Accueil Berlines New-York 2012 : Lincoln MKZ

New-York 2012 : Lincoln MKZ

77
8
PARTAGER

En ce mois d’avril 2012, Lincoln amorce une nouvelle renaissance, dont le porte drapeau est cette MKZ. Une version de production fidèle au concept dévoilé il y a quelques mois à Détroit et qui pose les bases de la nouvelle identité de la marque haut de gamme de Ford.

Déjà la LS en 1999, puis la MKS en 2008, maintenant la MKZ. Lincoln en est à sa troisième renaissance en l’espace de 15 ans. Celle-ci semble bien être celle de la dernière chance… Le concept dévoilé au salon de Détroit annonçait la couleur, les Lincoln ne sont plus simplement des Ford avec du chrome du cuir et du bois.

La marque est dotée d’un studio de style dédié, et cette berline en est la première œuvre. Et elle s’avère finalement plus proche du concept que ce à quoi on pouvait s’attendre. La nouvelle calandre à barres horizontales encadrée par de petits phares en amande est censée rappeler (à nouveau) la Zephyr de 1938. A l’arrière, le grand bandeau lumineux typique de la marque est préservé. Une manière de marquer sa différence avec Cadillac, abonné aux feux verticaux…

Le profil se caractérise par son allure bicorps, qui permet (ou « est dictée par ») la présence d’un immense toit panoramique de 1,4 m2. Un toit qui vient coulisser au dessus de la lunette arrière, rappelant d’une certaine manière, excusez du peu, la Voisin C25 Aerodyne… Un toit qui profitera aux passagers arrière, plus qu’aux occupants des places avant si l’on en juge par l’épaisseur de la traverse avant.

A bord, la MKZ se sépare également assez nettement de la Fusion, à commencer par l’absence de levier de vitesse. La boîte, systématiquement automatique, est simplement commandée par une rangée de boutons « P – R – N – D – S » à gauche du grand écran tactile 8″ du MyLincoln Touch. Un large écran complété par un autre de 10.1″ pour l’instrumentation, toutefois dotée de deux anneaux chromés, bien réels.

Boîte automatique donc, qu’il s’agisse de la version dotée du 4 cylindres 2.0 Ecoboost de 240 ch, ou du V6 3.7 Ti-VCT de 300 ch. Une version hybride est également au programme, prolongeant le bon accueil de l’actuelle MKZ Hybrid. On retrouve comme sur la Fusion le 2.0 atmosphérique développant 141 ch, associé à un moteur électrique portant le total à un maximum de 188 ch.

Lincoln est bien conscient du fait qu’il est impossible de s’imposer sur le créneau sans un minimum de crédibilité technologique. La MKZ fait donc « le plein » avec un régulateur de vitesse adaptatif, une détection de risques de collision à l’avant et à l’arrière, une alerte de franchissement de file, une surveillance d’angle mort avec détection de trafic dans la zone arrière… Pour poursuivre au chapitre sécurité, la MKZ hérite des airbags de ceintures à l’arrière, apparus sur le Ford Explorer. Et on ajoute à tout cela le « Lincoln Drive Control » qui regroupe la gestion de l’amortissement piloté, des lois d’assistance de direction, de la gestion du moteur et de la boîte, ainsi que du dispositif d’annulation de bruits actif dans l’habitacle…

Un centre de style dédié, une nouvelle communication, des points de vente dédiés et remis à niveau… Ford a mis en place tous les éléments nécessaires pour la relance de la marque. Reste à convaincre les clients, et c’est à la MKZ qu’incombe cette tâche.

2012_lincoln-mkz_052012_lincoln-mkz_072012_lincoln-mkz_082012_lincoln-mkz_042012_lincoln-mkz_142012_lincoln-mkz_132012_Lincoln-MKZ_192012_lincoln-mkz_162012_lincoln-mkz_102012_lincoln-mkz_11

Source : Lincoln

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "New-York 2012 : Lincoln MKZ"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAMUEL
Membre

design différent, notamment avec son becquet sur le coffre. à mon gout, elle manque d’élégance (mais ce n’est peut être pas ce que recherche la clientèle visée), de finesse.
même si le v6 turbo doit lui donner l’allonge nécessaire, l’absence de V8 ne la limite-t-elle pas vis à vis de la concurrence?

g
Invité

SAMUEL, à priori point de turbo sur le V6 3,7. Il me semble, mais je peux me tromper que le V6 Ecoboost est en 3,5 litres et est capable de 365 CH.

SAMUEL
Membre

ah oui, en effet. bon, 300 chevaux, c’est pas rien mais le couple doit pas être exceptionnel au regard de l’engin. le 2 litres turbo doit en sortir presque autant.

zorbeclegras
Invité

Le haut de Gamme allemand peut dormir en paix,Cadillac inclus.

François
Membre

Cette Lincoln fait assez statutaire pour plaire à la clientèle de la marque (les + de 65 ans pour faire court) mais son contenu technologique devrait permettre d’élargir au moins un peu la clientèle.
Reste qu’entre cette auto et la Cadillac ATS, mon choix sera vite fait. Le binôme traction / premium (même si Audi y arrive bien) me paraît pas être un mariage heureux.

Nicolas
Invité

Bah moi je la trouve pas mal ! Il faut tout de même se rappeler qu’elle concurrence les berlines moyennes, soit les Audi A4, BMW Série 3 et consorts et non des modèles plus haut de gamme. Et puis son principe de toit vitré coulissant j’adore !

wpDiscuz