Accueil Aston Martin Le Mans 2012 : Journée de test

Le Mans 2012 : Journée de test

104
5
PARTAGER

Ce dimanche se déroulait la dernière répétition grandeur nature des 24 Heures du Mans 2012. Malgré un temps capricieux toutes les écuries étaient en piste à la recherche de la performance et les tribunes étaient bien garnies, preuve du succès populaire de cette journée de test.

Cette année l’ACO innove en plaçant la journée de test seulement deux semaines avant la 80e édition des 24 Heures du Mans. Cela permet aux écurie de tout laisser sur place et éviter des coûts supplémentaires. La Journée Test fut un très réussi dernier entrainement suivi par 23 000
spectateurs
venus y assister en ce dimanche. Avec 61 voitures en piste, les spectateurs en ont bien profité. C’était l’occasion pour beaucoup de découvrir les bolides qui feront cette 80ème édition.

En catégorie LM P1, les inévitables Audi ont réalisé un triplé honorifique. Les deux hybrides R18 e-tron quattro n°2 et 1 devançant la R18 Ultra n°3. Au volant de la n°2, Allan McNish a été l’homme le plus rapide de cette journée (3’25’’927) mais termina ses essais au virage du Tertre Rouge. Dans le camps des allemands on ne se fera visiblement pas de cadeau entre les Ultra et les e-tron ce qui pourrait bien profiter au deuxième larron, Toyota.

Après avoir manqué (officiellement suite à un accident sur le châssis, officieusement pour mieux préparer les 24h) les 6 heures de Spa, les Toyota TS030 Hybrid étaient très attendues pour leurs premiers chronos. Elle n’ont pas démérité face à leurs adversaires aux anneaux et occupent les 4e et 5e places. Au petit jeu du meilleur tour, Alexander Wurz (3’27’’204) fut le premier des Toyota boys. Il n’est d’ailleurs qu’à 1’’3 du meilleur chrono d’Audi et les Toyota se sont montrées régulières ce qui augure d’une belle bagarre en course. Les Audi ne seront visiblement pas les seules à briguer la victoire cette année ! D’ailleurs Allan McNish déclare : « Les Toyota m’ont étonné. En vitesse de pointe elles étaient vraiment plus rapides que nous ! »

Du coté des LMP1 « non-hybrides », la Honda HPD n°21 a été la plus véloce avec Danny Watts. Avec ses deux machines – la Dome-Judd n°17 et la Pescarolo 03 – le Pescarolo Team était un peu plus effacé. L’actualité récente de l’écurie a passablement perturbé la préparation et les 15 prochains jours seront sans aucun doute chargés pour l’écurie de l’inoxydable Henri.

La plus grosse sortie de piste est – malheureusement – à mettre au crédit de Guillaume Moreau au volant de l’OAK-Racing n°15. Sortie au virage du karting la voiture est allée violemment taper les protections et le pilote était extrait de la voiture puis conduit au CHU d’Angers. Touché à la 12e vertèbre, le jeune français y était opéré. Coup dur pour Moreau qui voit sa participation aux 24 heures ainsi que sa saison s’envoler. L’OAK Racing va devoir trouver en urgence un remplaçant (Julien Jousse est sans volant depuis son éviction par Pescarolo).

Malgré cela, le OAK Racing s’est tout de même montré à son avantage en LMP2. La Morgan-Judd n°35 de l’équipe française fut la plus rapide le matin comme l’après-midi. Olivier Pla étant crédité au final du meilleur temps (3’41’’291) devant la Honda HPD de l’équipe américaine Level 5 Motorsport et la Zytek Z11SN-Nissan de l’écurie Jota. La journée de test est aussi ouverte à certaines voitures qui ne feront pas les 24 heures. Cela leur permet de se préparer à un futur engagement. Ce fut le cas du Sébastien Loeb Racing avec, à tout seigneur tout honneur, le patron derrière le volant. Sébastien Loeb a prouvé qu’il était prêt pour sa reconversion d’après WRC en décrochant le 5e chrono en 3’42’’248.

Le LM GTE devrait comme d’habitude, offrir une très grosse bagarre cette année encore. Dans la catégorie Pros la Ferrari 458 n°59 de Frédéric Makowiecki fut la plus véloce avec moins d’un dixième d’avance sur la Corvette n°74 et cinq sur la Ferrari pilotée par l’ancien pilote de formule 1 Giancarlo Fisichella. En GTE Amateur l’Aston Martin Racing a réalisé un gros coup en venant se classer 4ème des GTE devançant bien des Pros. La Vantage V8 un devenu d’un coup l’un des outsiders de la catégorie LM GTE.

Cette Journée Test était aussi l’occasion de voir enfin en piste la Nissan DeltaWing lors d’essais chronométrés officiellement. Cette voiture au look détonnant tant par sa forme de fusée que par l’absence totale d’aileron ou même par la taille de ses gommes avant (10cm de large) tourne plutôt vite. L’Ecossais Marino Franchitti put réussir un chrono de 3’47’’980 et déclarait enchanté : « La voiture s’est montrée parfaite. Aucun souci mécanique, facile à piloter. Très encourageant en vue de la course et nous savons dans quelle direction aller pour gagner encore en performance ». Les gars du Highcroft Racing doivent cependant être un peu déçus, ils pensaient tourner légèrement plus vite que les LMP2. Mais ils se rattraperont avec la consommation divisée par deux de leur proto.

Les Formula Le Mans, prototypes de promotion aux courses d’endurance étaient aussi conviés à la journée de test. Même s’ils ne peuvent pas s’aligner aux 24 Heures du Mans selon le règlement de l’ACO, deux étaient en piste pour engranger les kilomètres et se mesurer un peu aux autres. C’est le jeune français Steven Palette qui réalise le meilleur chrono en 3’56’’496. Au volant de la deuxième un certain Fabien Barthez, ancien gardien de l’équipe de France de football, Champion du Monde 98 et pilote amateur réalisa son tour le plus rapide en 4’06’’906.

Place désormais à la grand messe des 24 Heures du Mans. On referme le rideau, les acteurs fignolent leur maquillage, répètent une dernière fois leur texte et dans une semaine débuteront les vérifications techniques. La 80e édition de cette épreuve mythique se déroulera les 16 et 17 juin.

[zenphotopress album=13467 sort=random number=12]

Lire également : Le Mans – la GreenGT H2 au départ en 2013
Nissan Deltawing – Batman au départ des 24h du Mans

Source : ACO
Photo : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le Mans 2012 : Journée de test"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
PC
Invité

La AMR-One de Pescarolo a gagné 8 secondes depuis l’année dernière, bravo les gars, mais on reste à 10 secondes derrière les diesels… La nouvelle Lola est réussie, dommage pour Rebelion et compagnie que l’usine soit en grand danger. Ah, quel plaisir le bruit des Corvette…. Pour finir, une très forte pensée pour G Moreau, courage et reviens vite!

TT
Invité

je pense que l’on devrait plutot dire 6 à 8 secondes derrière les usines hybrides !!!!
j’espère que cette année on entendra moins HP avec sa non moins célèbre excuse sur les équivalence !!!!

bon rétablissement à Guillaume.

Thibaut Emme
Admin

Tout à fait TT, la Pesca est aussi loin derrière les Toyota essence (qui font un joli bruit elles aussi 😉 ), mais c’est une course d’endurance de 24h…

Pour l’excuse de HP, les perturbations des derniers jours (défaut d’un sponsor, tribunal, virer Jousse, saisie conservatoire de la voiture, etc.) ont pas mal bouleversé la préparation. Il dira qu’être déjà au départ des 24h est un exploit (ce qui n’est pas complètement faux).

Zagato
Invité

Va il y avoir du sport dans toutes les catégories, on va se régaler.

Vivement le 16 juin !

axsport
Invité

Merci encore PEUGEOT !!!

wpDiscuz