domine Ordos. Le vétéran remporte la pole et la course 1.

Dans la course 2, c’est l’Américain Fei « David » Cheng qui s’impose. Il monte sur le podium avec une bannière étoilée autour du cou.

Yuan Bo (qui, rappelons-le, a dominé les quatre premières courses du championnat) échoue au 4e rang.

CTCC

En faisant le trajet entre Chengdu et Ordos, le camion-atelier de 333 Red Bull a un accident de la circulation.
Pas de bobos, mais les Polo Superproduction sont endommagées et elles arrivent sur des dépanneuses.

La voiture de Han Han -la moins touchée- est à peu près correcte:

Par contre, celle Zhang Zhendong est en triste état.

L’équipe est avant-poste et le public serait déçu s’il y avait un forfait.

Ainsi, dans un bel élan de solidarité, tous les mécanos du paddock passent le vendredi à démonter les voitures meurtries.

Malgré tout, seules deux des quatre voitures sont récupérables. Zhang et Gao Huayang doivent renoncer.

Ensuite, comme d’habitude, les Focus dominent les essais. Rainey He coiffe le triplé de FRD. Les deux Polo rescapées de Han et Wang Rui, sont 4e et 5e.

Chez Beijing-Hyundai, les i30 laissent place à des Verna.
L’organigramme est également bouleversé. Ma Qin Hua (le troisième pilote HRT) et Zhou Zi Bo (alias « kung fu Stig ») sont priés de rester chez eux. Ils sont remplacés au pied-levé par Liu Yang (viré par l’équipe fin 2011) et David Zhu (présent d’ordinaire en F2.)

Yue Cui décroche sa première pole 2012, devant Liu Yang.
Comme d’habitude, une Yaris privée s’immisce en haut du classement. Ce coup-ci, c’est la RSR de Xia Yu.

Pour la course de Superproduction, on pourrait reprendre les paroles de ce commentateur récemment disparu: « Ah la la, que d’émotions! »

Au feu vert, Han double les 3 Focus. He et Andy Yan font le forcing, mais l’écrivain/blogueur reste en tête.

Sur le podium, c’est un Han très ému qui sert la main de He: c’est grâce à FRD -entre autre- que sa Polo a pu être réparée à temps.
Avec deux victoires, il peut commencer à songer au titre. En attendant, la semaine prochaine, il redeviendra rallyman chez Subaru…

En Produc’, c’est fou, fou, fou! La course démarre sur un temps couvert, mais la pluie tombe peu après. Sun Zheng termine dans le bac à sable, ce qui incite son équipier Yue a chausser des pneus pluies. Il a été devancé par le méconnu Wan Jincun (Yaris CC), qui remonte le peloton comme un boulet de canon.

Les commissaires de pistes refusent de sortir le drapeau rouge. Du coup, la fin de course tourne au fiasco. Restés en slicks, William Lin (Haima) et Huang Chu Han (Yaris CC) jouent les chicanes mobiles.
En tête, on trouve Wan devant un autre privé, Andy Zheng (Yaris RSR.) Yue réussit à déloger Zheng, mais Wan est trop loin.

Comme les Yaris sont inscrites en catégorie « Club » (et qu’elles ne marquent pas de points au « scratch »), c’est Yue qui monte sur la plus haute marche du podium.

Formula Pilota China

Lors de l’ouverture de la saison, à Shanghai, Sun Zheng était retenu à Chengdu pour le CTCC. A Ordos, il effectue son retour en FPC (alors qu’il dispute déjà le CTCC, la R8 LMS Cup et le CFGP!)

Le Malaisien Akash Nandy arrive tout droit du Paul Ricard, où il courrait en JK Racing.

Enfin, Regiani s’essaye à la monoplace, via le FPC. Il marche ainsi sur les traces de son compatriotes et collègues de Scirocco R-Cup Stefano Montesi (vu brièvement en FPC en 2011.)

Dan Wells se balade le samedi. Le débutant Anglais s’offre la pole et il mène de bout en bout la course 1. Parti à ses côtés, Sun se fait dépasser par les autres au fil des tours. Il termine 6e, juste devant Nandy.

La course 2 démarre sur une piste détrempée. Wells part prudemment. Yin Haitao effectue lui un « banzai lap »: il double les leaders part l’extérieur et s’installe en tête. Malgré sa fouge, Yin se maintient jusqu’à l’arrivée, devenant le premier vainqueur chinois de la série!

Quant à Sun, trahi par des problèmes d’électronique, il termine 10e.

La piste a séché pour la course 3. Et Wells d’effectuer une nouvelle démonstration. Notez au passage la 3e place de Nandy.

Sun sauve son week-end avec une 6e place.

Carrera Cup Asia

Chaque manche apporte désormais son lot d’intérimaire de luxe chinois. Ainsi, à Ordos, le peloton accueille Adderly Fong et… Sun Zheng, décidément boulimique!

Avec quatre victoires en autant de courses, Alexandre Imperatori était jusqu’ici… Impérial.

A Ordos, l’Autrichien Martin Ragginger remporte sa première pole dans la discipline.
Il poursuit sa série de « premières » avec un succès dans la course 1. Imperatori doit se contenter du deuxième rang, devant le Japonais Keita Sawa et Ho-Pin Tung.
Huang Chu Han espérait faire enfin « quelque chose » en Carrera Cup Asia. Son vœux est exhaussé: 14e de la course 1, il décroche son premier podium en « B ».

La course 2 a lieu sous la pluie. Il y a pas mal de glissade, mais seul Fong plante sa voiture.
L’invité Danois Allan Simonsen s’impose devant Davide Rizzo. Champion « B » 2011, Wang Jian Wei obtient son premier podium en « A ». Il mène un tir groupé des Chinois: Zhang Da Sheng est 4e et Tung, 5e.
Imperatori termine 10e et effectue donc une très mauvaise opération au championnat.

La déception du week-end, c’est Sun Zheng. Il est censé être l’un des pilotes Chinois les plus rapides.

Il avait déjà couru en CTCC, en Scirocco Cup et en Formula Pilota China. Il connait donc parfaitement le tracé. En prime, il avait terminé respectivement 4e et 5e des épreuves 2010 et 2011 de CTCC.

Aligné dans 6 courses, son meilleur résultat est donc une 6e place en FPC.
En Carrera Cup, il sort violemment dans la course 1 et sa voiture ne peut être réparée pour la course 2.

Crédits photos: FASC, sauf photos 3 et 4 (Polo Cup), photos 10, 12, 15 et 16 (CTCC), photo 13 (AFOS), photos 17, 18 et 19 (Carrera Cup Asia)

A lire également:
Résumé des courses chinoises du week-end

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz