Accueil F1 F1 Interlagos qualifications: Vettel conclut la saison par un record

F1 Interlagos qualifications: Vettel conclut la saison par un record

44
4
PARTAGER

Désormais Sebastian Vettel n’a plus à partager son record de pole positions décrochées en une saison avec Nigel Mansell. Sur le circuit d’Interlagos, il vient de réaliser sa quinzième pole de l’année ce que jamais aucun pilote n’avait réussi avant lui. Pour le départ du dernier Grand Prix de la saison il aura l’autre Red Bull de Mark Webber à ses côtés.

Q1: Jenson Button, qui doit défendre sa place de vice-champion du monde face à Fernando Alonso, réalise le meilleur temps en 1’13″281. Les McLaren trustent les deux premières places de cette session puisque Lewis Hamilton échoue à huit centièmes de son équipier. La première Red Bull, celle de Mark Webber, est troisième talonnée à 13 millièmes par un surprenant Adrian Sutil. Sebastian Vettel se contente de la cinquième place devant son illustre compatriote Michael Schumacher. Du côté des Ferrari, Alonso se classe seulement neuvième et Massa, treizième. Pas de surprise pour les éliminés avec les six pilotes Team Lotus, HRT et Marussia Virgin rejoints par la Williams de Pastor Maldonado.

Q2: En 1’12″446, Sebastian Vettel améliore de quelques millièmes la meilleure performance du week-end qu’il a lui-même signée ce matin. Un autre Allemand se distingue avec la deuxième place de Nico Rosberg, largement qualifié pour la Q3. Ce n’est en revanche pas le cas pour Schumi qui aura bataillé pour s’adjuger la dixième place avec un infime avantage de 13 millièmes sur Paul di Resta. Mark Webber est troisième devant Hamilton, Button et Alonso, dernier pilote en moins de 1’13 » au tour. Sutil, Massa et Senna complètent le top 10 pour le plus grand bonheur des supporters brésiliens.

Q3: Avec un temps de 1’12″268, Vettel frappe très fort dès sa première tentative. Il relègue Webber à un peu plus de deux dixièmes et Button à trois dixièmes. A deux minutes de la fin de séance, Vettel reprend la piste pour un dernier tour. Meilleur temps dans le premier secteur, meilleur temps dans le deuxième et une quinzième pole position à la clé au passage sur la ligne en 1’11″918. Webber et Button améliorent tous les deux mais restent incapable de battre le double champion du monde. Ils restent respectivement deuxième et troisième devant Hamilton et Alonso.

Grille de départ:

Source: F1.com
Crédit photo: Red Bull Racing

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "F1 Interlagos qualifications: Vettel conclut la saison par un record"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Joel
Invité

« il vient de réaliser sa quinzième pole de l’année ce que jamais aucun pilote n’avait réussi avant lui » c’est clair que du temps de Fangio cela aurait été dur…. Même du temps de Mansell, c’était 14 pôles sur 16 possibles…. Je l’avais déjà dit, l’important c’est le ratio pôles réalisées sur pôles possibles. (Mansell 88% des pôles possibles et Vettel 79%).

Tibo35
Membre

2000: 17 GP, 2001: 17 GP, 2002: 17 GP, 2004: 18 GP, 2005: 19 GP, 2007: 17 GP, etc.
Autant de saisons qui auraient pu voir le record au moins égalé (14 pour rappel) vu la « domination » de Schumacher (et d’autres).

Certes le ratio n’est pas le même et Vettel est le premier à le reconnaître, mais cela montre la domination sans pareille du pilote Allemand.
Et il ne faut pas oublier que cela se fait sur 1 ou 2 tours, quand du temps de Mansell ils pouvaient enchaîner les tours sans se soucier des pneus, etc.

aut0uni0n
Membre
je rajouterai que la concurrence de Mansell n’était pas de la même qualité que le top 6 (ferrari/ redbull / mclaren) d’aujourd’hui, avec des 5 pilotes champion du monde dans le championnat (1seul à l’époque: Ayrton). En 1992, c’était la surdomination des Williams grâce à l’asssistance électronique très performant. Cette année la, c’était les grands débuts de Schumi, mais qui dit début dit pas d’expérience, Senna, le seul champion du monde à l’époque, n’avait pas la motivation, son but c’était de battre notre cher Alain, qui n’avait pas courru cette année la. Donc c’était plus facile pour Nigel que pour… Lire la suite >>
Joel
Invité

Il ne faut pas oublier le format de qualif à la nouille qu’on a eu aussi : à une époque on partait avec le carburant du premier relais (on sacrifier parfois la pôle), on avait droit à un tour (tant pis s’il pleut à ce moment là)….bref les qualifs vers le milieu des années 2000 représentaient pas grand chose. La plus intéressante dont je me souvienne, c’était Kyalami 1993.

wpDiscuz