Accueil Citroën Citroën Racing: Olivier Quesnel remplacé

Citroën Racing: Olivier Quesnel remplacé

76
6
PARTAGER

Le sort d’Olivier Quesnel à la tête de Citroën Racing était plus qu’incertain et des rumeurs couraient sur un éventuel changement à la tête de la structure suite à la saison 2011, certes très bonne en terme de résultats -10 victoires et deux titres- mais désastreuse en terme d’image. C’est désormais chose faite, Olivier Quesnel n’est plus le directeur de Citroën Racing.

On a tous en tête la guerre intestine qui a eu lieu en 2011 au sein du Citroën Racing entre les deux Seb, les querelles qui auraient pu se terminer par la perte du titre pilote et qui ont largement entaché l’image de l’équipe. La reconduction du contrat de Sébastien Loeb et Daniel Elena après des discussions directes avec la direction de PSA sans mettre Olivier Quesnel dans la boucle semblait entériner les rumeurs de départ de ce dernier. Citroën vient d’annoncer le remplacement d’Olivier Quesnel par Yves Matton à la tête de Citroën Racing.

Yves Matton, Belge de 44 ans, n’est pas un inconnu au sein du Citroën Racing puisqu’il est entré chez Citroën il y a bientôt 10 ans et était responsable de la compétition client jusqu’en 2008 quand l’écurie était dirigée par Guy Fréquelin. Autant dire qu’il a été à bonne école. Yves Matton répondra directement à Frédéric Banzet directeur de Citroën.

Ce dernier tient à remercier Olivier Quesnel pour le travail effectué depuis 2008: « Sous sa direction, Citroën a été sacré chaque année Champion du monde des constructeurs et Champion du monde des pilotes et copilotes avec Sébastien Loeb et Daniel Elena. » et fixe d’ores et déjà des objectifs ambitieux: « L’objectif d’Yves Matton sera bien de maintenir ce haut niveau d’excellence et de continuer à faire gagner Citroën. »

Le retour en grâce des fréquelinistes au sein du Citroën Racing devrait remettre un peu d’ordre dans la communication de l’écurie et redorer une image quelque peu écornée par la saison passée et le départ de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia whez VW. Un directeur Belge et un pilote espoir Belge -Thierry Neuville- dans le junior team, voilà qui doit ravir nos voisins d’Outre-Quiévrain.

A noter que dans le même temps la direction de Peugeot Sport a reconduit ce même Olivier Quesnel qui portait jusqu’à lors la double casquette Citroën-Peugeot, dans ses fonctions de directeur de Peugeot Sport. Directement rattaché au Directeur Général de Peugeot Vincent Rambaud, Olivier Quesnel aura la lourde tache de mener les 908 vers la victoire aux 24h du Mans mais également au WEC.

Lire également: Faut-il demander la tête d’Olivier Quesnel?
Ogier quitte Citroën, Hirvonen arrive
Première apparition d’Hirvonen avec la DS3 WRC

Source et photo: PSA

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Citroën Racing: Olivier Quesnel remplacé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat91
Membre

Peut-ètre un peu trop de responsabilté pour un seul homme ?
maintenant, les 2 équipes ont chacun un patron …

leelabradaauto
Invité

juste saluer le travail effectué par tous les hommes cités. Citroën est en haut de l’affiche, alors merci à eux. pour le présent , sur le plan sportif, on peut se réjouir de la venue de Thierry Neuville. bonne chance à Mr Matton avec les voeux de faire aussi bien que les prédécesseurs

r.burns
Membre

Oui il faut saluer le travail accompli, je ne suis pas d’accord pour critiquer quelque mauvais management, Quesnel a dirigé l’écurie jusqu’aux titres, il n’était pas responsable des querelles et autres mots doux émanant des 2 Seb

DiZeL
Membre

Il aurait pu essayer d’éviter un peu de bordel en ne proposant pas 2 places de N°1 mais dans ce cas tout le monde lui serait tombé dessus pour avoir laissé partir Ogier chez Ford.

Tibo35
Membre
En fait que les 2 seb soient des vainqueurs (lire aient un égo) est normal (sinon on arrête la compet’), mais comme tu le soulignes, les soucis ont un point de départ…l’assurance donnée à Ogier par Quesnel qu’il serait numéro 1 à égalité avec Loeb. Une fois cela posé, il était difficile pour lui de revenir sur sa parole et de demander à Ogier de se comporter en N2. Les exemples ne manquent pas, la F1 par exemple en regorge: Senna/Prost, Hamilton/Alonso, Webber/Vettel, etc. A chaque fois tout part de « il n’y a pas de numéro 1 chez nous ». Peugeot… Lire la suite >>
DiZeL
Membre

Surtout qu’au WEC c’est des pilotes qui ont l’habitude des courses d’équipes et qui dans le meillleurs des cas ne se battent que pour 1/3 de titre. Yaura sans doute moins de problèmes d’égo.

wpDiscuz