Accueil Cabriolet Teewave AR1, Un roadster électrique signé Gordon Murray et Toray

Teewave AR1, Un roadster électrique signé Gordon Murray et Toray

120
6
PARTAGER

Colin Chapman étant au paradis des concepteurs de génie, le spécialiste ultime en matière de design léger et performant c’est Gordon Murray. Toray, le géant japonais de la chimie et des matériaux, s’est donc adressé à l’ingénieur britannique pour commanditer un outil de démonstration à même de démontrer le savoir-faire de l’entreprise dans le domaine de la fibre de carbone. Le résultat c’est un prototype de petit roadster électrique léger tout en carbone, le Teewave AR1, qui sera dévoilé cette semaine a Tokyo.

Le but de Toray est de faire savoir que l’industriel se prépare à la production de masse de CFRP (Carbon Fiber Reinforced Plastic) à l’horizon 2015, lorsque l’utilisation de ce matériau  se répandra de façon importante dans l’industrie automobile. Le roadster Teewave utilise deux déclinaisons de cette technologie:  CFRTS (carbon fiber reinforced thermoset) rigide et solide pour la monocoque et CFRTP (carbon fiber reinforced thermoplastic) pour les structures déformables, moins cher à produire.

La nouveauté vient de la technique de fabrication. Toray indique que le temps de moulage des trois pièces qui forment la monocoque est de dix minutes mais qu’il peut sans doute être ramené à 3 minutes, objectif fixé par les constructeurs pour la rentabilisation de cette technologie.

Le roadster, conçu chez Gordon Murray Design, est compact (3,975 m de longueur) et pèse 846 kg incluant 220 kg de batteries Li-ion permettant une autonomie de 185 km sur une charge. Les performances ne sont pas colossales, la vitesse maxi communiquée étant de 147 km/h, mais ce n’est pas le but du jeu.

Avec cet intéressant exercice, Toray se rappelle au bon souvenir des constructeurs, japonais en premier lieu, au moment où s’engage le basculement vers les nouveaux matériaux légers pour la prochaine génération de modèles.  Appeler Gordon Murray à ses côtés pour le faire  est un bon moyen de se donner de la crédibilité.

Source : Toray via Nikkei BP

Lire également:
Gordon Murray T27 : la microcar électrique définitive
Fibre de carbone, Audi se lance à la poursuite de BMW et Daimler

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Teewave AR1, Un roadster électrique signé Gordon Murray et Toray"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
cycledelic
Membre

Si Toray semble bien conscient des enjeux, il me paraît tout de même très léger de déclarer « le temps de moulage des trois pièces qui forment la monocoque est de dix minutes mais qu’il peut sans doute être ramené à 3 minutes » sans aucune autre explication supplémentaire sur les voies qu’ils étudient pour réduire le temps de cycle.
En l’état, ce n’est que de la disette…

nithael70
Invité

il n a certainement pas envie de reveler ses process industriel,afin d eviter d etre copie par ses concurrents.

digitaldream
Invité

Je vois bien un mix de Tesla + pagani + pinifarina ethos non ?

r.burns
Membre

Les craintes se confirment quant au design malheureux, est-il possible de faire un roadster plus moche, difficilement

carrera6
Invité

Je plussoie totalement on dirait une Tesla muée en vulgaire copie chinoise.
Si l’ingénierie développée par Murray et son équipe peut être intéressante, la partie design laisse vraiment à désirer et n’est pas digne du personnage. Elle rejoint ses T25 / T27 au panthéon de la laideur. L’aspect prototype n’est pas une excuse pour développer de telles mochetés.

charlotte
Invité

C’est faux !! Le design ne laisse pas du tout à désirer je trouve qu’il est même totalement réussi ! Gordon murray réussi une fois de plus a m’impressioner .
Par contre , cycledelic tu as raison. Il est trop facile de déclarer « le temps de moulage des trois pièces qui forment la monocoque est de dix minutes mais qu’il peut sans doute être ramené à 3 minutes » sans aucune autre explication supplémentaire .

wpDiscuz